Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 4 mai 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 4 mai 2020

Conditions de la reprise - Réactions - Pédagogie à distance - Ailleurs

Toujours et encore la reprise. Les réactions sont nombreuses à la suite de la publication hier des protocoles de retour en classe. On parle aussi de la pédagogie et d’autres pays face au virus.


Conditions de la reprise

Parmi les nombreux articles détaillant le protocole, en voici deux :
Réouverture des écoles : les détails du lourd protocole sanitaire à respecter
"Ce lundi, l’Éducation nationale met en ligne sur le site du ministère le dossier détaillant le "protocole sanitaire" qu’il conviendra de faire respecter dans les écoles qui rouvriront leurs portes et accueilleront de nouveau les élèves à partir du mardi 12 mai. Les consignes sont nombreuses et s’annoncent très difficiles à faire respecter. On vous les détaille.”

Protocoles sanitaires : Le ministère allège la sécurité sanitaire
“3 mai - Avec 2 jours de retard, le ministère a publié le 3 mai les protocoles sanitaires des écoles, collèges et lycée. Le principal changement concerne les masques destinés aux enseignants et aux élèves. Ils ne sont plus obligatoires pour enseigner mais le restent pour l’entrée en classe pour les enseignants. La mention de leur distribution le 11 mai a disparu ainsi que leur utilisation obligatoire par les élèves du 2d degré. Il prend ainsi le risque d’alléger les protections des élèves et des enseignants. Par contre il valide l’idée de 4m² par élève dans la salle de classe mais en la nuançant : 4m² sauf les élèves collés à un mur ou à du mobilier. Il s’agit toujours de mettre 16 personnes dans 50 m². L’allègement des règles de sécurité n’est pas particulièrement rassurant pour les parents et les enseignants…”


Réactions

Elles sont nombreuses. En voici un florilège en commençant par les enseignants.
Reprise : Les professeurs entre l’envie, l’impossible, l’impensable…
“Lundi 11 mai, les écoles rouvriront. JM. Blanquer en a décidé ainsi, « une question d’honneur » a-t-il dit. Mais les enseignantes et enseignants sont-ils prêts ? Outre les inquiétudes qu’ils ressentent et pour la grande majorité la volonté de revoir leurs élèves, c’est la communication ministérielle qu’ils déplorent. Aucun texte officiel et un protocole sanitaire qui a tardé à arriver dans les boites mail des directeurs et directrices. Les équipes pédagogiques doivent informer les parents au plus tard le 7 mai des modalités d’accueil de leurs enfants, elles ont donc deux jours pour organiser la « rentrée », une rentrée bien loin de toutes celles qu’ils ont connues jusqu’ici… Ils nous font part de leurs inquiétudes, et de leur colère pour certains.”
La réouverture des écoles le 11 mai remise en cause par des syndicats enseignants
L’organisation Sud réclame une réouverture des établissements en septembre, après la publication dimanche du protocole sanitaire définitif par le ministère de l’Éducation nationale.”
Déconfinement : des enseignants de l’Essonne déposent un préavis de grève du 11 mai au 4 juillet
“Le SNUipp-FSU 91, le syndicat des professeurs des écoles de l’Essonne, a déposé un préavis de grève courant du 11 mai au 4 juillet. Ces enseignants s’opposent au retour à l’école le 11 mai alors que les conditions sanitaires et de sécurité ne sont, selon eux, pas réunies.”

Les élus ensuite
Coronavirus. La réouverture des écoles le 11 mai remise en cause par des élus et syndicats
L’association des maires d’Ile-de-France demande un report de la date de réouverture des écoles ultérieure au 11 mai, faisant écho à plusieurs syndicats de l’enseignement primaire. Selon eux, le protocole sanitaire publié dimanche demande davantage de temps pour être mis en place dans les établissements scolaires.”
« Intenable et irréaliste » : plus de 300 maires d’Ile-de-France demandent le report de la réouverture des écoles
Dans une lettre à Emmanuel Macron, plus de 300 élus d’Ile-de-France dénoncent un « calendrier intenable et irréaliste » pour la rentrée du 11 mai.”
Retour à l’école : Rachida Dati dénonce la remise en cause du « principe d’obligation scolaire »
“Alors que le retour des élèves à l’école à partir du 11 mai se fera sur la base du volontariat, la candidate Les Républicains à la mairie de Paris dénonce un plan qui « va rajouter encore plus d’inégalités aux inégalités » entre les enfants.”
Ecoles : les parlementaires veulent sécuriser les maires
“Des maires s’inquiètent de voir leur responsabilité mise en cause dans le cadre de la réouverture des écoles. Des parlementaires veulent renforcer leur protection juridique.”

En retour, l’Elysée s’adapte aux réactions des élus.
Retour à l’école : l’Élysée ne veut "brusquer personne"
“Emmanuel Macron devrait, ce mardi, rendre visite à une école de la ville de Poissy.
Les maires de France sont inquiets. Ce dimanche, 316 édiles d’Île-de-France ont, dans une lettre adressée à Emmanuel Macron, fait part de leurs préoccupations quant au déconfinement du 11 mai prochain, en particulier en ce qui concerne la réouverture des écoles, que ces derniers demandent à repousser”

D’autant plus que :
Réouverture des écoles : le choix du gouvernement est bien en désaccord avec le conseil scientifique
“Le ministre de la santé, Olivier Véran, a assuré être en accord avec le conseil scientifique sur la réouverture des écoles prévue le 11 mai. Ce n’est pourtant pas le cas.” Les décodeurs du Monde.


Pédagogie à distance

Mes chers élèves, vous allez nous épater !
Par Pierre Temkine, professeur de philosophie du Lycée Samuel de Champlain de Chennevières-sur-Marne
“Dans une lettre adressée à ses élèves, un professeur de philosophie leur rend hommage : s’ils peuvent se sentir légitimement floués et désorientés face à la crise sanitaire, cet apprentissage brutal leur ouvrira aussi les portes d’une plus grande liberté.”

Pédagogie à distance : les enseignements du e-confinement par Divina Frau-Meigs Professeur des sciences de l’information et de la communication, Auteurs fondateurs The Conversation France
“On ne peut se passer ni du social ni de l’éducation, ni des technologies qui nous connectent. C’est ce que cette crise pandémique nous montre et que ceux qui pratiquent la formation à distance soutiennent depuis longtemps. Celle-ci s’est radicalement transformée en « e-learning » ces dix dernières années, en fusionnant éducation ouverte et connectée avec médias sociaux, que ce soit sous la forme de MOOC ou de portails ouverts comme TEDx, Khan Academy, accessibles via YouTube notamment.”


Ailleurs

En Hongrie, le baccalauréat organisé en plein Covid
“L’exécutif hongrois maintient les épreuves ce lundi, comme un test de déconfinement à petite échelle. Une initiative qui terrifie les élèves après plusieurs semaines de communication officielle anxiogène.”

Déconfinement : en Israël, la rentrée des classes divise la population
Poursuite du déconfinement en Israël. Après la réouverture des magasins, à l’exception des centres commerciaux et des marchés, ce sont maintenant les établissements scolaires qui rouvrent leur porte. Une initiative décriée et même en partie boycottée.”

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?