La thématique du colloque manifeste un retour à une des questions fondamentales des didactiques qui se sont constituées, comme champs théoriques, par l’interrogation épistémologique des contenus disciplinaires en tant qu’objets d’enseignement (à enseigner ou enseignés) et d’apprentissage : savoirs, savoir-faire, rapports à, valeurs, comportements, etc.

Ce « retour » à une problématique théorique fondamentale s’explique essentiellement par le souci d’une mise au clair épistémologique sur les contenus disciplinaires au sein des didactiques et relève du projet comparatiste. Cet intérêt théorique rencontre également des considérations institutionnelles qui ne manquent pas d’interroger les apports des didactiques et leurs cadres théoriques :
– les didactiques ont à mener une analyse critique de l’idée même d’un retour aux « savoirs fondamentaux », qui tend, dans le discours politique et sociétal, à une réorganisation et une sélection athéorique des contenus et des disciplines (donc des contenus disciplinaires) ;
– la multiplication des changements des programmes scolaires, l’introduction de socles communs de connaissances, la prolifération des référentiels de formation ou des cadres de références internationaux donnent aux didactiques une responsabilité sociale dans le contrôle des effets de ces changements dans la définition des contenus.

L’objectif de ce colloque vise à mener, à partir d’une comparaison disciplinaire entendue au sens où elle est définie dans les principes du colloque, une réflexion sur la notion même de contenu. Trois axes sont proposés.
– les catégories de contenus et leur mode d’organisation selon les disciplines
– les manières dont les contenus spécifient l’enseignement et les apprentissages
– les modes de circulation des contenus entre les disciplines

Programmation 2014-2015

Programmation 2014-2015

Programme, inscription et informations complémentaires