Les Cercles des Cahiers pédagogiques ont été élaborés de manière à s’adapter à de nombreux usages. En effet, on y trouve un forum public, des ateliers de réflexion et d’élaboration de nos publications, des supports de formation et des espaces de préparation des articles de la revue. Un cercle tout en un, donc.
capture_d_ecran.jpg

Pour qui ?

Pour les enseignants débutants, qui savent qu’il n’est pas toujours facile d’engager un dialogue avec ses collègues, lorsqu’on manque encore de recul et que l’on aurait besoin de conseils, au moins d’une oreille attentive.

Pour les professionnels plus expérimentés, qui veulent échanger avec leurs collègues et confronter leurs pratiques professionnelles de manière productive : ne pas noter les élèves, est-ce que c’est possible ? À quel niveau d’enseignement ? Cela ne va-t-il pas démobiliser mes élèves ?

Pour les partenaires, puisque la volonté de notre association est d’élargir les Cercles et d’y faire participer les parents d’élèves, les associations, en particulier celles qui constituent le CAPE (Collectif des associations partenaires de l’école).
capture_d_ecran_2.jpg

Comment ?

Situés hors de l’institution Éducation nationale, ils autorisent une parole libre, même si l’appartenance aux Cahiers pédagogiques implique un échange réfléchi et responsable, avec une importance marquée de l’écrit, du texte à construire ou pour réfléchir.

Ils sont portés par une association de bénévoles, avec des valeurs et des convictions : une conception positive de l’école et de ses professionnels.

Nous cultivons la simplicité et la convivialité dans les relations à travers le ton et le style de l’écriture : même si l’image des Cahiers pédagogiques est synonyme de sérieux, il nous semble essentiel que chacun, du professionnel débutant au parent pas toujours assuré, se sente accueilli et mis en confiance.

capture_ce_qui_fait_changer.jpg

Portés par notre compétence reconnue dans l’écriture et l’accompagnement à l’écriture, les Cercles ne se limitent pas une succession de réactions plus ou moins épidermiques à des soucis ponctuels, juste modérée en cas de débordement. Chacun est attentivement suivi par deux animateurs dont le rôle est de donner envie de participer aux débats, de permettre au groupe d’élaborer et de mutualiser des solutions aux problèmes, d’apporter des documents pour mieux approfondir les sujets.

Sur quels sujets ?

Michèle Amiel, responsable des Cercles

Michèle Amiel, responsable des Cercles

Dans les premiers Cercles ouverts, on échange sur ce qui fait changer un établissement, jouer en classe, l’école inclusive, le travail interdisciplinaire, le travail par compétences, le métier enseignant, ou l’éducation laïque à la morale par exemple. Mais vous retrouverez aussi les appels à contributions aux dossiers et aux rubriques de la revue. Ou proposerez un nouveau Cercle !

Michèle Amiel