Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 25 février 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 25 février 2020

En France — Et ailleurs

Une récolte d’actualités dans l’éducation en France et ailleurs dans le monde.


En France

Enseignement : les jeunes profs auront droit à 100 euros de plus par mois
Les syndicats craignent que ces revalorisations soient conditionnées à des "contreparties" comme une hausse du temps de travail.”

Poitiers, capitale : la feuille de route confiée à la rectrice
Le président de la communauté d’agglomération de Poitiers, Alain Claeys, avait sollicité courant janvier le cabinet du ministre de l’Éducation nationale pour savoir à quelle sauce Canopé allait être mangé après les annonces faisant craindre un démantèlement. Si le rendez-vous n’a toujours pas eu lieu, il n’est pas abandonné, assure Alain Claeys. Le maire de Poitiers indique avoir rencontré la rectrice, Bénédicte Robert, avec les deux députés du secteur.”

A Poitiers, enseignants et chercheurs dénoncent le "naufrage" de l’Éducation nationale
Onze enseignants-chercheurs de l’université de Poitiers, de collèges et lycées de Poitiers et alentours ont illustré, samedi 22 février, la scène du Radeau de la Méduse peinte par Théodore Géricault. La performance de rue, grandeur nature, a été jouée dans trois lieux passants de la ville : devant l’église Notre-Dame lors du marché, devant les Cordeliers et place du Maréchal-Leclerc.”

Les profs, grands déçus du macronisme Par François Bazin
Le ci-devant président des riches, on l’a oublié, fut autrefois la coqueluche des salles de classe. A la veille de son élection, Emmanuel Macron réalisait ses plus belles performances parmi les enseignants. Alors que 24% des Français s’apprêtaient à lui accorder leurs suffrages au premier tour de la présidentielle, 38% des profs disaient être prêts à les imiter avec, selon l’Ifop, des pointes allant à 45% chez les certifiés et même 50% chez les agrégés. Il fallait être autrefois radical puis socialiste pour atteindre pareils sommets. En 2017, la République des professeurs a rompu les amarres. C’est au centre et ailleurs en tout cas, loin de ses anciennes fidélités partisanes, qu’elle a cru, un court moment, pouvoir retrouver son lustre, sa puissance et sans doute même son bonheur.”

« Il n’y a pas que les profs, au rectorat aussi on souffre », le cri d’alarme des salariés de l’académie Orléans-Tours
Des syndicats dénoncent le mal-être au travail des agents du rectorat de l’Académie Orléans-Tours. Une délégation intersyndicale a été reçue par la secrétaire générale de l’académie ce lundi 17 février pour alerter sur les conditions de travail au sein du service DSI.”

L’Assemblée adopte le vrai - faux engagement de revalorisation des enseignants sur le Café pédagogique
Peut-on imaginer des députés adopter un article en sachant qu’il est inconstitutionnel ? Peut-on imaginer une majorité promettre solennellement une mesure sociale à travers un texte sans valeur juridique ? Non. C’est pourtant ce que la majorité a fait à l’Assemblée nationale le 24 février en adoptant deux amendements qui inscrivent dans un nouvel article de la loi retraite l’engagement de faire une loi de programmation sur la revalorisation des enseignants. Or, depuis l’avis du Conseil d’Etat sur cette loi, on sait que cette disposition est anticonstitutionnelle. Les députés de la majorité ont adopté un article en sachant qu’il viole la constitution. Et ils s’engagent solennellement vis à vis des enseignants à rien.”

Harcèlement scolaire : quels sont les moyens mis en oeuvre par l’Education Nationale ?
Le harcèlement en milieu scolaire est un fléau que les différents ministres de l’Education Nationale combattent depuis de nombreuses années. Des établissements scolaires prennent les choses en main, en impliquant les élèves dans la lutte contre le harcèlement.”

Plan banlieues : Une enveloppe de 100 millions d’euros confirmée pour les « cités éducatives »
AIDE Quelque 80 quartiers défavorisés de France vont se partager une enveloppe de près de 30 millions d’euros par an.”

Le guide de l’éco-délégué accompagne les collégiens mobilisés pour la transition écologique. Communiqué de presse - Jean-Michel Blanquer - 22/02/2020
Le Guide de l’éco-délégué réalisé, en partenariat avec l’ADEME, propose aux collégiens des repères clairs et scientifiquement vérifiés, des méthodes pour identifier des objectifs, organiser des actions et planifier leur déploiement au sein même de leur établissement, comme en dehors.”

Les inégalités à l’école Par Françoise Clerc sur son Blog : Le blog de Françoise Clerc
“Globalement l’école française, plus que d’autres pourtant situées dans des pays où l’école est ouvertement élitiste, ne sait pas prendre en charge les différences entre les élèves, ni les différences sociales, ni les différences cognitives. Pourquoi ?”
Dans le Hors série d’Alternatives économiques, L’économie en 2020, Philippe Watrelot esquisse un élément de réponse trop souvent occulté à la question : "Pourquoi l’école française est-elle aussi inégalitaire ?". Nous sommes habitués à des réponses issues des analyses socio économiques qui, même lorsqu’elles sont justes, n’ont pas beaucoup changé les approches politiques du problème, ni par les partis de droite, ni, hélas par les partis de gauche. Nous avons continué, cahin-caha sur la lancée de politiques de rafistolage à la marge de ce que le système produit de pire en termes d’échec scolaire ou de décochage : soutien en supplément de l’enseignement (les plus riches peuvent s’offrir un soutien de luxe), classes spécialisées ou établissements dits prioritaires qui deviennent rapidement des ghettos pour les pauvres, promotion au mérite (?) d’enfants des banlieues qui exclut tous les autres supposés non méritants…

La revanche des décrocheurs scolaires par Philippe Bardonnaud , Vanessa Descouraux , Géraldine Hallot, dimanche 23 février 2020, 45 minutes, sur France Inter
Chaque année en France, 100 000 jeunes quittent le système scolaire sans diplôme ni qualification. Pour chacun d’entre eux, c’est un échec personnel, mais c’est aussi l’échec du système.”

SPÉCIAL MASTERS EDITO : L’enseignement supérieur à l’aube d’une "révolution copernicienne" Par Julia Lemarchand
Le supplément des Echos START est paru ce lundi 24 février avec Les Echos. Un numéro, deux dossiers. Le premier dédié aux masters, un match universités / grandes écoles, et le second au secteur du fooding et de ses nouvelles opportunités. Sous l’édito, vous retrouverez les articles et le PDF. Bonne lecture !

ELCO : E. Macron applique une décision de 2016
A Mulhouse le 18 février, E Macron a annoncé qu’il met fin aux ELCO. Ils seront remplacés par des EILE. Il ne fait qu’appliquer un programme tracé par N Vallaud Belkacem en 2016 et mise en oeuvre partiellement avant 2017. En annonçant la suppression des ELCO à la rentrée 2020 le président met surtout fin aux ELCO de langue turque, seul pays qui n’a pas accepté la modification des accords conclus dans les années 1970. “

L’ENSEIGNEMENT DE LA LANGUE TURQUE A LA SUITE DU DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A MULHOUSE
Turquie News partage le communiqué de presse de l’association ATATURQUIE concernant le discours du Président de la République Emmanuel Macron.”


Et ailleurs

Hongrie : controverse autour du nouveau programme scolaire
La publication d’un nouveau programme scolaire suscite une vive polémique à Budapest. L’Union démocratique des pédagogues, le principal syndicat enseignant, appelle à une manifestation ce dimanche 23 février, dans la capitale hongroise. Ce nouveau programme sera valable à partir de la rentrée prochaine et il provoque une levée de boucliers.”

Tunisie : Enseignement – Fin du 2e trimestre : les obligations scolaires de nos enfants Par Amor CHRAIET
En attendant les prochaines vacances, nos élèves (collégiens et lycéens) se préparent à affronter les différentes épreuves du deuxième trimestre. Certes,le rythme du contrôle continu est déjà connu par tout le monde. En effet, nos élèves ont déjà entamé depuis la rentrée (après la semaine de vacances de début février) une série de devoirs de contrôle et de tests écrits ou oraux pour certaines matières. En vérité, le système de contrôle continu prévoit de telles épreuves entre le 2 janvier et le 15 février 2020. Durant cette période, les enseignants sont tenus de faire passer ces tests et devoirs et de procéder, en même temps, à leur correction. Or, sur ce point, justement, il y aurait beaucoup à dire. On note, malheureusement, que certains professeurs omettent cette formalité. Le devoir ou le test sont faits mais pas la correction. Pourtant, cette étape est cruciale dans le processus d’apprentissage. Chacun en est conscient. Mais pour des raisons ou d’autres, ces tâches sont négligées. Il faudrait trouver un certain équilibre entre toutes les exigences de l’opération éducative.”

Croissance du marché mondial des logiciels d’admission dans l’enseignement supérieur, analyse SWOT, tendances et prévisions (2024)
L’aperçu de la recherche sur le marché mondial des logiciels d’admission à l’enseignement supérieur 2020 offre une estimation cruciale du marché. Il fournit une évaluation précise concernant les futures innovations de l’industrie des logiciels d’admission dans l’enseignement supérieur en fonction des informations précédentes et de l’état actuel du marché du logiciel d’admission dans l’enseignement supérieur. L’étude présente des directeurs distincts, des participants au marché des logiciels d’admission à l’ enseignement supérieur , des zones géographiques, le type de produit du marché des logiciels d’admission à l’enseignement supérieur et des applications d’utilisateur final.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?