Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 25 mai 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 25 mai 2020

Constats — OK corrall — Parcoursup — Suicide

Les constats et les avis autour de la crise sanitaires marquent toujours l’actualité éducative. Il y a quelques règlements qui s’ébauchent. Parcoursup est toujours en question. Le suicide d’un directeur d’école le 23 mai repose les conditions de travail.


Constats

« Cinq à six mois sans école, c’est une catastrophe annoncée » Propos recueillis par Mattea Battaglia
Jean-Paul Delahaye, inspecteur général honoraire de l’éducation nationale, auteur d’un rapport sur l’école et la grande pauvreté qui a fait date en 2015, défend la réouverture des établissements scolaires y compris en zone rouge.” abonnés

Eric, enseignant spécialisé : « Tous les enfants ne retrouveront pas le chemin de l’école d’ici à la fin mai »
“Récit d’une rentrée pas comme les autres, raconté par celles et ceux qui en ont la charge. Éric Charles, enseignant spécialisé du réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) dans le Val-de-Marne et militant syndical SUD Éducation nous raconte cette semaine particulière. Témoignage (6/6)

Le défi de la reprise pour les élèves décrocheurs Publié par Mehdi Bautier “Près de deux semaines après la rentrée, beaucoup d’élèves décrocheurs n’ont pas repris le chemin de l’école. Le point sur la situation.”

« Ma seule guerre, c’est avec l’ennui ! » : dans les carnets de bord de collégiens confinés Par Camille Bordenet pour les abonnés
Pendant sept semaines, « Le Monde » a suivi les journaux de bord écrits en cours de français par deux classes de 3e d’un collège de l’Isère. Extraits de ces paroles brutes, regards d’adolescents sur ce moment historique.
Que se passe-t-il dans la tête d’un adolescent soudain privé des copains, du bus le matin, des fous rires à la cantine, des premiers émois derrière les casiers, des selfies dans la cour, à cet âge qui ne demande qu’à s’épanouir dans le bouillonnement de la confrontation aux autres ? Que ressent-il, soudain arraché à sa classe, seul face à la « galère » des cours à distance ? Claquemuré avec frères, sœurs et parents en télétravail, un ordinateur qu’il faut partager ? Ou, seul et inquiet, dans l’attente de cette mère infirmière revenue de l’hôpital en pleurs, de cette autre qui s’occupe de l’entretien des chambres en maison de retraite ou de ce père pompier en Alsace ?

Retour en cours : deux départements « rouges » plaident pour une rentrée anticipée des collégiens Par Mattea Battaglia
La Seine-Saint-Denis et la Meurthe-et-Moselle demandent une reprise des cours pour des collégiens en difficulté. Une requête qui relance le débat parmi les enseignants.” Les arguments des partisans et des opposants sont exposés.

« Quelle image donne-t-on des enseignants ? » Entre profs volontaires et réticents, c’est tendu Par Gurvan Le Guellec
Après dix jours de déconfinement, seuls 55% des enseignants ont repris le chemin de la classe. Certains y vont, d’autres sont dans l’incapacité de le faire. Pas sûr que l’unité du corps enseignant en sorte indemne.”

La période des conseils de classe de fin d’année commence dès cette semaine par Sonia Princet , Julien Baldacchino
Alors que la plupart des élèves n’ont pas remis les pieds en classe et que les notes obtenus pendant le confinement ne comptent pas dans le calcul des moyennes, les conseils de classe du troisième trimestre vont démarrer cette semaine... Bien plus tôt que les recommandations initiales de l’Éducation nationale.”


OK Corrall

VIDEO - Vallaud-Belkacem tacle Blanquer pour son "impréparation" et sa "communication à outrance"
Invitée politique de LCI ce vendredi 22 mai, Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Éducation nationale, a livré sa critique de la gestion de la crise du Covid-19.”

Brighelli : le bonnet d’âne de Blanquer ? Par Claude Lelièvre sur son Blog : Histoire et politiques scolaires
"Dans Marianne, Jean-Paul Brighelli interroge : « Qui veut le scalp de Jean-Michel Blanquer ? » et lui offre en couvre-chef les saillies qu’il réserve habituellement à son blog judicieusement intitulé : « Bonnet d’âne ». Dirait-il tout haut ce que certains pensent tout bas ?"

L’école face au risque de la privatisation Par Philippe RIVET
La « croissance sans précédent ces dernières années de la privatisation » de l’éducation a poussé une prestigieuse revue internationale d’éducation publiée en France à dresser un panorama mondial et évaluer l’impact des évolutions sur les inégalités scolaires.
L’école ne serait-elle plus ce bien commun qui a formé des générations de futurs citoyens de toutes conditions ? La croissance « sans précédent » de la privatisation de l’éducation ces dernières années invite à se poser une série de questions. Elles sont soulevées par deux universitaires, Thierry Chevaillier, de l’Université de Bourgogne et Xavier Pons, de Paris-Est-Créteil, qui pilotent un dossier sur « les privatisations de l’éducation » dans la dernière livraison de la remarquable Revue internationale d’éducation de Sèvres que la crise sanitaire a reléguée trop vite en fond de cour. Treize spécialistes auscultent sous des angles différents et complémentaires l’Angleterre, le Chili, la Côte d’Ivoire, les États-Unis, l’Inde, la Suède et bien sûr la France
.”


Parcoursup

Parcoursup Reims : “16,5 de moyenne et 10 voeux refusés”, une lycéenne s’indigne et crée l’émoi sur Twitter
Sorenza Lafargue, 18 ans, élève brillante en terminale L au lycée Marc Chagall de Reims (Marne) n’a vu aucun de ses 10 voeux favoris être retenus sur Parcoursup alors qu’elle a plus de 16,5 de moyenne générale. Elle tweete son incompréhension. Son message comptabilise plus de 2 millions de vues.”

JPEG - 78.9 ko

ParcourSup : une sélection qui avance masquée par Philippe Watrelot ancien président du CRAP-Cahiers Pédagogiques. Pour abonnés
Très décriée à son lancement en 2018, la plate-forme ParcourSup fait moins parler d’elle. C’est le 19 mai dernier que les élèves de terminale ont pu prendre connaissance des premières réponses à leurs demandes. Pour beaucoup ce sont encore des non-réponses. C’est beaucoup de stress et de doutes dans une année particulière qui n’a pourtant pas modifié les dates et délais prévus.”


Suicide

Nouveau suicide d’un directeur d’école
Bruno Delbecq, directeur de l’école Louis Ravet de Saint-Laurent du Var, s’est donné la mort le 23 mai. Le fait que ce directeur ait choisi la cour de son école pour quitter la vie évoque inévitablement le suicide de C. Renon. Seule la publication de la lettre qu’il a laissée pourra nous éclairer sur les raisons de son geste. Mais son décès pose à nouveau la question des conditions de travail des directeurs.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?