Écrire à l’école… pour être lu

Dossier coordonné par Ben Aïda et Jean-Michel Zakhartchouk

Le thème de l’écriture a été abordé plus d’une fois par les Cahiers pédagogiques, mais avec des éclairages différents.

Ce dossier s’inscrit dans une réflexion critique menée dans une série sur les « fondamentaux » à l’école tels qu’ils sont énoncés dans les discours injonctifs. Il interrogera cette injonction au regard de trois idées fortes :

  • l’écrit, dont il sera question, sera avant tout situé dans une interaction avec le lecteur : à l’école, il faut apprendre à écrire… pour être lu ! L’écrit plus réflexif a été abordé dans un autre dossier (« Les écrits de travail des élèves », n°544 des Cahiers pédagogiques) ;
  • l’écrit doit être envisagé aussi dans sa relation à l’oral (oublié des fondamentaux ministériels !)
  • on n’apprend pas à écrire… sans écrire : comment diversifier les formes d’écrit dans le cadre scolaire, comment faire écrire davantage ? Des pratiques transversales, des dispositifs, des outils (dictée à l’adulte, texte libre, correspondance scolaire, écriture collaborative, etc.) seront présentés, discutés, et le cas échéant réinterrogés dans le cadre de l’usage du numérique et de l’introduction des réseaux sociaux dans les classes.

En fait, le dossier interrogera le sens donné et à donner à l’écriture des élèves : qu’écrivent-ils à l’école, pourquoi et pour qui ? Si écrire, c’est « avoir un lecteur dans sa tête », en quoi est-ce spécifique selon les récepteurs et/ou selon les médias/supports utilisés ? Il s’agira aussi de penser le rapport à soi dans l’écriture et des objectifs poursuivis : donner du plaisir, expliquer, convaincre…

La question de l’apprentissage de l’écriture sera abordée : le geste, l’habileté, le rapport à la « belle écriture » seront envisagés, par exemple en demandant : où en est-on des apprentissages de l’écriture manuscrite et des évolutions présentes ou à venir (clavier, reconnaissance vocale…) ?

Nous attendons donc vos propositions de communication, qui peuvent provenir de l’école maternelle jusqu’au lycée. Il s’agit comme toujours dans notre revue d’être au plus près des élèves et des pratiques concrètes, et d’éviter les généralités ou les simples intentions ou projets pas encore réalisés.

Vous pouvez donc, avant fin octobre 2021, envoyer un résumé de votre proposition d’une dizaine de lignes, nous échangerons à la suite de ce premier projet d’écriture. Contactez toujours les deux coordonnateurs ensemble (remplacer [at] par @) :

ben.aida[at]cahiers-pedagogiques.com

jean-michel.zakhartchouk[at]cahiers-pedagogiques.com