Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 5 octobre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 5 octobre 2020

Séparatisme — Numérique — Parcoursup — Covid — Divers

Depuis le discours de Macron, une avalanche de réactions. On parlera du numérique, de Parcoursup et du/de la Covid. Et un peu de divers pour terminer cette première revue de la semaine ;


JPEG - 147.3 ko

Crise de l’isolement, le dessin de Fabien Crégut

Séparatisme

Séparatismes : l’instruction scolaire à domicile sera "strictement limitée"
Lors de son discours aux Mureaux, vendredi, dans les Yvelines, Emmanuel Macron a dévoilé son plan d’action de lutte contre les séparatismes, et notamment contre l’islamisme radical. Le président de la République a annoncé que l’instruction scolaire à domicile serait "strictement limitée" aux impératifs de santé. L’instruction à l’école sera donc rendue obligatoire dès 3 ans à la rentrée 2021.”

Fin de l’école à la maison : « C’est un grand coup »
Les spécialistes saluent la portée symbolique de la décision d’Emmanuel Macron, ce vendredi, de limiter l’instruction à domicile.”

Macron, le "réveil républicain" et l’Ecole
La loi contre les séparatismes se réduira à un seul : le séparatisme islamique. Emmanuel Macron a présenté le 2 octobre, aux Mureaux, les principaux points de cette loi qui concernera en premier point l’Ecole. JM Blanquer a donné des précisions le 4 octobre sur BFM. Le président de la République annonce la fin de l’instruction à domicile, la suppression des ELCO, le renforcement des contrôles sur les écoles hors contrat, celui des cours d’arabe. Comment concilier "réveil républicain" et dénonciation et réorganisation d’une seule religion ? Comment le faire avec un soutien important à l’enseignement catholique et le maintien d’un concordat en Alsace - Lorraine ? L’instruction, prétexte ou réelle finalité ?

Instruction à domicile : que dit la loi en vigueur ? par Ambre Lepoivre
Si des changements se profilent concernant l’instruction à domicile à compter de la rentrée 2021, pour l’heure, la loi permet à tout parent de choisir ce mode d’enseignement, sans motif particulier.
Dès la rentrée 2021, l’instruction scolaire à domicile sera "strictement limitée, notamment aux impératifs de santé", a annoncé ce vendredi Emmanuel Macron lors d’un discours sur les séparatismes. Ainsi, l’éducation deviendra obligatoire au sein de l’école dès l’âge de 3 ans pour tous les enfants, sauf motifs de santé impérieux
.”

La suppression annoncée de l’instruction à domicile scandalise les familles Par Marie-Estelle Pech
Quelque 50.000 enfants sont actuellement scolarisés en famille, dont la moitié pour des raisons médicales.
Coprésidente de l’association Laia, Alix Fourest, qui a scolarisé ses deux enfants à la maison, à Toulouse, s’étonne de la « radicalité de la mesure ». « Nous savions qu’Emmanuel Macron allait parler de nous et nous attendions à un énième tour de vis. Mais une interdiction pure et simple, non ! », s’étonne-t-elle. Elle estime qu’avec cette annonce, le président « écrase une mouche avec un marteau » car les familles qui font ce choix pour des raisons de séparatisme religieux sont « extrêmement minoritaires »
.”

Et Macron inventa l’école obligatoire pour tous : une révolution ?
Pour lutter contre le séparatisme islamiste, Emmanuel Macron entend limiter drastiquement les possibilités d’instruction à domicile. Au risque de générer des dommages collatéraux.”

Loi sur le séparatisme : interdire l’école à la maison, une atteinte grave à la liberté d’enseignement
En voulant lutter contre le séparatisme islamiste, Emmanuel Macron déclare vouloir limiter drastiquement l’école à la maison. Une mesure surprenante, pour Anne Coffinier, dans la mesure où elle porterait atteinte à la liberté d’enseignement, qui est pourtant de valeur constitutionnelle.”

Lutte anticléricale, oui ;lutte antireligieuse jamais, jamais. Et l’Islam ? Par Claude Lelièvre Blog : Histoire et politiques scolaires
C’est la position classique des grands fondateurs en matière de laïcité. Et au moment où le Chef de l’Etat va sans doute clarifier sa position, il n’est pas inutile de réviser les gammes de la laïcité via Ferry, Jaurès et même Combes si l’on veut éviter de confondre la laïcité avec toute espèce de profession de foi. .”

Interview pour Abonnés :Ecole à la maison : « L’existence de cas de radicalisation est incontestable, mais c’est marginal » Par Cécile Bourgneuf Libération
50 000 enfants sont concernés par l’instruction à domicile, dont Emmanuel Macron a annoncé la fin vendredi. Pour Philippe Bongrand, maître de conférences en sciences de l’éducation, les raisons de la déscolarisation sont très diverses.”

Et il y en un qui se glisse dans le débat. Gérald Darmanin souhaite un renforcement de l’enseignement de l’arabe à l’école
Le ministre de l’Intérieur a donné plusieurs interviews ce dimanche dans lesquelles il a notamment défendu les propositions d’Emmanuel Macron pour lutter contre les "séparatismes".”


Numérique

Le ministère de l’Éducation nationale lance les “Territoires numériques éducatifs”
Le projet « Territoires numériques éducatifs » est expérimenté dans les départements de l’Aisne et du Val-d’Oise.
Dans le cadre de sa stratégie pour le numérique éducatif, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lance, en cette rentrée 2020, les « Territoires numériques éducatifs ». « Un projet innovant et pragmatique », a déclaré le ministre, Jean-Michel Blanquer, fin septembre. Les deux premiers départements concernés, l’Aisne et le Val-d’Oise, sont ainsi « les pionniers d’un déploiement sur tout le territoire d’outils qui répondent aux besoins de tous »
”.

Éducation : « La fracture numérique a fait de redoutables dégâts » Interview
Spécialiste de l’éducation, essayiste, chroniqueur radio et directeur adjoint de la rédaction du Monde, Emmanuel Davidenkoff était l’un des invités de l’Université du Futur, en 2018, à Poitiers.
Dans votre livre, le “ Tsunami numérique ”, paru en 2014, vous avez dressé un panorama plein d’espoir sur le numérique dans l’éducation. Aujourd’hui, quel regard portez-vous sur son rôle et sur l’intervention contrainte des parents pendant la pandémie ?


Parcoursup

Parcoursup 2020 : le bilan. 79% des bacheliers se disent satisfaits des réponses
La procédure Parcoursup s’est achevée le 24 septembre, l’occasion d’un bilan sur cette session 2020 très particulière, marquée par la crise sanitaire.”

Publication de la nouvelle édition 2021 de "SOS Parcoursup"​. par Bruno Magliulo
Cette nouvelle édition a été intégralement revue par rapport à la précédente. Elle est bien sur porteuse de toutes les informations concernant les modalités de Parcoursup telles qu’elles se présentent pour l’année scolaire 2020/2021. Je l’ai en outre enrichie en y ajoutant une partie nouvelle ("10 conseils stratégiques pour augmenter vos chances d’avoir satisfaction") qui s’est nourrie des nombreux échanges que j’ai pu avoir, depuis deux ans, avec les parents d’élèves, élèves, professeurs principaux, psychologues de l’éducation nationale et autres conseillers d’orientation, personnels de direction ... rencontrés dans plus d’une centaine de lycée de toutes sortes, au sein desquels j’ai été invité à venir faire une ou plusieurs conférences sur ce sujet.”


Covid

Covid : Les comptes fantastiques de l’Education nationale pour le Cafépédagogique
Alors que Paris et la petite couronne passent en "zone d’alerte maximale" avec la moitié des étudiants en distanciel, rien ne change à l’Education nationale. Jamais l’écart n’a été aussi grand entre les données ministérielles et celle de Santé publique France.”

A l’université, le Covid-19 fait planer l’incertitude dans les amphis
Quelques jours après la rentrée, une quarantaine de sites sont déjà fermés, selon la ministre de l’Enseignement supérieur. Pour les étudiants, qui jonglent entre cours en ligne ou en classe, la peur de l’isolement est réelle.”

Crise sanitaire : rentrée universitaire hors du commun dans les facs d’Ile de France Par Nathalie Doménégo
Cette rentrée universitaire 2020 relève d’un véritable casse-tête pour les facultés franciliennes qui doivent résoudre cette double équation : accueillir d’avantages de nouveaux étudiants que les années précédentes et mettre en place de nouvelles mesures sanitaires dans l’enseignement.”


Divers

Quand en 2020 l’Education nationale véhicule des vieilles histoires de loup Par Roland Gérard sur son Blog : Le blog de Roland Gérard
Quel choc de voir encore véhiculées aujourd’hui par l’Éducation nationale des idées aussi dépassées qu’un loup cruel. C’est comme si l’écologie n’existait pas !
Et puis Une trentaine d’établissements fermés dans les Alpes maritimes
Après le passage de la tempête Alex et les nombreux dégâts qu’il a occasionnés, l’académie de Nice ferme jusqu’à nouvel ordre une trentaine de structures scolaires. C’est le cas de 24 écoles situées dans les vallées touchées par les crues, de 4 collège (Roquebillière, Saint Etienne de Tinée, Saint Sauveur, Breil-sur-Roya et Tende) et d’un lycée (Valdeblore). "Le CNED met à la disposition des écoles et des établissements des plateformes pour le premier et le second degré, susceptibles d’être utilisées en cas d’absence d’un professeur ou d’empêchement lié aux difficultés de transports. Ce dispositif permet aux élèves de réviser leurs cours grâce à un ensemble de ressources conformes aux programmes, pour tous les niveaux et dans les principales disciplines", ajoute le rectorat de Nice.”

Et ailleurs, En Pologne, le nouveau ministre de l’Education compare « l’idéologie LGBT » au nazisme Par Nelly Didelot dans LIbération
Ancien avocat et membre député du parti ultra-conservateur Droit et justice, Przemyslaw Czarnek est désormais en mesure de réécrire les programmes scolaires, ce qui inquiète la communauté éducative.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 563 : Actualité de la métacognition
septembre-octobre 2020
Dossier coordonné par Marc Romainville t Jacques Crinon
À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.
N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?
Construire ensemble l’école d’après
Sylvain Connac - Jean-Charles Léon - Jean-Michel Zakhartchouk
Edtions ESF - Prix 18,00 €
L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.