La Région Ile-de-France mène une politique active de lutte contre la violence des jeunes. C’est dans ce cadre que Julien Dray, vice-président chargé de la jeunesse a décidé de soutenir l’association Pulsart engagée, depuis 2004, dans une action sur les relations filles/garçons.

Pulsart travaille auprès des mineurs placés sous main de justice, dans les Maisons d’Arrêt, dans les espaces de socialisation, dans les foyers de Protection Judiciaire de la Jeunesse, dans les hôpitaux et dans les foyers départementaux.

L’action Chromozones (sensible) a été conçue et réalisée en réponse à un malaise de plus en plus profond dans la relation à l’autre et en particulier à l’autre sexe.

Chromozones (sensible) a été réalisée dans six lieux différents : le Foyer d’action éducative d’Arcueil (94), la Maison d’arrêt de Nanterre (92), le centre social Archipélia (Paris 20°), le cœur des haltes (16-25 ans à Paris 12°), le centre départemental enfant famille de Villepinte (93), le lycée d’enseignement général et technologique agricole les Vaseix Limoges (87).

Des ateliers de pratiques artistiques (écriture, arts plastiques, infographie) ont permis la réalisation d’affiches sur le thème des relations filles/garçons.
Environ 60 jeunes de 10 à 25 ans ont travaillé à ce projet.

Une lettre et la plaquette de l’expo seront adressées aux 471 lycées, aux CFA, aux Conseils généraux et aux 150 centres sociaux en sites politique de la ville pour leur proposer l’exposition. 300 panneaux Muppy ont été réservés du 12 au 19 juillet (Paris). Une campagne est prévue dans le métro.