Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 11 février 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 11 février 2019

Confiance — Réformes des lycées — Supérieur — Ressources

Confiance aujourd’hui à l’assemblée, poursuite des réactions aux réformes en cours des lycées. Un peu de supérieur et surtout plusieurs ressources repérées ce week-end.


Confiance

Education : vœu de « confiance », bonjour l’ambiance par Marie Piquemal
Le projet de loi « pour une école de la confiance » arrive ce lundi à l’Assemblée, au moment où la grogne monte, notamment dans les lycées excentrés qui s’inquiètent de voir les inégalités renforcées.”

Éducation. La poigne de Blanquer dans une loi de velours
Les députés commencent aujourd’hui l’examen de la loi « pour une école de la confiance ». Décryptage d’un texte qui vise surtout à reprendre en main l’école, de la maternelle au collège, pour imposer un modèle concurrentiel et élitiste.”

Instruction dès trois ans, respect des profs...Les mesures de la première loi sur l’école du quinquennat Macron
Instruction obligatoire dès 3 ans, refonte de l’évaluation, rôle étoffé des surveillants… L’Assemblée examine à partir de ce lundi le premier grand texte sur l’école du quinquennat Macron, qui crispe les syndicats et nourrit les critiques des oppositions.
Ce projet de loi « pour une école de la confiance », porté par Jean-Michel Blanquer, entend répondre à deux enjeux : « élever le niveau général des élèves » et promouvoir « la justice sociale ». Il est nécessaire « d’enclencher un cercle vertueux de confiance au sein du système éducatif, mais aussi dans la société grâce à l’école », fait valoir le ministre de l’Éducation, qui défend son premier grand texte de loi. Voici ses principales dispositions
.”

Ecole obligatoire à 3 ans : la France, un des deux seuls pays d’Europe à choisir cette voie
CARTE - Le projet de loi sur l’école, examiné à l’Assemblée à partir de lundi, prévoit l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire de 6 à 3 ans. La France rejoindrait ainsi la Hongrie, jusque-là seul pays de l’UE à avoir fixé ce seuil.”

Réforme Blanquer : vers un rôle renforcé des surveillants ?
Ils pourront se voir confier des fonctions d’enseignement à condition de préparer les concours de recrutement.”

Projet de loi Blanquer : non, les « pions » ne vont pas s’improviser enseignants
Le projet de loi « pour une école de la confiance », débattu à partir de ce lundi à l’Assemblée nationale, prévoit de confier des fonctions d’enseignement aux assistants d’éducation (AED) s’ils préparent les concours de l’enseignement.” Par Barbara Krief

Education : les « pions » bientôt en renfort des enseignants
Le texte de loi débattu à partir de lundi, à l’Assemblée, offre la possibilité à des étudiants en deuxième année de fac d’assister les enseignants avant de prendre en charge des cours.”

Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu : « Les après-midi des élèves pourraient être libérés pour la pratique sportive »
C’était le souhait le plus cher des dirigeants de Paris 2024, avant même d’obtenir l’organisation des Jeux olympiques. Que le sport et tout ce qu’il véhicule, des bienfaits pour la santé à une meilleure capacité de concentration, de la notion de collectif au dépassement de soi, infuse davantage dans la société. Le valoriser commence par l’école, évidemment. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, et Roxana Maracineanu, ministre des Sports, dévoilent ensemble pour 20 Minutes les aménagements qu’ils souhaitent mettre en place pour le sport scolaire, avec notamment des expérimentations pour repenser les rythmes scolaires dans les écoles et les collèges.”

L’évaluation de l’école Que devient l’actuel Cnesco ? Par Marie Piquemal
L’article 9 met sur pied un « conseil d’évaluation de l’école », avec pour objectif principal d’évaluer les établissements scolaires. Jean-Michel Blanquer, pour qui l’évaluation scientifique est une clé du progrès dans les politiques menées, notamment en éducation, y voit un signe de « modernité ». Or, gros débat en commission des lois. Pas tant sur le projet d’évaluer des établissements, mais sur le sort réservé à l’actuel Cnesco (Conseil national d’évaluation des politiques scolaires) que ce nouveau conseil va remplacer.”


Réformes des lycées

Réforme du Lycée : des professeurs finistériens reversent leur salaire plutôt que de faire grève
Des professeurs des Lycées Guéguin de Concarneau, Chaptal et Thépot de Quimper sont vent debout contre la réforme du Lycée de Jean Michel Blanquer. Plutôt que de faire grève et de faire faire des économies au Ministère ils ont décidé de reverser leur journée à des associations caritatives.”

Lattes : pour se faire entendre, les enseignants annulent les épreuves du bac blanc
Au lycée Champollion à Lattes, dans l’Hérault, les enseignants veulent faire entendre leur colère contre les réformes et les suppressions de postes dans l’Education Nationale, pour cela ils ont décidé d’annuler les épreuves du bac blanc.”

Pascal Balmand : « Les lycées catholiques pourront proposer au moins sept spécialités » Recueilli par Denis Peiron
La loi Blanquer « pour une école de la confiance » est examinée à partir du lundi 11 février, en plénière, à l’Assemblée nationale.
Pascal Balmand, secrétaire général de l’Enseignement catholique, détaille le redéploiement des moyens pour que les petits établissements puissent, si telle est la demande des élèves, offrir une large palette d’enseignements de spécialité, ces « majeures » au cœur de la réforme du lycée
.”

Réforme du lycée : le Bac pro évolue
Trois grands axes s’étalant de la seconde à la terminale seront au cœur de cette nouvelle réforme. Le but est de favoriser la réussite des lycéens professionnels et de renforcer les liens entre bacs professionnels et branches professionnelles. Comme pour les voies générales et technologiques, la réforme insiste grandement sur l’accompagnement autour du projet professionnel.”

La réforme inquiète aussi les lycées professionnels
Des enseignants de Thomas-Jean-Main ont profité des portes ouvertes samedi pour interpeller les parents sur la réforme des lycées.”

TRIBUNE. "’Vive le lycée professionnel’, vraiment ?" : la réponse de deux enseignants à Blanquer
Deux enseignants, membres de l’Association des professeurs d’histoire et de géographie, évoquent l’action du gouvernement en faveur de l’enseignement professionnel, après le satisfecit affiché par le ministre Jean-Michel Blanquer.”


Supérieur

« Les BTS ont été un outil de promotion sociale pour la jeunesse populaire et rurale »
Les BTS et les IUT n’occupent pas les mêmes places dans l’enseignement supérieur, et leurs étudiants ont des profils très différents, remarque Sophie Orange, sociologue.” Propos recueillis par Isabelle Dautresme

Orientation post-bac : trois conseils pour s’inscrire sur Parcoursup par Hervé Dole
Professeur (astrophysique et physique) - Institut d’Astrophysique Spatiale (CNRS & Univ. Paris-Sud), Université Paris Sud – Université Paris-Saclay

Agrégation : seulement 15 % des candidats décrochent le Graal de l’enseignement
Les Ecoles normales supérieures restent la voie royale pour accéder à ce concours très sélectif qui ouvre un accès privilégié aux lycées et aux classes préparatoires aux grandes écoles.” Par Cécile Peltier


Ressources

La confiance : construction, déconstruction, reconstruction du concept ; description-évaluation du phénomène par Denis Benoit Dans Communication & management 2018/2 (Vol. 15), pages 5 à 34

Comment le système d’éducation finlandais séduit le monde entier
Considéré comme un des meilleurs systèmes éducatifs dans le monde selon l’enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), le modèle d’éducation finlandais attise la curiosité de nombreux observateurs. Malgré sa notoriété internationale, ce système reste mal connu du grand public. Jouni Välijärvi, professeur émérite à l’université de Jyväskylä, en Finlande, et spécialiste des questions d’éducation, nous le présente dans ses singularités et son fonctionnement.” réservé aux abonnés

La pédagogie de l’enseignement supérieur, la science du physicien Marcel Lebrun, présentation du dernier numéro de la revue
Un article de Christelle Lison repris de la revue Ripes, Revue Internationale de Pédagogie de l’Enseignement Supérieur, un article sous licence CC by sa nc

Pédagogie universitaire et classe inversée : vers un apprentissage fructueux en travaux pratiques
Le secteur de l’enseignement supérieur a beaucoup évolué ces dernières années, suite à un certain nombre de facteurs tels que la démocratisation, la massification d’accès, ainsi que l’évolution des pratiques d’apprentissage des étudiants issus de la culture numérique. Ces catalyseurs poussent les pratiques pédagogiques des enseignants à être questionnées et surtout à changer. Nous proposons dans ce cadre d’utiliser les classes inversées pour renforcer la préparation préalable des travaux pratiques.”

Recensement de thèses et Phd consacrés à l’enseignement primaire et secondaire
Le programme APPRENDRE (Appui à la Professionnalisation des PRatiques ENseignantes et au Développement de REssources) est mis en œuvre par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) sur un financement de l’Agence Française de Développement (AFD). Dans le cadre de la composante « recherche scientifique » du programme, l’AUF souhaite constituer une base de données de thèses et de PhD consacrés à l’enseignement primaire et secondaire. Elle recherche un ou plusieurs organismes en mesure de réaliser ce travail de recensement des thèses et PhD.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 548 - Des collectifs enseignants connectés
Dossier coordonné par Régis Forgione, Fabien Hobart et Jean-Philippe Maitre
novembre 2018
De nombreux champs d’actions du métier enseignant ont été transformés à mesure que l’informatique a envahi les lieux professionnels et personnels des enseignants. Comment définir aujourd’hui ce qu’est un collectif d’enseignants connectés et comment le numérique prend place dans son fonctionnement ?

N° 547 - Des alternatives à l’école ?
Dossier coordonné par Richard Étienne et Jean-Pierre Fournier
septembre-octobre 2018
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.