Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 24 mars 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 24 mars 2020

Ministère — Témoignages — Réflexions

Une petite revue, bien confinée au ministère, et surtout des témoignages du terrain et quelques réflexions plus générales.


Ministère

Jean-Michel Blanquer envisage déjà un retour en classe le 4 mai

Continuité pédagogique en éducation physique et sportive
Cette page vise à rappeler quelques grands principes et à présenter quelques options pédagogiques permettant d’assurer au mieux une continuité pédagogique en éducation physique et sportive. Il ne vise pas à se substituer à ce que les académies, les établissements ou les équipes disciplinaires ont mis en place.”

Ouverture d’une téléscolaire en France alors que les devoirs prennent un nouveau sens avec CoVid-19
Exactement une semaine après la fermeture de toutes les écoles et universités à travers la France dans le but d’atténuer la propagation du coronavirus, la diffusion de programmes éducatifs a commencé ce lundi sur la chaîne de télévision France 4 à l’échelle nationale. Depuis la fermeture, la mise en place de mesures d’enseignement à domicile est une affaire ponctuelle avec des écoles de France rencontrant des problèmes logistiques spécifiques à leur localisation, leur taille et leur connectivité.”

Le Café pédagogique s’en fait l’écho : L’intersyndicale interpelle Blanquer sur la sécurité des enseignants
Les propos du ministre sur la distribution de documents pédagogiques dans les écoles directement aux parents ou « l’inutilité » des masques pour les enseignants accueillant les enfants de soignants suscitent une réaction commune de tous les syndicats enseignants. Dans une lettre du 23 mars, la Cgt, la Faen, FO, la FSU, le Sgen Cfdt, le Snalc, Sud et l’Unsa demandent au ministre de changer de discours et de donner des instructions sur le terrain. Ils demandent de cesser d’utiliser l’expression de continuité pédagogique.”


Témoignages

« Nos écoles continuent de tourner » : le quotidien des chefs d’établissement pendant le confinement
Dans des bâtiments vides, et malgré les difficultés, les directeurs et chefs d’établissement assurent la continuité administrative et pédagogique.” (abonnés)

Coronavirus : Problèmes de connexion, trop de devoirs, dur de se motiver… Les débuts difficiles de l’école à la maison
Après une semaine de classe à domicile, « 20 Minutes » fait un premier bilan avec ses lecteurs, qu’ils soient élèves ou parents.”

Entre bugs et système D, la première semaine d’école version confinement vue des réseaux sociaux Par Christian Taveira
Un bilan à J + 7. Depuis lundi 16 mars, près de 13 millions d’élèves français sont censés avoir cours à la maison. Mais entre les nombreux bugs informatiques et le télétravail de certains parents, le tout dans un environnement confiné, enseignement rime souvent avec agacement. La preuve en tweets.”

Ecoles fermées retour sur une semaine d’enseignement à distance en Anjou
En Anjou, près de 160 000 élèves, de la maternelle au lycée, sont donc censés suivre les cours depuis chez eux, via internet. RCF Anjou à interviewé Benoît Dechambre, l’inspecteur d’académie de Maine-et-Loire.”

FAIT DU JOUR Coronavirus : quand les enseignants se réinventent ! Dans le Gard
Depuis le lundi 16 mars et la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires, le quotidien des enseignants a considérablement changé. L’école à la maison est subitement devenue la norme, contraignant les professeurs à réorganiser leur emploi du temps, à adapter leurs cours et à se réinventer. Deux d’entre eux, Vincent Bury, instituteur en classe de CM2 aux Prés-Saint-Jean à Alès, et Agnès le Corre, professeur d’allemand en prépa au lycée Daudet à Nîmes, reviennent sur leur première semaine d’école en mode confinement. “


Réflexions

« Parents confinés : attention à la tyrannie pédagogique ! » TRIBUNE de Benoit Urgelli Chercheur en sciences de l’éducation à l’université Lyon-II, administrateur de la FCPE du Rhône et de la métropole de Lyon
La période de confinement en famille fait courir le risque d’une « surcharge scolaire » pour les enfants dont les parents « tenteraient de remplacer maladroitement leurs enseignants », alerte Benoît Urgelli, chercheur en science de l’éducation et administrateur de la FCPE du Rhône.” (abonnés)

L’école à l’heure du Covid-19 : Scolarovirus par Philippe Watrelot le 23 mars 2020
"La période que nous vivons est complexe et dramatique. Il faut penser à tous ceux qui souffrent et à ceux qui se battent contre cette maladie et tous ceux qui font que notre société tient. Mais dans cette tension forte, il y a aussi des (bonnes) nouvelles qui nous viennent de l’école. Le scolarovirus (bien moins dangereux) a un effet dévastateur sur les idées reçues à propos de l’école."

L’école à l’heure du Covid-19 : Le parent n’est pas un enseignant ! par Rachel Harent le 24 mars 2020
"Après une semaine d’expérience de confinement, riches des retours de parents (par téléphone, par mail, par tous les réseaux sociaux possibles et imaginables) et riches des échanges entre pairs, il est temps de faire un point."

Alain Bouvier : Avec le Covid-19, la privatisation de l’éducation ?
"L’École pourra t-elle rester comme avant après le Covid-19 ? Auteur d’un article précurseur au moment de la pandémie du H1N1 en 2009, Alain Bouvier, ancien membre du HCE, rédacteur en chef de la Revue internationale d’éducation de Sèvres, analyse les effets que pourrait avoir le Covid-19 sur l’École. Pour lui, c’est la fin de l’éducation nationale uniforme et un grand pas vers la privatisation."

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?