Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 10 juin 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 10 juin 2020

Lynchage - Divers - Vacances apprenantes


Lynchage

Ces derniers jours on assiste à un véritable lynchage des profs de la part de tous les médias. Difficile de ne pas y voir un plan de communication orchestré en haut lieu… Voici deux exemples de ce prof bashing. D’autres ont été publié hier par Bernard Desclaux.

Coronavirus : comment des milliers de profs ont séché leur propre cours pendant le confinement
« Pendant le confinement, plus de 800 000 enseignants ont dû donner des cours à distance. La plupart se sont adaptés et ont innové. Mais d’autres ont carrément abandonné leurs élèves pendant plus de deux mois. Enquête sur ces profs décrocheurs qui mériteraient parfois un bonnet d’âne. »

Reprise de l’école : "Il y a des profs qui ont littéralement disparu", assure Olivier Bost
« ÉDITO - Seul un élève du primaire sur 4 a véritablement repris l’école. À qui la faute ? Les consignes trop strictes du ministère ou les professeurs absents ? Certains parents s’impatientent. »

Pourquoi ce genre d’articles et de reportages qui ne sont pas véritablement renseignés ? Enterrer la revalorisation des salaires ? Désigner un coupable à la reprise trop partielle des écoles ?
Un très bon décryptage par Arrêt sur Image
PROFS : DU JOURNALISME DÉCROCHEUR
« Moralité ? Il est tout à fait possible (je n’en sais rien, n’ayant pas enquêté) que 5% des profs aient "décroché", perdus dans la débrouille technologique. Comme il est tout à fait possible (je n’ai pas davantage enquêté) que 5% des journalistes de France 2 soient des tire-au-flanc, qui font passer le relais de la parole du ministère pour une "longue enquête". Laquelle "longue enquête" aurait pu rappeler que 5% est le taux d’absentéisme moyen en France, profs ou pas profs, avec ou sans pandémie. Des journalistes décrocheurs, en quelque sorte. »

Les enseignants réagissent vigoureusement.
#MerciLesProfs : France 2 fustige les "profs décrocheurs", « les enseignants répondent
Un reportage du JT a suscité la colère de nombreux professionnels de l’éducation après avoir dénoncé les mauvais élèves de l’épidémie de coronavirus. »

Un article du quotidien L’Opinion a mis le feu aux poudres. Les profs scandalisés réagissent sur twitter.
« Le quotidien L’Opinion a publié un article intitulé : Ecole au ralenti : où sont les profs ? très polémique sur les enseignants. « La fin de la récré a été sifflée en fin de semaine dernière par Jean-Michel Blanquer » -allusion à la réouverture des collèges et des lycées le 4 juin dernier-, lit-on ainsi dans l’article, ou encore « fini la « bienveillance » et la « tolérance » pour les enseignants aux abonnés absents ». Ce que dénonce l’article ? Le fait que « la moitié des enseignants encore aujourd’hui, n’a pas repris le chemin de l’école » et qu’une part non négligeable d’entre eux « serait à ranger dans la catégorie des tire-au-flanc ». Sur twitter, les enseignants scandalisés par de tels propos réagissent et argumentent. »
D’autres réactions ont été publié hier.

L’hypocrisie du protocole » : la goutte de trop pour les enseignants de Vitry-sur-Seine
« À Vitry-sur-Seine, 163 enseignants ont décidé de ne pas se taire pour défendre l’école républicaine. Samedi 30 mai, ils ont écrit leurs désaccords et préoccupations dans une tribune adressée à leur hiérarchie. Récit d’une action. »

Il y a encore quelques journalistes plus sérieux.

Problème de santé, garde d’enfant, classes réduites... On vous explique pourquoi certains enseignants ne retournent pas en classe

« C’est une statistique répétée par le ministère de l’Éducation nationale ces derniers jours : environ 60% des enseignants sont revenus physiquement dans les écoles, collèges, lycées, depuis le déconfinement. Ce qui veut donc dire que 40% des professeurs n’ont pas fait leur retour. Le chiffre peut étonner certains parents. Mais que signifie vraiment ce pourcentage global ? »

Pourquoi l’école a tant de mal à se déconfiner
« Plus personne n’imagine que chaque enfant retournera au moins une fois à l’école avant les grandes vacances. »

JPEG - 67.7 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Divers

" L’école à la maison " Billet de déconfinement par Franc Morandi
Par Franc Morandi, Professeur émérite, Université de Bordeaux membre du conseil scientifique An@é : « Confinement et déconfinement offrent un scénario inédit pour l’école. Ils marquent un temps de rupture et, en même temps, d’union avec celle-ci. Le confinement met en question l’enjeu d’une liberté de circuler et d’apprendre, l’absence d’école et de travail. Dans le même temps une hyperprésence de la sphère privée, envahie par le travail à distance, agit comme contrepoids. Quelle est dans ce contexte de situation déscolarisante, la part, entre mythe à usage social et réalité, de « l’école à la maison » ? Quel rôle a joué le numérique ? Quelques observations les accompagnent. »

Directeurs d’école : Un rapport du Sénat très proche de la loi Rilhac...
« Une semaine avant l’examen par l’Assemblée nationale de la proposition de loi Rilhac, la commission de l’éducation du Sénat publie un rapport, rédigé par Françoise Laborde et Max Brisson, qui plaide lui aussi pour la transformation de la fonction de directeur d’école en emploi fonctionnel. Très précis, le rapport est attentif aux réalités du terrain et même à certaines attentes des directeurs. Il aboutit pourtant à la même conclusion que la loi Rilhac : installer une autorité hiérarchique dans les écoles là où règne la petite république du conseil d’école. Une évolution qui a été rejetée par les professeurs des écoles lors d’une récente consultation ministérielle. Mais, comme dit F. Laborde, "il faut faire évoluer l’école de Jules Ferry". »

Logiciels libres et école à distance : la sortie de la suite « Apps.education » précipitée par le confinement
« En pleine crise sanitaire, le ministère de l’éducation nationale a déployé la première version d’une plate-forme d’outils numériques pour les professeurs, composée de logiciels respectueux des réglementations sur les données des utilisateurs. »


Vacances apprenantes

Quelles conditions sanitaires pour organiser une colo cet été ? Par Roselyne Van Eecke
« La version définitive du protocole sanitaire applicable à tous les séjours avec hébergement cet été, validée par le centre interministériel de crise, a été présentée par la Djepva lundi 8 juin en fin de journée. Quelles en sont les principales mesures ? »

’’Ecole ouverte apprenante" : une opération déclinante recyclée par un adjectif !
Claude Lelièvre.
« Alors que l’opération "école ouverte’’ a décliné régulièrement depuis des années - passant de 150000 jeunes accueillis à son apogée en 2009 à 70 000 l’année dernière- le ministre de l’Education nationale a annoncé sa transfiguration en "école ouverte apprenante" destinée à accueillir 400000 jeunes. Prodigieux ! Presque mieux que la mutiplication des pains. »

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…