Articles

Quand experts et novices travaillent ensemble

L'auteur, qui a participé à des recherches au sein du CRESAS -- Centre de Recherche sur l'Enseignement Spécial et l'Adaptation Scolaire -- INRP est actuellement sur un poste E en RASED. En tant qu'enseignante « d'adaptation », elle porte un regard particulier sur la difficulté scolaire, qui peut être précieux quand on doit gérer une classe dans sa diversité.
tab_1.gif

L’évaluation revue et corrigée en Europe

Le système de transfert de crédits (ou European Credit Transfer System : ECTS) est utilisé pour valider des formations d'une certaine durée dans le cadre des échanges européens. Au-delà de ce contexte particulier, ce qui nous est exposé ici constitue une étude de cas pour la prise en compte de l'hétérogénéité dans l'évaluation : on voit bien ici qu'une approche technique purement chiffrée s'avère inopérante.

L’homogénéité du groupe classe : un rêve absurde et dangereux

Dans un ouvrage remarquable de Jean-Paul Julliand[[« L'école : en progrès, mais peut mieux faire », par J.P. Julliand publié aux éditions SEDRAP Toulouse 1996]], on trouve cette jolie analyse. Un moniteur de ski de piste enseigne, souvent,…

Des cahiers « d’autonomie encadrée »

Mais si, les cycles, cela peut fonctionner, comme le prouve l'expérience des classes CE1-CE2 ou CE2-CM1 de cette école rurale, à condition de bien gérer l'autonomie de chacun.

Le plan de travail en PMEV

Actuellement dans une petite école d'une bourgade nantaise de 6 classes dans un milieu non classé ZEP, ce professeur des écoles a trouvé dans la PMEV le moyen de s'occuper individuellement de ses élèves âgés de 9 à 12 ans.

Aller le plus loin possible en maths

Une équipe de mathématiques au collège Rouget de Lisle à Schiltigheim met au point un travail par groupes de compétences et en fait le bilan.

Accompagner tous et chacun

Souvent, quand on discute avec les collègues, on s'entend dire que l'hétérogénéité c'est une bonne chose parce que la diversité c'est aussi la richesse des échanges, de la rencontre, etc. Mais, dans une classe, c'est une difficulté pour le professeur qui doit « gérer » les élèves si différents, que souvent c'est la source de conflits ou de tensions peu propices au travail. En gros, chacun reste tiraillé entre une éthique a priori généreuse et une réalité souvent douloureuse. Alors comment concilier les deux ? Comment faire pour qu'il n'y ait plus de contradiction ?

Pourquoi pas ses élèves ? Pourquoi pas nos élèves ?

Formateur en Belgique, Stéphane Hoeben propose ici ses réponses à quelques questions provocatrices, la provocation étant « une manière de remettre la réalité sur ses pieds » (Brecht)

Ce que nous disent les neurosciences sur les EIP

- Magnié M.N., Kahlaoui K., Bailet B., Richelme C. (2002). Cognitive maturation: an electrophysiological investigation in gifted children. International Journal of Psychophysiology, 45, 102. 11th World Congress of Psychophysiology, Montréal…

Les effets positifs de l’apprentissage vicariant

Depuis le rapport Delaubier, publié en 2002, le système scolaire français a franchi un pas vers la reconnaissance des spécificités cognitives des enfants à haut potentiel intellectuel (dits « surdoués » ou « intellectuellement précoces ») et les enseignants ont été sensibilisés à l'échec particulièrement injuste de certains d'entre eux. Jacques Bert nous apprend que la PMEV ferait particulièrement bon ménage avec la précocité.

La variation cognitive

Jacques Lautrey, auteur d'une remarquable étude sur « L'état de la de la recherche sur les enfants dits « surdoués » (CNRS) eépond aux questions des coordonnateurs du dossier, Christine Vallin et Jean-Michel Zakhartchouk, concernant la diversité des types d'intelligence et les façons de les prendre en compte.
courbe.jpg

L’intelligence des élèves, sa mesure et l’hétérogénéité des classes

L'intelligence est un concept flou dont la définition est fortement influencée par le sens commun, qui fait l'objet de débats à la fois scientifiques et idéologiques mais dont il très difficile de se passer. Les psychologues qui ont mis au point les premiers tests ne savaient pas définir l'intelligence et sur ce point on n'a pas beaucoup progressé depuis. A un niveau très général les spécialistes sont d'accord pour considérer qu'elle remplit une fonction d'adaptation. Les questions surgissent dès que l'on évoque les processus qui la constituent. Est-elle donnée à la naissance ou se construit-elle ? Existe-t-il une intelligence ou des intelligences ? Peut-on mesurer l'intelligence ? Comment et pourquoi ?