En partenariat avec le SNUipp, l’OZP et le Café Pédagogique, la ville de Saint-Denis et avec le soutien du conseil Général de la Seine-Saint-Denis, le GFEN organise ses 2èmes Rencontres nationales sur l’Accompagnement à Saint-Denis les 4 et 5 avril 2009 : « L’aide : comment faire… pour qu’ils s’en passent ? L’aide personnalisée en question»

Temps d’aide personnalisée, accompagnement éducatif, PPRE, PRE, stages de remise à niveau, accompagnement à la scolarité… : la multiplication de ces nouveaux dispositifs peut-elle être une réponse pertinente face aux difficultés scolaires ? Le plus est-il garant du mieux ? Cela interroge les prérogatives de chacun des espaces mais également la capacité de l’École à parler à tous dans l’ordinaire des pratiques : n’y a-t-il pas le risque de mise au ban des « exclus de l’intérieur » dans des dispositifs certes scolarisés… mais toujours en marge ? Comment les parents à distance de l’univers scolaire s’y retrouvent-ils ?

Sous injonction mais sans accompagnement, la mise en place hâtive de l’aide personnalisée a été laissée à l’initiative des enseignants (« Débrouillez-vous ! »). Mais on connaît les risques d’une liberté non outillée : opter pour des solutions de « bon sens » mais parfois sans efficacité voire à double tranchant. Certes, les parents sont sensibles à l’attention qu’on porte à leur enfant et les élèves apprécient la proximité bienveillante d’un adulte ; mais au-delà, cela produit-il des effets significatifs et durables ?

Le doute des acteurs est légitime quand l’aide se multiplie sur fond de dégradation des conditions objectives de fonctionnement de l’École. Néanmoins, il nous faut répondre à la ségrégation qui perdure. Avec ou sans dispositifs, dans ou hors l’école se repose la question :
comment les aider… à ne plus avoir besoin d’aide ?

Quelles ruptures engager avec les formes classiques d’intervention ? Quels supports, contenus et formes d’activités sont les plus à même de stimuler l’envie d’apprendre, de restaurer l’estime de soi, d’enclencher une dynamique d’apprentissage ? Et quel mode d’interactions sert l’émancipation intellectuelle ?

Croisant pratiques concrètes, stratégies de formation et apports de chercheurs, ces 2èmes Rencontres nationales sont ouvertes à tous les acteurs de l’accompagnement : éducateurs, parents, animateurs, formateurs, enseignants de tous niveaux, militants associatifs, responsables éducatifs et élus des collectivités locales.

Parmi les intervenants
– Jacques BERNARDIN – Président du GFEN
– Bernard BIER – INJEP – Observatoire des Zones Prioritaires
– Serge BOIMARE – CMPP Claude Bernard, Paris
– Stéphane BONNÉRY – Université Paris 8
– Jean-Yves ROCHEX – Université Paris 8
– Daniel BOUCON – Directeur du Théâtre de l’Espace – Scène nationale de Besançon
– Gérard CHAUVEAU – Chercheur honoraire de l’INRP
– Yves CLOT – Psychologue du travail, CNAM
– Philippe MEIRIEU – Professeur – Université Lumière – Lyon 2
– Bruno SUCHAUT – IREDU Dijon

Associations : AFEV, CEMEA, CRAP-Cahiers Pédagogiques, Francas, Ligue de l’Enseignement

Programme et inscriptions sur le site du GFEN.

Les actes des premières rencontres Dialogue n° 129-130 L’Aide, comment faire… pour qu’ils s’en passent ? Actes des rencontres nationales sur l’Accompagnement, St Denis, 93 – 4 & 5 avril 2008″ (14 €) sont disponibles auprès du GFEN : 01 46 72 53 17 / gfen@gfen.asso.fr.