Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 16 novembre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 16 novembre 2020

Contrôle — Laicité — Suites — Orientation

Petite récolte du week-end et du jour. On s’interroge sur le “contrôle” et l’administration. La laïcité est toujours en débat, et la rencontre avec la ministre déléguée a des suites. Un peu d’orientation pour terminer.


Contrôle

Dans l’administration de l’Education nationale non plus, on ne respecte pas la règle du télétravail Par Marie Piquemal
A écouter les consignes du Président, il serait logique que la grande majorité des fonctionnaires de l’administration centrale pouvant télétravailler soient assignés à domicile devant leur ordinateur. La réalité est toute différente, alertent les représentants syndicaux.” Abonnés

Covid : l’épidémie est-elle vraiment maîtrisée dans les établissements scolaires, comme l’assure Blanquer ? Par Marie-Estelle Pech
LA VÉRIFICATION - Le ministère de l’Éducation nationale et celui de la Santé présentent des données très contradictoires, suscitant une forte suspicion chez les enseignants
LA QUESTION. Depuis quelques jours, les syndicats enseignants et des internautes, le plus souvent des professeurs, s’alarment de l’écart, très important, entre les chiffres du ministère de l’Éducation nationale et ceux de Santé publique France, concernant les taux de contamination des élèves. Si Jean-Michel Blanquer s’appuie sur les remontées de son ministère pour affirmer, régulièrement, que les chiffres, rapportés à 12 millions d’élèves, démontrent que l’épidémie est maîtrisée dans les établissements scolaires, d’aucuns considèrent que ces chiffres beaucoup plus faibles que ceux de Santé publique France servent surtout à asseoir sa communication
.” Abonnés

Covid : Les données incroyables du ministère
Selon le ministère de l’éducation nationale, l’épidémie a fait un bond dans la semaine du 13 novembre avec 12 487 élèves détectés atteints du covid 19 contre3528 le 6 novembre et 2223 personnels contre 1165. Le ministère annonce 142 classes fermées contre 7 le 6 novembre. Encore une fois ces données sont en rupture avec celles du ministère de la Santé. Celui ci indique 5422 jeunes de 10 à 19 ans dépistés positifs pour la seule journée du 9 novembre et 1500 pour les 0 à 9 ans. Alors que le ministère de l’Education nationale montre une forte progression des cas, celui de la Santé montre une baisse cette semaine. Alors que le ministre dit que les élèves se sont infectés durant les vacances, compte tenu du délai d’incubation et de test ces données donnent à penser que la baisse a eu lieu durant les vacances. “

Evolutions inattendues du nombre d’élèves en 2020
On n’a sans doute pas fini avec les surprises en cette année scolaire 2020-2021. Elle a commencé avec des évolutions inattendues du nombre des élèves, comme le montrent deux Notes de la Depp (la division des études du ministère de l’Education nationale). Ces évolutions prennent souvent le contre pied des déclarations ministérielles. Ainsi, alors que JM Blanquer a rendu la scolarisation à 3 ans obligatoire, le taux de scolarité a régressé à cet âge à la rentrée. Alors qu’il assure de sa volonté de mettre en valeur l’apprentissage et l’enseignement professionnel, ils sont davantage fuis. Alors que le ministre affiche sa volonté de davantage contrôler le hors contrat celui-ci progresse.”


Laïcité

Des réflexions et des témoignages
« Éduquer à l’esprit critique sera un défi majeur de l’école de demain »
Mission de transmission des savoirs, des valeurs mais aussi intégration et vivre-ensemble : l’école fait face aujourd’hui à une somme de défis inédits. Pour quelle éducation, aujourd’hui comme demain ? Éléments de réponse avec un sociologue de l’éducation.”
Aziz Jellab est sociologue, spécialiste des questions scolaires et éducatives, professeur des universités associé à l’INSHEA (Université Paris Lumières) et Inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche. Son dernier ouvrage : L’éducation prioritaire en France. Bilan et devenir d’une politique emblématique (L’Harmattan, 2020).”

L’irrésistible et dangereuse attraction des croyances infondées par Thierry Ripoll, psychologie, philosophie, sciences cognitives, écologie, Aix-Marseille Université (AMU)
Qu’y a-t-il de commun entre croire en Dieu, croire que le coronavirus a été fabriqué à dessein par les Chinois ou croire que certaines personnes sont douées de télépathie ?
Rien bien sûr en ce qui concerne la nature de la croyance, mais beaucoup en ce qui concerne les processus psychologiques qui en sont à l’origine
.”

« Montrer des caricatures religieuses aux élèves ? On ne peut se contenter de répéter ce slogan martial » Par Adrien Louis, Docteur en philosophie politique, auteur de Leo Strauss, philosophe politique (CNRS Editions, 2019), préfacé par Pierre Manent, Adrien Louis est professeur de philosophie au lycée et chargé de cours d’histoire politique à l’Université du Littoral Côte d’Opale.
FIGAROVOX/TRIBUNE - “Dans un souci de pluralisme, FigaroVox accueille l’argumentation d’un professeur qui ne juge pas judicieux de montrer des caricatures religieuses en classe. La liberté d’expression doit être enseignée sans faiblesse, souligne Adrien Louis. Mais qu’est-ce que l’enseignant est censé dire à ses élèves avec ces caricatures ? Ce n’est ni clair ni simple, argumente-t-il.”

Décapitation de Samuel Paty : « Il y a des collégiens que rien n’a empêché de devenir des instruments de mort » Par Marie-Noëlle Tranchant
FIGAROVOX/TRIBUNE - “En suivant la trajectoire du meurtre de Samuel Paty on comprend que certains collégiens qui l’ont dénoncé auraient pu être raisonnés, mais ni leurs parents ni la direction n’ont choisi d’intervenir, déplore la journaliste Marie-Noëlle Tranchant. Comme dans le film « Elephant » sur la tuerie de Columbine, ce fait central est pourtant considéré comme secondaire.”

Éducation : trois professeurs racontent l’intégrisme religieux sur FranceInfo
Un mois après l’assassinat de Samuel Paty, France Télévisons est allé à la rencontre de trois professeurs du sud de la France. Ils nous ont dévoilé quels sont les discussions et les conflits auxquels ils sont confrontés sur la question de la laïcité.”


Des suites

A la rencontre avec la ministre déléguée
À Poitiers, des jeunes musulmans à l’épreuve de la laïcité Reportage de Héloïse de Neuville,
Quelques jours après l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty, 150 jeunes de quartiers populaires, très majoritairement de confession musulmane, se sont rassemblés à Poitiers pour débattre de religion. Des discussions qui font apparaître un divorce consommé entre la plupart de ces jeunes et la laïcité à la française.”
Pour ceux qui sont sur Twitter, Héloïse de Neuville a expliqué beaucoup de choses.

Sarah El Haïry : « La République n’est pas à la carte »
INTERVIEW. “Après un dialogue houleux avec des jeunes le 22 octobre à Poitiers, la secrétaire d’État à la Jeunesse a diligenté une inspection. Elle s’explique.” Propos recueillis par Olivier Pérou
A lire jusqu’au bout qui se termine ainsi :
Cette séquence à Poitiers vous a-t-elle choquée ?
Non et, surtout, je ne considère pas cet échange comme vain, au contraire. Il est saisissant et il nous engage d’autant plus. Les jeunes, ce sont les adultes de demain et ne pas affronter la réalité, éviter ce genre de débats, serait une faute grave. Sur la laïcité, je refuse de mettre la poussière sous le tapis, faire bloc ça n’est pas négocier avec ce qui fait la République. Je continuerai à aller à la rencontre de ces jeunes, chaque fois que l’on m’invite, chaque fois que c’est possible, pour les écouter et dialoguer avec eux de ce qui les préoccupe, de leur avenir, de nos valeurs républicaines communes. Le pacte républicain, ce sont des droits et des devoirs et, pour nous adultes, c’est aussi une responsabilité collective vis-à-vis des jeunes
.”

Choquée par un débat avec des jeunes, la secrétaire d’État à la jeunesse saisit l’Inspection
Sara El Haïry a demandé à l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche d’enquêter sur la Fédération des centres sociaux et socioculturels, après une rencontre avec 130 jeunes provenant de 45 centres sociaux.”

Laïcité : la ministre Sarah El Haïry s’alarme après un échange avec des jeunes Par Marie-Estelle Pech dans Le Figaro
Après une rencontre mouvementée avec des jeunes issus de centres sociaux à Poitiers, la secrétaire d’État à la jeunesse vient de lancer une inspection.”

A propos du Réseau Jeunes et de l’inspection en cours : communiqué de la FCSF
Suite à de nombreux messages relayés sur les réseaux sociaux ces derniers jours concernant le rassemblement de jeunes organisé par la Fédération des Centres sociaux et socioculturels de France (FCSF) et la Fédération de la Vienne fin octobre, la FCSF souhaite apporter, à travers ce communiqué, plusieurs précisions.”


Orientation

La prépa, c’est l’enfer ? Et d’autres questions qui fâchent Par Sophie de Tarlé
Dans l’émission « Les conseils d’Eric et Sophie », consacrée aux classes préparatoires, Eric Cobast répond aux principales attaques faites à ce système singulier dans l’enseignement supérieur français.”

Excellence, ouverture, mérite : pourquoi il faut défendre nos classes préparatoires
TRIBUNE - “Les trois jeunes gens*, anciens élèves de prépa au lycée Montaigne à Bordeaux, défendent bec et ongles une formation très menacée qui conjugue exigence et méritocratie.” Par Arthur Guillaume, Alex Mathé-Cathala et Hubert Vermeren

A Sciences Po Paris, les enjeux d’un nouveau mode de sélection
Suppression du concours écrit, quotas de boursiers, élargissement des lycées partenaires : l’école dhttps://www.lemonde.fr/campus/article/2020/11/15/a-sciences-po-paris-les-enjeux-d-un-nouveau-mode-de-selection_6059781_4401467.htmle la rue Saint-Guillaume entend corriger certaines dérives de son précédent modèle de sélection des candidats.” Par Alice Raybaud

Psychologues de l’Éducation nationale. Qui dois-je sacrifier ? par Delphine Riccio, Psy-EN dans l’académie de Nantes
Quand l’actuelle crise sanitaire vient compliquer encore un peu plus la tâche des psychologues de l’Éducation nationale, déjà très peu nombreux et pas toujours bien considérés. Inquiétudes, questionnements et malaise de l’une d’entre eux.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

Suggestions thématiques :
N° 513 - Quelle éducation laïque à la morale ?
Dossier coordonné par Elisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.

Hors-série numérique Travailler avec le dessin de presse
Dossier coordonné par Florence Castincaud
Juin 2018
Faire entrer le dessin de presse dans la classe : pourquoi ? Comment ? Parce que le trait de crayon est un outil alternatif pour faire entrer dans l’analyse et la réflexion, parce que le dessin génère des pratiques nouvelles, parce qu’il ne laisse personne indifférent, parce qu’il offre un vrai espace à la liberté de pensée. Mais lire et comprendre un dessin de presse, cela s’apprend ! Témoignages de professeurs, de dessinateurs, récits de pratiques et bien sûr florilège de dessins !
N° 530 - Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?


N° 563 : Actualité de la métacognition
septembre-octobre 2020
Dossier coordonné par Marc Romainville t Jacques Crinon
À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.
N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?
Construire ensemble l’école d’après
Sylvain Connac - Jean-Charles Léon - Jean-Michel Zakhartchouk
Edtions ESF - Prix 18,00 €
L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.