Depuis quelques années, sous le couvert officiel des instances qui nous gouvernent, et sous le sceau du partenariat, toutes sortes d’actions et de « projets » artistiques et culturels sont « proposés », « offerts » ou « montés » avec les écoles, collèges et lycées par toutes sortes d’institutions ou d’associations publiques ou privées. Dans les ministères, les mairies, les inspections d’académie, les conseils généraux, les DRAC, les FRAC, les ateliers d’artiste, les musées, les centres d’art contemporain, ou ailleurs, nombreux sont ceux qui s’attellent à cette tâche, avec une volonté farouche de « faire savoir » que souligne la multiplication d’expositions, de spectacles, de vidéos, etc. Mais quand évalue-t-on la réalité du travail pédagogique et des enjeux qu’il recouvre ? Et si on allait y voir de plus près ?
Enseignants, artistes, responsables d’institutions culturelles s’expriment dans un dossier qui ne fera pas dans la langue de bois.