Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 22 janvier 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 22 janvier 2020

Supérieur — Secondaire

Une très courte revue de presse aujourd’hui, qui commencera par le supérieur.


Supérieur

Comment Parcoursup a transformé l’accès à l’enseignement supérieur Par Soazig Le Nevé
La plate-forme d’affectation dans l’enseignement supérieur donne aux années lycée un rôle déterminant qu’elles ne tenaient pas jusqu’ici.”
La conclusion de l’article :
Pour Jérôme Teillard, au ministère de l’enseignement supérieur, Parcoursup a mis au jour la notion d’« éducation à l’orientation », marquant un « changement de la philosophie du lycée », lequel n’est plus uniquement associé au seul baccalauréat mais aussi à la préparation du passage dans l’enseignement supérieur.
Mais la sociologue Sophie Orange pointe un problème de fond : « Juger de la réussite à venir des étudiants sur la base de ce qu’ils ont acquis au lycée renforce les inégalités sociales. On réduit les étudiants à des variables scolaires qui sont elles-mêmes le produit de disparités sociales d’origine. Et ce faisant, on évite de s’attaquer aux causes des inégalités. »
Conséquence selon elle : les commissions d’examen des candidatures pensent juger de manière neutre des différences scolaires… Mais sans le vouloir consciemment, elles jugent aussi des différences sociales
.”

La sélection des élites mise à nu
Que restera t-il bientôt des filières non sélectives de l’enseignement supérieur ? Alors que parcoursup ouvre, une étude dirigée par Marco Oberti (Sciences Po) analyse l’accès aux filières très sélectives de Sciences Po, de Paris Dauphine et de Paris 1 et pose la question des effets de la sélection sur l’accès au supérieur. Elle met en évidence une hyper concentration sociale et géographique des admissions dans ces filières d’élite. Elle montre que la position sociale et le genre sont les critères premiers des admissions avant même la localisation géographique. Et souligne la contradiction entre cette concentration sociale et territoriale et les responsabilités nationales et internationales futures des étudiants.”


Secondaire

De la réforme des retraites à celle du bac, les enseignants testent de nouveaux modes d’action Par David Larousserie , Mattea Battaglia et Camille Stromboni
Jets de cartables et de manuels, retraite aux flambeaux, boycott des examens ou grève des revues de recherche… De l’école à l’université, on tente de se mobiliser autrement.”

Le Billet de Nicole Ferroni : Y a-t-il un climat Anti-Blanquer à l’éducation nationale ?

Le réseau Canopé, en lutte, refuse de se faire éparpiller façon puzzle
Moins de moyens, moins de personnels, et une organisation complètement refondue. Promis à de lourds changements, les personnels du réseau CANOPE, le centre de ressources pédagogiques de l’Éducation nationale, dénoncent un « démantèlement » qui ne dit pas son nom.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?