Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 24 juin 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 24 juin 2020

Premier degré — Difficultés — Métier d’enseignant — Supérieur

Une petite revue aujourd’hui où il sera question du premier degré, des difficultés rencontrées, du métier d’enseignant et du supérieur.


Premier degré

Premier degré : La reprise c’est aussi du bonheur
Lundi 22 mai, une grande majorité des élèves est retournée à l’école. Malgré les cafouillages, un protocole sanitaire illégal jusqu’à quelques minutes de la réouverture des écoles, le sentiment qui prédomine après deux jours d’école « normale » n’est autre que le bonheur. Le bonheur de se retrouver, de retrouver un semblant de vie « normale » pour les enseignants, les élèves et leurs parents. Marie-France*, Édouard et Virginie* témoignent.”

JPEG - 66.7 ko
Be Happy

Dessin de Fabien Crégut
Directeurs d’école. L’amélioration de leur situation à l’étude à l’Assemblée nationale
Confrontés à un quotidien compliqué, et mis à rude épreuve par la crise du coronavirus, ces enseignants à responsabilité font l’objet d’une proposition de loi LREM qui entend améliorer leur sort ce mercredi à l’Assemblée.”


Difficultés

Ordres, contre-ordres et désordre : les chefs d’établissements "épuisés" par les contradictions du ministère par Par Anthony Cortes dans Marianne
​Pour les chefs d’établissements du premier comme du second degré, la reprise est particulièrement rude. Injonctions contradictoires, protocole changeant, absence de cap du ministère… Soit autant d’éléments qui provoquent l’épuisement et la lassitude des personnels de direction.”

Journée morte des personnels de direction
Alors que le 22 juin, le Snpden Unsa, premier syndicat de personnels de direction, invitait à faire revenir tous les élèves et semblait satisfait des décisions ministérielles, la journée du 23 juin se termine bien autrement. Le syndicat appelle ses adhérents à faire du 25 juin "une journée morte".”

Baccalauréat « option Covid » : la « fabrique des notes » en question Par Mattea Battaglia dans Le Monde
Après la crise sanitaire, la France a choisi une évaluation ne reposant que sur le contrôle continu. Un système qui avait déjà fait émerger, au sein de la communauté éducative, la crainte d’une « rupture d’égalité ».”


Métier enseignant

Face à l’inflation des programmes par Alexia Equey, Melissa Rahal, Andreea Capitanescu Benetti sur les Cahiers pédagogiques
“« L’enflure de nos programmes a quelque chose de démentiel » disait en 1954 le recteur Jean Sarrailh à la cérémonie de rentrée de l’Université de Paris. Cela reste d’actualité en 2020, autant pour les enseignants qui doivent les mettre en œuvre que pour les élèves qui doivent apprendre. Quelles sont les marges de manœuvre des enseignants ?

« Devenez professeurs » : ce que les campagnes de communication pour recruter disent de la profession Par Séverin Graveleau pour abonnés au Monde
Après la polémique sur la campagne de recrutement « Konbini », accusée de dévaloriser le métier d’enseignant, retour sur vingt ans de communication de l’éducation nationale.”


Supérieur

Covid-19 : prolongement du versement des bourses étudiantes en juillet
sur le Web Figaro Par Stéphanie ALEXANDRE
Dans le contexte exceptionnel de crise sanitaire et pour limiter les difficultés qu’elle fait peser sur de nombreux étudiants, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal annonce la prolongation des bourses sur critères sociaux en juillet 2020 pour les étudiants amenés à passer des concours ou examens terminaux au-delà du 30 juin.”

Participez aux activités du CNESCO !
Installé au CNAM depuis septembre dernier, le Cnesco (le nouveau Centre national d’étude des systèmes scolaires fait suite au Conseil national d’évaluation du système scolaire) organisera sa prochaine conférence de comparaisons internationales sur la formation continue et le développement professionnel des personnels d’éducation dans la semaine du 16 au 20 novembre 2020. Il avait publié en janvier dernier une enquête originale sur les attitudes des jeunes vis-à-vis de la laïcité à l’école, disponible sur son site internet.”

Le DUT remplacé par un diplôme en 3 ans à la rentrée 2021 Publié par Elsa Doladille sur Vousnousils
Le DUT sera remplacé par le Bachelor universitaire de technologie qui s’obtiendra en 3 ans.” Petit rappel, le L dans LMD veut dire licence, soit 3 ans d’études après le secondaire. Le DUT, de même que le BTS sont hors nomenclature européenne… Mais “en même temps” ces deux diplômes sont bien reconnus par les entreprises françaises.

Pour des cours délivrés intégralement en présence - département de Lettres Modernes, université de Bourgogne relayé par Camille Pucessi sur le site Sauvons l’Université
L’expérience de l’enseignement à distance, qui s’est mise en place dans l’Université française dès le début du confinement de la nation engagé à partir du 17 mars 2020, a été douloureuse à maints égards. Nous sommes à présent en mesure d’en tirer les leçons : ….

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?