Articles

Figure 1 : Concentration des rayons lumineux au foyer d’une parabole.

Éveil aux sciences en école primaire

Dans la partie « papier » de notre dossier sur les Sciences Physiques figure un article de Pierre Aldebert, médiateur scientifique au CNRS, et un autre de Maurice Buffière, le professeur d'école qui l'a accueilli dans sa classe, complétés par les récits de deux élèves de CM2.
À ces contributions s'ajoute ici le point de vue de jeunes doctorants-moniteurs qui ont accompagné l'expérimentation.

La construction de protocole expérimental : objet et moyen d’apprentissage

Le protocole expérimental est un objet familier pour toute personne ayant étudié les sciences expérimentales. En recherche, c'est un objet précieux qui peut faire la force d'un laboratoire dans la course à la maîtrise des techniques expérimentales ; c'est aussi un objet important dans la transmission des résultats de recherche. Dans la formation des enseignants, c'est un objet de travail personnel et d'évaluation (les montages du CAPES). Dans l'enseignement universitaire, les protocoles remplissent les pages des fascicules de TP qui sont transmis aux étudiants ; au lycée ou au collège, on les retrouve dans les livres ou sous forme de fiches transmises aux élèves.

Une salle de sciences à l’école : une réponse à un enjeu pédagogique

Un vigoureux plaidoyer pour la création une salle de sciences dans l'école, avec inventaire des avantages pédagogiques qu'elle peut apporter et précisions sur sa conception.
smile_1-2.gif

Pédagogie différenciée au collège en Physique Chimie

Différencier au sein de la classe, une vieille idée qui effraie encore. Deux enseignants se sont lancés et livrent leur pratique et leurs réflexions.

L’œil, la main, la tête – Expérimentation et apprentissage

S'il est un secteur des apprentissages où la place de l'expérience paraît s'imposer de la façon la plus naturelle et la plus légitime qui soit, c'est bien l'enseignement scientifique. Ne parle-t-on pas, sur le mode de l'évidence, de ce fameux « esprit scientifique » aussi sollicité qu'indéfinissable ? L'expérimentation n'apparaît-elle pas comme la quintessence même de la science, et ne sert-elle pas d'identité à l'enseignement de la biologie, plus encore peut-être qu'à celui de la physique ? Quant au savant, il représente l'un des principaux archétypes du « grand homme », dont Pasteur reste la figure tutélaire, associant des qualités logiques (rigueur, déduction, conclusion...), des qualités psychologiques (intuition, perspicacité, opiniâtreté...) et des qualités morales (humanité, dévouement, désintéressement...). Qu'on se rappelle la façon dont Isabelle Huppert campe le personnage de Marie Curie dans le film « Les palmes de Monsieur Schutz »...

Olympiades, ateliers scientifiques et démarche de projet en lycée

De multiples possibilités de concours et projets existent, au niveau national ou européen, pour donner une « envie de sciences » aux élèves. Quand on a attrapé le virus, il ne vous lâche plus, tant les bénéfices sont nombreux pour les élèves comme pour les enseignants.
lauginie_1-2.gif

Une approche expérimentale de l’Histoire des Sciences – Réflexions pour une pédagogie

On présente une approche originale de l'Histoire des sciences à partir d'expériences historiques manipulées par des étudiants de premier cycle universitaire. Après une présentation des expériences servant de support, les différents aspects de cette approche sont successivement envisagés : positionnement par rapport à l'enseignement académique traditionnel et à l'activité de réplication qui est une activité de recherche ; bénéfices pédagogiques relativement à la formation dans la discipline (Physique), à l'enseignement de l'Histoire des sciences, et sur le plan de la culture générale ; questions de méthodologie et relations avec l'Histoire des idées.
coppens_1-2.jpg

La culture scientifique dans le programme d’évaluation internationale PISA

Le projet PISA (Programme for International Student Assessment, en français : Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves) est une enquête internationale de grande ampleur menée depuis l'an 2000 sous l'égide de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Il teste régulièrement les acquis des élèves à la fin de la scolarité obligatoire afin de déterminer dans quelle mesure les jeunes sont préparés à la vie active. Ce programme contrôle des connaissances et des compétences qui ont été considérées comme essentielles par la communauté internationale pour pouvoir participer pleinement à la vie de la société (OCDE, 2007). Pour cela, il évalue et compare tous les trois ans la compréhension de l'écrit, la culture mathématique et la culture scientifique chez les jeunes scolarisés de quinze ans (âge correspondant à la fin de la scolarité obligatoire dans de nombreux pays).

Une discipline sous le regard de la Nation

Les élèves n'ont pas tort de demander aussi souvent « à quoi ça sert ». Et tant mieux pour les sciences physiques, si elles acceptent de s'atteler aux interrogations essentielles, qu'elles portent sur la vie quotidienne ou l'actualité mondiale.

Réactions à « Maths et physique, compagnes depuis toujours »

Le dialogue se poursuit entre Physique et Maths : Hervé Grau réagit ici à l'article de Françoise Colsaët paru dans notre dossier « papier ».

À la lecture du texte d’Hervé Grau…

Le dialogue se poursuit entre Maths et Physique : Françoise Colsaët réagit ici à l'article d'Hervé Grau paru dans notre dossier « papier ».

Enseigner les Sciences Physiques en STI Arts Appliqués : rapport aux savoirs scientifiques et identité professionnelle

Á partir d'une analyse qualitative d'un échantillon d'enseignants de sciences physiques exerçant dans la série STI Arts Appliqués, nous avons tenté de repérer les rapports aux savoirs scientifiques et les identités professionnelles.