Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 7 septembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 7 septembre 2006

C’est toujours la carte scolaire qui occupe le débat.
Mais, au fait, c’est quoi la carte scolaire ? Ouest France propose une session de rattrapage pour ceux qui en méconnaitraient les principes. Rappelons qu’avant tout, il s’agissait de garantir une certaine mixité sociale.
Mais celle-ci est-elle toujours garantie par ce dispositif ? (voir la revue de presse du mardi 5 septembre). Selon Le Figaro, un tiers des parents contourne la carte scolaire
Fadela Amara, présidente de Ni Putes Ni Soumises dans Libération se prononce pour une refonte de la carte scolaire. Elle fait la proposition suivante «  Nous devons, à l’image du busing aux Etats-Unis, créer les conditions d’une véritable mobilité de nos enfants, de leur domicile vers les écoles du centre-ville. C’est là le seul moyen pour les filles et les garçons d’échapper à l’enfermement de la cité et d’acquérir les bases de leur émancipation. »
Quant à Ségolène Royal, elle persiste et signe : ses propositions sont conformes au projet socialiste

Dans Le Figaro, une tribune pose la question « La nostalgie peut-elle être le moteur de la modernité ? ou pour dire autrement Lecture, calcul : le retour aux fondamentaux peut-il redonner le goût de l’école ?.
Et ce qui est surprenant et notable c’est que la réponse de cette éditorialiste du Figaro est justement : Non ! « La France a changé, elle s’est urbanisée, elle a accueilli nombre d’écoliers venus de pays et de cultures différentes. Le chômage, les difficultés d’intégration, le mode de vie dans des banlieues sinistres font que l’école du XXIe siècle n’a plus grand-chose à voir avec la « communale » d’une France surtout rurale. La complainte du « c’était mieux avant » ne correspond pas à la réalité. » dit elle.
La nostalgie n’est plus ce qu’elle était... et c’est pas plus mal !

Bonne Lecture...


Libération du 07/09/06

La carte scolaire, une hypocrisie
Par Fadela Amara présidente du mouvement Ni putes ni soumises.

La mobilité des enfants des cités vers les écoles du centre-ville est essentielle pour briser les ghettos urbains et assurer l’égalité républicaine.[...]
Oui, l’hypocrisie suffit ! Dans les grandes villes, la carte actuelle est génératrice d’inégalités. Pour autant, sa suppression pure et simple n’entraînerait qu’une libéralisation sauvage du système, avec pour conséquence un enseignement à deux vitesses. Son maintien en l’état actuel ne fait que promouvoir la ghettoïsation. Oui ! Une refonte de la carte est nécessaire ! Mais celle-ci ne peut se faire que dans le cadre d’une redéfinition globale de notre politique d’urbanisation, par le respect et le renforcement notamment de la loi SRU, qui oblige les collectivités territoriales à la construction de logements sociaux.
Lire la suite de l’article

Une violence à apprivoiser
Par Julien Sorez professeur d’histoire-géographie au lycée Jules-Verne à Cergy-le-Haut (Val-d’Oise).

L’école n’a pas vocation à « dresser » les élèves, mais à leur apprendre à vivre en société.
Lire la suite de l’article

Les « colonies » du Petit Robert à double sens
Deux associations accusent le dictionnaire d’en donner une définition trop positive.
Lire la suite de l’article

Colonisation : Alain Rey contre « l’inculture économique »
Le patron du Petit Robert justifie les deux définitions publiées dans l’édition 2007 du dictionnaire. Des associations ont attaqué mardi la rédaction de « Colonisation » et « Coloniser » qu’elles jugent méprisante et raciste.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 07/09/06

Un tiers des parents contourne la carte scolaire
Dérogations, départs vers le privé, astuces en tous genres, les Parisiens sont des champions de l’évitement de la carte scolaire.
Lire la suite de l’article

Carte scolaire : d’un tabou à l’autre
La sectorisation des enfants en fonction du lieu d’habitation familiale a été instaurée en 1963 afin de garantir la mixité sociale. Chacun sent aujourd’hui que le dispositif a fait long feu. Les astuces et passe-droits ne manquent pas pour contourner le système : 40% des collégiens parisiens en profiteraient. Les enseignants, mieux informés que les autres, seraient même parmi les premiers à déroger pour leur progéniture.
Bref, « l’apartheid scolaire » va s’accentuant. Les agents immobiliers en savent quelque chose, qui ajustent leurs tarifs sur la réputation des écoles environnantes. Les établissements privés également, toutes confessions confondues, qui débordent de demandes. Et, aussi généreux et ouverts soient-ils, bien peu de parents acceptent de voir leur enfant entrer dans une classe où le français est quasiment une langue étrangère. Le nier serait une hypocrisie.
Contre vents et marées - la carte scolaire compte d’ardents défenseurs -, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont favorables à l’aménagement, voire à la suppression, de la sectorisation.
Lire la suite de l’article

Pour la Peep, « il faut une plus grande autonomie des établissements »
Favorable à la fin de la sectorisation, Annick Dumont, secrétaire générale de la Peep, l’une des fédérations de parents d’élèves du public, explique comment elle peut être supprimée.
Lire la suite de l’article

Sarkozy et Royal d’accord pour mettre fin au dogme de la sectorisation
Les deux favoris des sondages pour la présidentielle divergent sur l’objectif : liberté contre mixité sociale.
Lire la suite de l’article

En Belgique, le tirage au sort des étudiants français a commencé
C’est le moyen qu’a trouvé ce pays pour limiter l’arrivage massif d’étudiants français dans ses écoles spécialisées.
Lire la suite de l’article

Lecture, calcul : le retour aux fondamentaux peut-il redonner le goût de l’école ?, par Christine Ducros
La nostalgie peut-elle être le moteur de la modernité ? La rentrée 2006 fleure bon les pleins et les déliés, le tableau noir, l’odeur de la craie, des buvards et des bureaux à encrier. Avec un brin d’imagination, on verrait frémir les flammes dans le poêle à bois et Gilles de Robien, ministre de l’Éducation nationale, transformé en bon maître de la IIIe République, évoluerait sur une estrade de bois. En blouse grise, face au tableau noir, il dicterait une leçon de morale : « L’instruction est un trésor. Le travail en est la clé. »

La rentrée 2006 sonne le retour des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 06/09/06 (un jour de retard)

Quelle rentrée pour les enfants handicapés ?
Si la loi du 11 février établit le principe de l’école pour tous, associations et enseignants regrettent le manque de moyens pour le mettre en oeuvre.
Lire la suite de l’article

Ces villes qui ouvrent des écoles publiques
Le renouveau de communes rurales autour des grandes agglomérations a pour effet la création de nouveaux établissements. Jusque dans les zones où l’enseignement privé catholique faisait la loi.
Lire la suite de l’article

Pierre-Bénite engagée pour la réussite scolaire
Cette commune n’avait pas attendu le plan de cohésion sociale. Elle s’en saisit, attentive aux besoins des familles et aux enjeux pour l’école.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 07/09/06 ( payant)

Carte scolaire : la polémique enfle
DANS le petit livre rose du projet socialiste pour 2007, page 40, le sujet est expédié en une phrase : « Nous veillerons à ce que la carte scolaire permette la mixité sociale »
Lire la suite de l’article

Des menus pour les enfants allergiques
LES ENFANTS allergiques à l’oeuf, au lait, aux noix... peuvent maintenant déjeuner presque comme les autres à l’école : les plateaux-repas Natama, spécialement adaptés à leur sensibilité, font leur apparition dans les cantine
Lire la suite de l’article


La Croix du 07/09/06

Rien vu...


20 minutes du 07/09/06

Les facs de Paris pas assez compétitives
Coup dur pour l’ego. Le classement annuel de Shanghai, qui établit le palmarès des meilleures universités mondiales, vient de rendre son verdict. Les facultés parisiennes y sont encore mal classées. Seules trois d’entre elles - Paris-VI (45e), Paris-XI (64e) et l’Ecole normale supérieure (99e) - figurent parmi les cent premières. Et neuf autres parmi les cinq cents premières.
Lire la suite de l’article

François Orivel : « La concurrence mondiale est rude »
François Orivel, directeur de recherche émérite au CNRS et à l’Institut de recherche sur l’éducation.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 07/09/06

Pourquoi tant de haine contre la carte scolaire...
Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal veulent la supprimer. Les Français ont pris l’habitude de la critiquer et de la contourner. Explications.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 08/09/06

Une étude révèle le mal-être psychologique des étudiants
Les résultats d’une étude menée auprès de 9 228 jeunes adultes de 18 à 28 ans par La Mutuelle des étudiants (LMDE), publiée mardi 5 septembre, révèlent l’existence d’un véritable "mal-être étudiant". 15 % des étudiants déclarent avoir eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois. Une détresse qui n’est pas prise en compte puisqu’un étudiant sur deux ne s’est confié à personne. Le passage à l’acte est le fait de 5 % d’entre eux.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 07/09/06

Ségolène Royal se défend d’être en marge du PS
Contrairement à ce que "certains voudraient faire croire", la candidate à l’investiture réaffirme que ses propositions sur la carte scolaire sont conformes au projet socialiste.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 07/09/06

Coups de feu contre une école à Paris
Une école de la rue Curial, dans le XIXe arrondissement de Paris, a été ce matin la cible de coups de feu. La police a d’ores et déjà interpellé un suspect
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 07/09/06

Signes religieux interdits à l’école : quatre cas recensés par le ministère
Le ministère de l’Education nationale a annoncé jeudi avoir recensé quatre cas contrevenant à la loi de 2004 interdisant le port de signes religieux dits "ostensibles" à l’école, et pour lesquels une phase de dialogue a été entamée avant une possible exclusion définitive.
Lire la suite de l’article

Les chefs d’établissement exaspérés par la multiplication de leurs tâches
Les principaux et les proviseurs du SNPDEN-Unsa ont exprimé jeudi leur exaspération devant la multiplication de leurs tâches, promettant d’aller "jusqu’au bout" et d’organiser une manifestation le 26 novembre, une première depuis 1994.
Lire la suite de l’article

Le moral des directeurs d’école "au 36e dessous" selon une enquête inédite
Le moral des directeurs d’école est au "36e dessous" et leur état "est pire que ce que l’on craignait", a révélé jeudi à l’AFP l’auteur d’une enquête inédite de la Mutuelle générale de l’Education nationale (Mgen) sur le climat dans le primaire.
Lire la suite de l’article

Strauss-Kahn : "faire respecter la carte scolaire"
Dominique Strauss-Kahn, candidat à l’investiture socialiste pour 2007, a déclaré jeudi à Autun qu’il fallait "faire respecter la carte scolaire" et que son assouplissement conduirait à "une forme de ségrégation sociale".
Lire la suite de l’article

Dispositifs relais : une circulaire pour lutter contre le décrochage
Une circulaire redéfinissant l’organisation et le pilotage des "dispositifs relais" (classes ou ateliers créés à l’intention des collégiens en grande difficulté scolaire ou sociale) afin de lutter contre le décrochage, est parue jeudi au Bulletin officiel de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !