Développer le goût des sciences. Rendre les métiers scientifiques accessibles aux jeunes. Quelles actions ?

Ce colloque va aborder entre autre les questions de l’enseignement des sciences, de l’orientation des jeunes et de la place des filles dans les métiers scientifiques. Un forum des métiers destiné aux collégiens et aux lycéens leur présentera les métiers scientifiques et le colloque sera cloturé par la signature d’une charte par le Conseil Général de l’Essonne et le rectorat de Versailles pour mener des actions à destination des jeunes.

A l’ère du numérique et des nouvelles technologies, les jeunes générations, pourtant « accros » aux dernières innovations, boudent les matières scientifiques. Ayant comme objectif de remédier à ce manque de vocations pour les carrières scientifiques, le Conseil Général de l’Essonne, avec l’appui du Rectorat de Versailles, organise les 7 et 8 octobre prochains un colloque sur le thème des actions à mener pour développer l’intérêt des jeunes pour les carrières scientifiques.

Un recul préoccupant de l’orientation vers les filières scientifiques…

Au cours des cinq années à venir, le tiers de la population active dont l’activité professionnelle repose sur une formation scientifique aura atteint l’âge de la retraite : la relève devra donc être assurée. Or, dans le même temps, on constate une chute des orientations vers les études scientifiques : depuis 1996, les DEUG scientifiques ont perdu 25 % de leurs étudiants, les DEUG de physique 45 %, et moins d’élèves des grandes écoles choisissent une orientation scientifique à leur sortie. La situation est donc préoccupante, surtout que des pays occidentaux autres que la France connaissent des problèmes similaires.

Or, comme le souligne l’OCDE, « dans un monde où le rôle de la technologie est de plus en plus prépondérant… l’épanouissement personnel, l’emploi et la participation active à la vie de la société passent de plus en plus par une culture mathématique, scientifique et technologique », l’enjeu n’est pas seulement de former des scientifiques de haut niveau, mais de démocratiser la culture scientifique, partie intégrante de la culture générale.

Un colloque pour réfléchir… et agir !

Comment dès lors aiguiser l’intérêt des jeunes pour les matières scientifiques ? Comment favoriser l’orientation vers ces carrières ? Quelle place pour les femmes dans les métiers scientifiques ? Comment valoriser les débouchés professionnels et développer la culture scientifique ? Quels équipements et outils pour tirer profit des TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education) ?

Cette réflexion sur l’attrait des filières et des carrières scientifiques pour les jeunes a été engagée en France depuis la fin des années 90 avec des rapports commandés aux Professeurs Ourisson (2001) et Porchet (2002 et 2003), faisant le point sur la situation au sein de l’Université et de l’Éducation Nationale. Aujourd’hui, le Conseil Général de l’Essonne nourrit le débat en organisant, les 7 et 8 octobre prochains, un colloque pour voir comment favoriser l’orientation des jeunes vers les carrières scientifiques.

L’ambition de ce colloque est de fédérer les collectivités territoriales, l’Éducation Nationale, les universités, les grandes écoles, les laboratoires de recherche, les entreprises, les lycéens, les parents d’élèves, les associations professionnelles et de doctorants, les associations de Culture Scientifique et Technique… afin de déboucher sur des actions concrètes, susceptibles d’être mises en œuvre à l’échelle des collectivités territoriales, en partenariat avec les autres acteurs concernés, notamment dans les écoles à tous les niveaux.

Elèves et enseignants des lycées seront conviés les vendredi 7 et samedi 8 octobre au matin à découvrir, de manière ludique et concrète, la diversité des métiers scientifiques sur Le Forum des métiers scientifiques qui leur est consacré.
Conférences et ateliers réuniront des scientifiques de renom, professionnels, enseignants de toutes disciplines et de tous types d’établissement, pour débattre de l’enseignement et de la place de la science dans l’éducation et dans la société
Une Charte sera signée à l’issue du colloque engageant les partenaires dans des actions concrètes pour valoriser les formations et les métiers scientifiques.

Contact : Céline Perrin
Agence Edelman, 54, rue de Monceau, 75008 Paris
Tel : 01 56 69 73 94 – Fax : 01 56 69 75 75
E-mail : celine.perrin@edelman.com