L’actualité vue par le CRAP

Grammaire : le cancre du ministre…

À l'heure où les programmes de 2002 semblent remis en cause par un rapport qui invite à revenir à la « grammaire de l'explicite »[[Voir le rapport Bentolila : http://media.education.gouv.fr/file/68/3/3683.pdf]], un jeune professeur des écoles souhaite témoigner de sa pratique d' « observation réfléchie de la langue » dans les classes de cycle 3 de ZEP où il enseigne depuis plusieurs années.

Malentendus et mauvais procès sur l’enseignement de la grammaire

Auteur d'un remarquable ouvrage sur l'apprentissage de la phrase écrite, Marc Campana met ici en lumière la méconnaissance des pratiques que révèle le récent rapport Bentolila sur la grammaire. Il plaide pour que l'institution sache convoquer ensemble l'intelligence et l'expérience des praticiens et des chercheurs pour faire avancer la réflexion sur l'enseignement de la langue.

Utopie pédagogique ?

Le texte qui suit se veut une contribution citoyenne pour que l'école soit ("pour de vrai !") au cœur de la campagne présidentielle. Il propose un projet pragmatique pour "réenchanter" le métier d'enseignant et faire vivre le droit au progrès et à la réussite de chaque élève. C'est une fiction, mais qui veut moins faire rêver que faire réfléchir et agir. Nos lecteurs sont bien sûr invités à nous faire part de leurs réactions.

Quelle école pour aujourd’hui ?

La campagne présidentielle de 2007 sera en partie axée sur la question de l'éducation. Notre mouvement, le CRAP-Cahiers pédagogiques, a une longue expérience en ce domaine. Notre présence sur le terrain des établissements scolaires (nous…

Entre deux logiques : les recommandations pour le socle commun du Haut Conseil de l’éducation

Le Haut Conseil de l'éducation vient de rendre ses « recommandations pour le socle commun » le 23 mars, lesquelles seront soumises au Ministère pour la rédaction du projet de décret correspondant. En lisant ce document d'environ 4000 mots,…

Dix principes pour un vrai « socle commun » de la scolarité obligatoire

Notre mouvement CRAP-Cahiers pédagogiques veut, à travers ces propositions, apporter sa contribution à la définition et la mise en œuvre de ce que la Loi d'orientation nomme « le socle commun de connaissances et compétences ». Si on prend au sérieux l'idée selon laquelle chaque élève devra avoir acquis, dès l'issue de la scolarité obligatoire à seize ans, le bagage indispensable pour être demain un citoyen actif et conscient, il s'agit alors d'un défi majeur pour l'Ecole, qui aura des conséquences sur tout son fonctionnement. Il faut aller au-delà des mots et des slogans !

Apprentissage à 14 ans : une politique de renoncement !

En permettant de sortir de la scolarité commune obligatoire à l'âge de 14 ans - au lieu de 16 ans - le gouvernement marque un pas de plus dans la voie de l'exclusion et du renoncement. Dans le contexte de violence que nous avons connu…

TPE : promesse non tenue

La question des TPE, un dispositif innovant plébiscité par 95% des candidats du bac général, mobilise depuis décembre 2004 les enseignants et les lycéens. Elle rebondit maintenant du fait d'une modification inacceptable de son évaluation. Une…

Le CRAP Cahiers-pédagogiques et la réforme du bac

Les lycéens manifestent leur mécontentement devant la future loi d'orientation et s'élèvent en particulier contre le projet de réforme du bac, qui notamment diminuerait le nombre des épreuves et introduirait une petite dose de contrôle…

Réaction au rapport Thélot

Le rapport Thélot vient d'être publié. La question qui se pose aujourd'hui est double : c'est celle de la manière dont il va être entendu et compris dans les salles des profs et celle de l'usage qui va en être fait par le Ministre.
Sur l'une , comme sur l'autre, on peut être inquiet.