Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 7 octobre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 7 octobre 2020

Polémiques — Crise sanitaire — Ressources

Remercions le Président, les polémiques reprennent le dessus sur la crise sanitaire !


Polémiques

A domicile
L’école à la maison : enfants malades ou "pas dans le moule", qui sont les 50.000 élèves concernés ? Par Marine Le Breton
Emmanuel Macron souhaite la fin de l’instruction en famille (IEF) pour lutter contre les séparatismes, ce qui a rendu furieuses les familles prônant un véritable choix de vie.”

« Pourquoi est-on pointés du doigt ? » : des parents remontés contre la fin de l’école à la maison
A la rentrée prochaine, pas moins de 25 000 enfants instruits à la maison devront rejoindre les salles de classe. Certains parents crient à l’injustice.”

Et il y a bien sûr une pétition : Non à l’instruction obligatoire à l’école en 2021

Laïcité
"Dans certains cas, l’instruction à domicile peut entraîner une forme de repli sur soi" Par Amandine Hirou,
Jean-Louis Auduc, ancien directeur de l’IUFM de Créteil et membre du Conseil des sages de la laïcité, salue la décision de mettre fin à l’instruction à domicile.” abonnés

Comment la laïcité est-elle vécue dans l’enseignement public ? Par Charles Conte
Plusieurs ouvrages récents s’interrogent sur les remises en cause du principe de laïcité dans l’enseignement public. Cette question a été traitée de façon approfondie par le Comité National d’Action Laïque en 2018.”

Langue arabe
Enseignement de l’arabe à l’école : cinq questions sur une polémique
Pour Gérald Darmanin, il pourrait « réduire le pouvoir des religieux ». Mais l’éventuel renforcement de l’arabe à l’école est suspecté par la droite de nourrir le communautarisme.”

Remèdes aux mensonges et autres idées reçues : Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ? Antidote n° 20, par Françoise Lorcerie sur les Cahiers pédagogiques
"L’enseignement de la langue arabe en France a fait l’objet d’une vive polémique au printemps 2016. Il n’y a pourtant rien de nouveau à cet enseignement, très ancien en France. Sur cette question, il semblerait bien que les peurs l’emportent sur les mensonges.”

L’enseignement de l’arabe à l’école... droite et extrême-droite, ensemble, sans complexe !
La plupart des thèmes brassés par l’actualité politique brouillent les vieux clivages, la complexité grandissante des questions qui font débat fait exploser les repères issues des idéologies du 20ème siècle n’opèrent plus. C’est un constat maintenant bien établit et l’une des raisons du succès des offres politiques simplificatrices, des populismes, ou des offres comme le macronisme qui admettent la complexité et se présentent en dehors des clivages habituels (le fameux vieux monde). Comment s’y retrouver… L’extrême-droite se dit laïque et sociale, la droite ne peste plus contre les déficits, LFI remplace les camarades par les gens, et troque l’universalisme pour l’intersectionel. Même les révoltes populaires (les gilets jaunes) sont inclassables… Mais parfois un thème apparait et recrée un clivage évident. Comme avant.” Sur FranceInter

Correction
POINT DE VUE : « Tenue vestimentaire : le confort du neutre »
Anne-Sarah Bouglé-Moalic, docteure en Histoire et autrice de « Vote des Françaises : cent ans de débats, 1848-1944 », revient sur les polémiques récemment survenues sur les tenues vestimentaires de femmes.”
En 1800, on régulait le port du pantalon à Paris, puis on a commenté le raccourcissement des jupes, des garçonnes des années 20 aux minijupes des années 60, on a débattu et légiféré sur le voile, sur le burkini, on a vu Michèle Alliot-Marie refoulée à la porte de l’Assemblée nationale à cause de son pantalon, puis Cécile Duflot sifflée dans l’hémicycle à cause de sa robe. Pour ces quelques cas médiatiques, passés à la postérité par les débats provoqués, combien de réflexions, de regards de travers pour le commun des mortelles… de ces mots et gestes qui renforcent la différence de genres et la conviction pour certaines femmes que la société a un droit sur elles.”

Belfort | Éducation Au lycée, les tenues vestimentaires font débat Par Hugo COUILLARD
Récemment, au moment de la rentrée des classes mais aussi de la fin de l’été, de nombreuses affaires liées à la réglementation des tenues dans les milieux scolaires ont fait parler d’elles. Mais que disent réellement les règlements intérieurs à ce sujet ? Le point avec plusieurs lycées belfortains.”


Crise sanitaire

Classes fermées, élèves absents… quelle continuité pédagogique après cinq semaines de cours ? Par Séverin Graveleau
Depuis le début d’année scolaire, les suspicions de cas de Covid-19 perturbent la tenue d’une partie des cours et obligent à un enseignement « hybride ».”

Jauge à 50% dans les lycées ? « Toutes les hypothèses sont prévues », répond Blanquer Publié par Fériel Boudjelal
Dès aujourd’hui, les universités ne peuvent être remplies qu’à 50% de leur capacité maximale. Le ministre de l’Education a tenu à rappeler que « la situation est très différente entre l’université et le lycée ».”

La jauge à 50% s’organise difficilement dans les universités Publié par Chloé Le Dantec
Sur twitter, de nombreux universitaires font part des difficultés de leur établissement pour mettre en oeuvre la jauge à 50%.”

Coronavirus : jauge à 50%, distanciation... les universités de la région sont-elles prêtes face aux restrictions ?
Depuis mardi 6 octobre, les salles de classe et les amphithéâtres des universités ne peuvent être remplis qu’à 50% de leur capacité au maximum en zones d’alerte renforcée et maximale. Dans la région, et notamment à Toulouse, ville concernée par la mesure, les universités s’organisent face aux restrictions.”

Et pendant ce temps... Le ministère lance les évaluations d’établissements
Créé par la loi Blanquer en lieu et place du Cnesco, le Conseil d’évaluation de l’école (CEE) a présenté le 6 octobre la plateforme qui permettra aux établissements secondaires de réaliser l’auto-évaluation, prélude à l’évaluation externe de l’établissement. Le dispositif sera étendu aux écoles primaires dès la prochaine année scolaire. Pour le CEE, l’évaluation interne et externe va permettre de faire réussir les élèves. Elle est largement coopérative. Mais elle reste complètement dans la main du chef d’établissement pour sa réalisation et dans celle des recteurs pour le calendrier. Alors que les établissements croulent sous les difficultés, le CEE veut lancer les évaluations dès cette année.”


Ressources

Trop scolaire orientation, Par Jacques Vauloup
Inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche, Frédérique Weixler livre un essai personnel sur L’orientation scolaire : paradoxes, mythes et défis. L’ampleur des inégalités de destin scolaire en fonction des origines socio-économiques se trouve au centre du débat éducatif en France depuis des années, dit-elle pour commencer. On ne saurait la contredire. Mais encore ?

Le numéro 86 d’octobre 2020 de Diotime vient de paraître, gratuitement téléchargeable sur www.educ-revues.fr/diotime/

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 563 : Actualité de la métacognition
septembre-octobre 2020
Dossier coordonné par Marc Romainville t Jacques Crinon
À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.
N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?
Construire ensemble l’école d’après
Sylvain Connac - Jean-Charles Léon - Jean-Michel Zakhartchouk
Edtions ESF - Prix 18,00 €
L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.