Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Sarkozy à Polytechnique : du vécu


Sarkozy à Polytechnique : du vécu

Le témoignage de Nathalie Chadefaud

19 décembre 2008

Ce mercredi matin, nous étions 25 à nous rendre à Polytechnique : 20 élèves inscrits aux ateliers Sciences Po, 2 proviseurs ( principal et adjoint), une CPE, 2 profs (une en SES et mes zigues). Une longue journée : pas de cours pour les élèves, un sandwich avalé à la hâte, le bus, les vérifications d’identité, la sécurité, l’attente et enfin l’amphi, 500 places !

Nous commentons alors l’arrivée d’untel : Rachida, Fadela, Darcos... et d’autres, moins connus des élèves Rachid Arab...Richard Descoings.... Puis... le Président arrive... standing ! Entre temps, quelques élèves me confient leurs excitation : « On est proche madame, à quelques rangs !

Il commence son discours : « Mesdames et Messieurs les Ministres.... La République..... bla bla bla bla ... »
Je sens mes élèves remuer un peu... Sur ma gauche, tout le staff d’élèves, les proviseurs, les recteurs, les chargés de missions des grandes écoles... et sur ma droite, les bicornes, les ministres, les journalistes....

Le discours dure une heure et le Président n’a d’yeux que pour ma droite. Dans sa bouche défilent les mots de "métissage" "égalité" "intégration" "discrimination positive " : alors là il s’est franchement tourné vers son parterre chapeauté tournant le dos au reste... donc à tous les élèves ! Fin du discours : départ du Président, retour dans le bus, embouteillages, 2h pour un débriefing mouvementé !

Heureusement que nous avions croisé notre Recteur, M.Blanquer, très attentif (lui) à notre présence tandis que les élèves d’un autre lycée d’Epinay n’ont pu, faute de places (leur a-t-on dit !) assister au discours présidentiel : ils sont restés plantés devant des télés à l’extérieur de l’amphi !!!

Les élèves montent dans le bus en maugréant "Madame ! On a raté des cours, on a passé 3 heures en bus... et on a pas pu poser une seule question et il nous salue même pas dans son discours ? On est l’avenir de la France ! Et il nous parle de métissage en regardant les bicornes ? Mais qu’est-ce que c’est que ce Président ? C’était quoi ce discours ?"

Je répondrai... avec des articles de presse pour, plus tard, décortiquer un peu l’évènement, expliquer cette discrimination positive que Sarkozy veut tellement réelle alors qu’elle fut tellement virtuelle durant cette heure passée en sa présence dans une si belle institution.

Il aurait affirmé sa volonté "d’ouvrir l’élite aux minorités" sur une console Wii que cela aurait été très TICE ! Les élèves auraient apprécié le gain de temps et l’ergonomie, munis alors de manettes permettant de visiter ces fameux internats pour boursiers dont on sait que la matérialisation peut être douteuse... la frontière entre le réel et le virtuel sera-t-elle franchie ?

Rien de fantasmé, promis c’est du vécu. On a passé ce mercredi avec Sarkozy.

Nathalie Chadefaud, Professeure agrégée Hist/Géo - Lycée Champlain, Chennevières-sur-Marne.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.