Archive d’étiquettes pour : A la une

« L’école de la première chance », par Bruno Tardieu

Bruno Tardieu est délégué national du mouvement ATD Quart Monde. Il a accepté de nous parler de ce que signifie apprendre, et l'école, pour lui-même et pour ceux qu'il côtoie depuis si longtemps à ATD Quart Monde. L'entretien est paru dans notre numéro 500, "Apprendre au 21e siècle".

« Refonder :  » Reconstruire sur des bases, des valeurs nouvelles » (Petit Larousse) » par Guy Georges

Laissons aux actuels détournements médiatiques et corporatistes cette question secondaire parce que conséquente des « rythmes scolaires ». Et posons la question préalable, nécessaire : à quoi sert l'école obligatoire, gratuite et laïque ? Par Guy Georges, ancien secrétaire général du SNI-Pegc.

Faire progresser les élèves en dictée? C’est possible !

La recherche-action dont il est question dans l’article a été menée avec quatre enseignants et quatre-vingt-dix élèves répartis du CP au CM2. Elle a tenté de déterminer des gestes professionnels favorisant le progrès des élèves dans l’exercice de la dictée. L’hypothèse de départ ? Que la forme de la dictée et l’outil d’évaluation concourent à faire progresser tous les élèves. Si si, vous avez bien lu.
,

« La nécessaire professionnalisation du métier enseignant », par Jean-Louis Auduc

Qu’est-ce qui selon vous pourrait faire avancer l’école ? Quel élément entre tous choisiriez-vous, pour changer un fonctionnement, améliorer un point critique, débloquer des tensions, simplifier des procédés, rendre plus efficace un dispositif ? C'est aujourd'hui Jean-Louis Auduc, ancien directeur des études IUFM de Créteil/UPEC, qui nous répond.

La Droite défend-elle vraiment le socle commun ?

En ce moment ont lieu les débats à l’Assemblée nationale autour de la loi de refondation. Jean-Michel Zakhartchouk a analysé les particularités des idées sur l'école défendues par la Droite, notamment en ce qui concerne le socle commun.

Question de rythme ou de forme ?

Pour qu’une réforme soit efficace, elle doit prendre en compte tous les temps éducatifs de l’enfant, le scolaire bien sûr, mais aussi le péri et l’extrascolaire. Dénigrer ces temps et les rejeter en marge du système éducatif, c’est ignorer les savoirs issus de ces temps intermédiaires, mais aussi laisser s’accroitre les inégalités. Se pencher sur les rythmes ne suffit donc pas. C’est à la forme scolaire et non scolaire que l’on doit s’intéresser. Marie Gaussel vient de faire une étude sur le sujet et nous en parle.

La philosophie, une école de la liberté

Ce qu'Emmanuel Duits dit de la réflexion philosophique donne bien l'impression qu'elle nous concerne tous. Parce qu'il place comme essentielles ces questions sans cesse réinterrogées : "Qu'est-ce que je veux faire de ma vie ? Dois-je m'engager et dans quelle direction aller ? Dois-je suivre une éthique et laquelle ?"
,

Bonne fête, les filles !

Commençons par le commencement. Les droits des femmes ne vont pas naitre par magie et ce ne sont pas "les autres" qui vont s'y coller. Non, tout commence à l'école, dès la maternelle, puis dans la cour de récréaction, ensuite au moment de l'orientation et se rejoue encore chez nos enfants devenus jeunes adultes. Alors les filles, vos droits, on en parle ?

Charb : « Dessiner m’a appris la patience ».

Stupéfaction de toute la France devant l'horreur des images, des faits. Charlie hebdo attaqué pour ses idées. Les hommes et femmes de Charlie hebdo décimés. Que dire ? Que faire ? Nous souvenir de l'entretien que Charb nous avait accordé en 2013, dessinateur pour les Cahiers pédagogiques chaque mois depuis vingt ans, relevant d'un trait l'actualité de l'éducation, de ses acteurs.

Vertus des compétences dans et hors de l’école

« Non, les compétences ne s’opposent pas au savoir, bien au contraire », nous dit Yves Lichtenberger, sociologue engagé et spécialiste de l’organisation du travail.
,

Odile Tripier-Mondancin : « Une éducation musicale conséquente au sein des ESPE* »

Qu’est-ce qui selon vous pourrait faire avancer l’école ? Quel élément entre tous choisiriez-vous, pour changer un fonctionnement, améliorer un point critique, débloquer des tensions, simplifier des procédés, rendre plus efficace un dispositif ? C’est aujourd’hui Odile Tripier-Mondancin, MCF à l'IUFM Midi-Pyrénées, chercheur membre de LLA Créatis et de l'UMR-EFTS à l'Université Toulouse II le Mirail, qui nous répond.

Quand fleurissent les idées

Trois colloques sur des thématiques qui intéressent les Cahiers se sont déroulés fin janvier. A Lyon : « Former les enseignants au XXIème siècle », colloque inaugural de la chaire UNESCO. A Genève : « Des écoles autonomes ? Rhétorique de la gouvernance et ambivalence des acteurs », colloque du laboratoire de recherche LIFE à l’occasion du départ à la retraire de Monica Gather Thurler. A Aix-en-Provence : « Culture(s) à l’école, un enjeu pour l’égalité » colloque d’Education et Devenir. Nous avons demandé à trois participants l’idée majeure qu’ils en retenaient.