Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 28 avril 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 28 avril 2020

Casse-tête - Y aller ou pas ? - Continuité pédagogique - Divers

En attendant les déclarations du premier ministre, la réouverture des établissement scolaires s’annonce comme un casse-tête. Tout le monde se demande s’il faut y aller ou pas. On s’interroge toujours sur la continuité pédagogique. Quelques infos diverses.


Casse-tête

Retour dans les écoles : un véritable casse-tête pour les chefs d’établissement
“À partir du 11 mai, Emmanuel Macron a annoncé un retour progressif des élèves dans les écoles, collèges et lycées, lors de son allocution du 13 avril. Le Conseil scientifique du gouvernement, qui préconisait une rentrée en septembre, a émis des recommandations sanitaires strictes pour cette reprise des cours. Reste à savoir ce que va décider le gouvernement…”

RETOUR À L’ÉCOLE : TOUT CE QU’IL RESTE À RÉGLER POUR QUE ÇA NE TOURNE PAS AU FIASCO
Olivier Chartrain
“Le gouvernement a maintenu sa volonté de rouvrir les écoles au printemps, malgré l’avis contraire des scientifiques. Et des Français : pour 63 % d’entre eux, la réouverture des établissements scolaires est une « mauvaise décision ». Décryptage des principaux problèmes posés par cette décision.”

Hervé Morin : « La reprise des cours aurait pu attendre septembre »
INTERVIEW - “Le président de la région Normandie privilégie le cadre préconisé par le Conseil scientifique et l’Académie nationale de médecine pour la réouverture des établissements scolaires.”


Y aller ou pas ?

Coronavirus : une majorité de parents ne veut pas renvoyer les enfants à l’école
“La confiance vis-à-vis du gouvernement pour limiter les effets de l’épidémie de coronavirus est tombée ce lundi à 40 %, son plus bas niveau, dans le baromètre quotidien d’OpinionWay pour « Les Echos ». Plus d’un parent d’élève sur deux (55 %) déclare ne pas vouloir remettre son enfant à l’école à partir du 11 mai.”

Préconisations du Conseil scientifique : les lycéens doutent de son application
“Port du masque obligatoire, respect des règles de distanciation sociale, retour progressif et différencié selon les classes, repas dans les salles de cours… Toutes ces mesures drastiques ont évidemment fait réagir en masse les lycéens, qui semblent partagés. Selon un sondage effectué sur Twitter par le Figaro Étudiant, 48% seraient favorables aux mesures préconisées par le Conseil scientifique, tandis que 38% seraient contre et 14% ne se prononcent pas.”

Un "droit de retrait’’ mis en retrait ou en avant lors des retours à l’Ecole ?
PAR CLAUDE LELIÈVRE
“Les enseignants vont devoir retourner dans leurs établissements, et leurs principales organisations syndicales mettent en avant qu’ils ont cette arme-là s’ils s’estiment en danger. Par contre le ministre Jean-Michel Blanquer tente de ’’mettre en retrait’’ au maximum la possibilité de son exercice. Quid des renvois vers les tribunaux administratifs en l’occurrence ?”

Déconfinement : suspendus à la parole politique, les enfants attendent, tiraillés
“TÉMOIGNAGES - Après un mois et demi de confinement, ils aimeraient retrouver leurs amis, rattraper le retard accumulé, mais ils craignent aussi de voir s’abattre le tourbillon de l’école. “ Abonnés. Par Caroline Beyer


Continuité pédagogique

Coronavirus : « Et si nous faisions la classe dehors ? »
TRIBUNE. Collectif
“Alors que la réouverture des établissements scolaires doit intervenir progressivement à partir du 11 mai, un collectif de plusieurs dizaines de chercheurs, enseignants, formateurs et acteurs associatifs propose, dans une tribune au « Monde », que les cours puissent aussi se faire à l’extérieur des établissements.”

Annabelle Martin Golay : « Même un cours virtuel est préférable à une fausse présence ». TRIBUNE
“Au-delà de la crainte qu’inspire l’épidémie, porter un masque pour enseigner dénature le principe fondamental de la pédagogie : incarner un savoir, estime dans une tribune au « Monde » la professeure de français, qui recommande que les cours en visioconférence soient maintenus.”

Ecole à la maison : le retour de la télévision scolaire
“Dans le cadre de l’opération « Nation apprenante » du ministère de l’éducation nationale, l’audiovisuel public diffuse, depuis le début de la crise sanitaire, émissions éducatives et « cours ». Quel avenir pour cette télévision éducative version XXIe siècle ?” Abonnés

Continuité pédagogique : une nouvelle plate-forme de ressources pour enseignants et parents. Publié par Elsa Doladille
“Le réseau Canopé lance CanoTech, une plate-forme de ressources pédagogiques en ligne.
L’espace web CanoTech de Réseau Canopé accompagne les enseignants et les parents pour la continuité pédagogique des élèves pendant la fermeture des établissements scolaires. Complémentaires du dispositif « Ma classe à la maison » (CNED), les ressources mises en avant sur CanoTech vous aident à faire classe à distance et à aborder des points de programme particuliers. L’espace CanoTech propose également des accompagnements en ligne mis en place par les médiateurs des Ateliers Canopé. Ces accompagnements vous guident dans votre mission de continuité pédagogique.”

Les étudiants se préparent à passer leurs partiels confinés
“À l’annonce de la fermeture des universités, l’Etudiant avait demandé à cinq étudiants de raconter leurs premiers jours de confinement. Six semaines plus tard, la crise sanitaire est toujours d’actualité. Cassandre, Bastien, Leïla et Lucien doivent maintenant préparer leurs partiels de fin d’année à distance.”

« Après la crise du coronavirus, le risque d’une indigestion numérique en éducation »
TRIBUNE Serge Pouts-Lajus Directeur associé du cabinet de conseil Education & Territoires
“Pour Serge Pouts-Lajus, du cabinet de conseil Education & Territoire, « il n’est pas impossible que le numérique soit, pour un temps du moins, mis de côté » par les enseignants et les élèves, que le confinement a brutalement obligés à « se rassembler en ligne. »”


Divers

CP : Quel effet des réformes Blanquer ?
“Fleuron des réformes menées par JM Blanquer depuis 2017, le dédoublement des classes de CP et la réforme pédagogique menée dans ces classes portent-ils des fruits ? Deux Notes de la Depp (Division des études du ministère de l’éducation nationale), montre que les progrès sont maigres voir inexistants. Si les enseignants des classes de CP dédoublés se sentent plus confiants, il n’est pas possible de dire que cela a quelque chose à voir avec les dédoublements eux-mêmes. Par contre l’étude de la Depp montre le maintien d’un fort écart entre les classes de rep et rep+ et hors éducation prioritaire. Alors que les réformes Blanquer ont couté des milliers de postes, les grands progrès promis ne sont pas au rendez-vous.”

Ouverture des écoles : ce qu’ont choisi nos voisins européens
“En France, les écoles ouvriront le 11 mai. Dans les autres pays de l’Union européenne, les cours ont déjà repris, alors que cinq pays ont fait le choix de ne pas rouvrir avant septembre.”

Coronavirus : pourquoi l’Italie a choisi de repousser sa rentrée scolaire
“Si la France et d’autres pays européens planchent sur une reprise des cours dans les semaines à venir, l’Italie, elle, préfère attendre la rentrée prochaine.”

Une grave infection touchant les enfants peut-être liée au Covid-19, alertent des pédiatres anglais
“La Société de soins intensifs pédiatriques du Royaume-Uni a relayé ce dimanche une “alerte urgente” à propos d’une augmentation notable ces trois dernières semaines d’un syndrome inflammatoire touchant les enfants, qui pourrait être lié au coronavirus SARS-CoV-2.”

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?