Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 29 janvier 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 29 janvier 2020

Vision et réel — Laïcité — Supérieur — Colloque

Ce jour est un grand jour, nous apprenons que notre ministre a une vision pour 2049, et que nos élèves sont particulièrement laïques.


Vision et réel

Jean-Michel Blanquer donne sa vision de l’école du futur Par Louis Morice et Gurvan Le Guellec
A quoi ressemblera l’enseignement en 2049 ? L’intelligence artificielle aura-t-elle remplacé les enseignants ? A l’occasion de la rencontre autour de l’école en 2049, organisée ce mercredi 29 janvier à Clermont-Ferrand, le ministre de l’Eduction nationale, Jean-Michel Blanquer, qui vient de publier « Quelle école voulons-nous », présente à « l’Obs » sa vision de l’enseignement de demain.”

Entretien « Les gouvernements ont abandonné la lutte contre les inégalités » Bernard Lahire professeur de sociologie à l’Ecole normale supérieure de Lyon
"Auteur de très nombreux ouvrages, le sociologue et professeur à l’ENS de Lyon (Centre Max Weber) Bernard Lahire a dirigé une grande enquête, intitulée « Enfances de classe. De l’inégalité parmi les enfants » (Ed. Le Seuil, 2019). Un collectif de 17 chercheurs a ainsi rencontré 35 enfants âgés de 5 à 6 ans et leur entourage familial, dans plusieurs villes de France, entre 2014 et 2018. Les résultats mettent au jour, à partir de portraits sociologiques d’enfants de différents milieux, la réalité concrète des distances sociales, la genèse des inégalités et les mécanismes à l’œuvre dès le plus jeune âge à l’origine de leur reproduction."


Laïcité

Laïcité : Des valeurs largement portées par les jeunes selon une enquête du Cnesco
Les enseignants sont-ils toujours les "hussards noirs" de la République laïque ? Et l’Ecole a-t-elle encore besoin de tels hussards ? L’enquête réalisée par le Cnesco apporte de bonnes nouvelles. Contrairement aux "agitateurs d’angoisse" sur la laïcité, les élèves partagent à 90% les valeurs de la laïcité et les enseignants à 100%. Et l’enquête prouve que c’est le résultat du travail effectué par les enseignants. Le problème de l’Ecole française est plutôt dans la préparation des jeunes à vivre dans une société pluriculturelle. Le Cnesco demande une évolution de l’éducation civique vers une ouverture au vivre ensemble religieux. Prenant à contre pied les propos alarmistes du ministre et d’un lobby influent au ministère depuis le rapport Obin, cette enquête ne manquera pas de susciter le débat.”

Les élèves Français « font un peu figure de champions de la laïcité » Par Mattea Battaglia
Une enquête menée auprès de 16 000 collégiens et lycéens, de 3e et de terminale, montre leur adhésion, massive, au principe de laïcité.”
Sur le podium des « sujets sensibles » en matière d’éducation, la laïcité – sa compréhension, son application – brigue les toutes premières places. La récente passe d’armes entre le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, et la fédération de parents FCPE, qui a choisi de faire figurer sur une affiche de campagne, à l’automne 2019, une mère voilée, en a fourni l’illustration la plus récente, créant la polémique jusqu’à l’Assemblée nationale.”

Pourquoi l’école française est-elle une si bonne élève en matière de laïcité ?
Une étude du Centre national d’étude des systèmes scolaires (Cnesco) montre que la grande majorité des élèves connaissent les grands principes de la laïcité et les respectent.”
Et si c’était l’une des grandes réussites de l’école française ? Selon une étude du Centre national d’étude des systèmes scolaires ( Cnesco) parue ce mercredi, une écrasante majorité d’élèves du secondaire adhère aux principes fondamentaux de la laïcité. Ainsi, plus de 90 % d’entre eux considèrent qu’il est important que les élèves soient tolérants entre eux, même s’ils n’ont pas les mêmes croyances.”

Les élèves français très attachés à la laïcité, mais des disparités selon les établissements par Sonia Princet , Louis-Valentin Lopez
Pour 8 élèves français sur 10, les règles de vie religieuses ne doivent pas primer sur les lois de la République, rapporte une enquête publiée ce mercredi. L’étude souligne ceci dit des écarts selon le type d’établissement, et réaffirme dans ce sens le rôle déterminant de l’enseignement moral et civique.”


Supérieur

Frédérique Vidal : « Certains bachelors auront le grade licence dès cette année » Par Wally Bordas
La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, assure que les bachelors seront évalués avec « rigueur » et de manière régulière.
Cela faisait plusieurs années que la question était sur le feu. Frédérique Vidal a tranché : les bachelors reconnus par l’État pourront désormais obtenir le grade de licence. Un changement de taille pour les écoles et leurs élèves. Quels prérequis devront avoir ces cursus en trois ans pour obtenir le grade ? Les passerelles avec l’université seront-elles facilitées ? La ministre de l’Enseignement supérieur a répondu aux questions du Figaro Étudiant
.”


Colloque

Politiques et territoires en éducation et formation, Enjeux, débats, perspectives
Publié le mardi 28 janvier 2020 par Anastasia Giardinelli
Résumé : “Le colloque a pour objectif de réfléchir aux rapports entre les politiques d’éducation et de formation et les territoires à partir de trois axes : 1) la mise en œuvre et la réception des politiques dans les territoires ; 2) le questionnement portant sur le changement de nom de la section « sciences de l’éducation » en « sciences de l’éducation et de la formation » et enfin 3) le territoire compris comme un ensemble structuré d’espaces de cheminement. Les trois axes sont ouverts aux réflexions philosophiques, épistémologiques, éducatives, communicationnelles et socio-politiques sur la manière d’aborder les liens entre politiques et territoires, entre éducation et formation.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?