Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 30 novembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 30 novembre 2006

Revenons sur la grammaire avec l’éditorial d’Antoine de Gaudemar dans Libération ce jeudi « Retour aux valeurs sûres, restauration de modèles plus traditionnels, on voit bien l’opération politique à l’oeuvre rue de Grenelle : ces remises à plat successives sont la manière propre à Gilles de Robien d’attaquer le « mammouth », par le biais des programmes qu’il s’est promis de passer au crible (on doute qu’il ait le temps d’aller au bout de son projet), et d’instrumentaliser politiquement un vrai débat. En cela, cette stratégie ne manque pas d’habileté. Elle rencontre le soutien de nombreux parents d’élèves, toujours démunis face aux innovations pédagogiques (qui leur font perdre leurs repères), et va dans le sens du poil d’une démocratie d’opinion réceptive aux arguments démagogiques.  ».
Le lien avec les parents est un aspect important des débats actuels sur l’école. Tout se passe comme si l’École avait un devoir de continuité et de permanence : les parents et les enseignants sont d’anciens élèves (avec leurs représentations mythifiées de l’enseignement d’autrefois) et l’école étant vécue comme un lien entre l’avenir et le passé, il ne faudrait pas qu’il y ait rupture.
Et de Gaudemar de remarquer très justement «  De fait, le ministre semble avoir touché un point sensible : il n’est que de voir comment les discussions passionnées sur ces questions ­ l’apprentissage de la lecture, de l’orthographe, de la grammaire ou du calcul dépassent les clivages habituels gauche- droite ou parents-enseignants, pour s’en convaincre. »
Le problème serait donc qu’il y a en France 62 millions (ou presque) d’experts de l’école....
A ce compte là, l’école ne peut évoluer que très lentement et souvent en faisant trois pas en avant et deux pas en arrière...

Voilà une nouvelle qui va énerverLubin (un prof blogueur) ...
Un rapport parlementaire propose que les élèves reçoivent une éducation au vin. Afin de mieux défendre le vin français, les députés de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la viticulture recommandent d’informer, dès l’école, sur les "effets bénéfiques du vin dans le cadre d’une consommation appropriée". Des programmes d’éducation pour la santé devraient être mis en place, indique un rapport à paraître mercredi 6 décembre.
Les députés UMP et auteurs du rapport , affirment que "l’éducation du goût doit faire partie de l’éducation générale".
Ca sent le lobbying... Quoi qu’il en soit, on peut craindre un téléscopage avec l’éducation à la sécurité routière qui fait partie des très nombreuses tâches assumées par l’école... Il y avait un vieux slogan qui disait « Boire ou conduire, il faut choisir »...

Bonne Lecture...


Libération du 30/00/06

La grammaire, nouvel attribut pour Robien
A peine la polémique sur la lecture retombée, Gilles de Robien enchaîne avec la grammaire, avant de s’attaquer bientôt au calcul mental. Marginalisé au sein de son parti, l’UDF, le ministre entend bien marquer son ère à la tête de l’Education. Pour cela, il s’emploie à séduire les parents en les rassurant sur la baisse, réelle ou supposée, du niveau scolaire, et parodie Ségolène Royal, promettant un « ordre juste » qui passerait, lui, par la grammaire.
Lire la suite de l’article

Retour
Par Antoine de GAUDEMAR

Faut-il dire « leçon de grammaire » ou « séquence d’observation réfléchie de la langue » ? Cette question un peu saugrenue cache peut-être une nouvelle querelle des Anciens et des Modernes. Déclenchée par le même ministre, en l’occurrence Gilles de Robien, qui avait déjà provoqué il y a peu un hourvari avec ses déclarations sur l’apprentissage de la lecture. On peut reconnaître au ministre de l’Education nationale de la suite dans les idées.[...]
Lire la suite de l’article

Une réforme est-elle nécessaire ?
Oui
Dominique Desmarchelier, linguiste et coauteur du rapport avec l’académicien Erik Orsenna
« Ce rapport n’est pas fait pour plaire aux parents par pure démagogie. Avant d’être directeur d’un département de linguistique, j’ai été instituteur.[...]
Non
Viviane Youx, présidente de l’Afef (Association française des enseignants de français)
« Sur la grammaire aujourd’hui, comme sur la lecture hier, le discours du ministre cède à la démagogie ambiante. Il suffit d’interroger nos entourages : tout le monde a un fils ou un neveu prétendument détruit par la pédagogie moderne. Il y a consensus sur le fait que c’était mieux avant. Dans ce rapport, je trouve des choses avec lesquelles je suis plus ou moins d’accord. Ce ne sont pas les préconisations d’Alain Bentolila qui m’inquiètent. C’est l’utilisation qu’en fera le ministre. Je crains, par exemple, que Gilles de Robien se contente de proclamer le retour de la leçon de grammaire.
Lire la suite de l’article

Des cours plus simples et plus ludiques
Le rapport de 32 pages pointe les limites des dernières réformes, trop techniques.
Lire la suite de l’article

En Brie, l’école de Bled en péril
A Mouroux, village proche de Coulommiers (Seine-et-Marne), un comité de défense bataille contre la destruction de l’école où Edouard Bled commença sa carrière.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 30/00/06

Rien vu...


L’Humanité du 30/00/06 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 30/00/06 ( payant)

Les sciences à l’école, « un plaisir fou »
E LUNDI après-midi, la classe de Françoise Liska se transforme en laboratoire. Tous les élèves de CE 2 ont enfilé une blouse blanche. Sur les tables, chaque petit groupe dispose d’une bouteille coupée en deux, d’un verre mesureur et d’un chronomètre.
Lire la suite de l’article


La Croix du 30/00/06

Les jeunes, des électeurs très convoités
Le vote des jeunes sera déterminant pour l’élection présidentielle. Les candidats cherchent à convaincre cet électorat des 18-25 ans réputé très volatil
Lire la suite de l’article


20 minutes du 30/00/06

Les frais d’inscriptions à Lyon-III bientôt annulés ?
La légalité des frais d’inscriptions de Lyon-III contestés devant la justice. Hier, le recteur de Lyon, Alain Morvan, et l’Unef ont demandé au tribunal administratif de Lyon d’annuler la délibération du conseil d’administration de l’université du 27 juin 2006, fixant les droits d’inscriptions supplémentaires. Des frais jugés « illégaux » par les requérants, qui évaluent à 70 e la somme demandée à la rentrée dernière aux étudiants en plus de leur frais d’inscription de base
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 30/00/06

Les grandes écoles coachent des lycéens
Des étudiants des grandes écoles vont remotiver les jeunes de quartiers défavorisés
Lire la suite de l’article

Frais d’inscription en question à Lyon-III
Satisfaction de l’Unef ? Lyon-III pourrait bien se voir refuser les deux rallonges financières demandées aux étudiants en début d’année.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 30/00/06

Vendée, Peur du rapt : les syndicats veulent relativiser
Les écoles de Vendée sont invitées à « renforcer la surveillance ». Des représentants syndicats rappellent que « l’école reste un lieu sûr pour les enfants ».
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 30/00/06

Un rapport parlementaire propose que les élèves reçoivent une éducation au vin
fin de mieux défendre le vin français, les députés de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la viticulture recommandent d’informer, dès l’école, sur les "effets bénéfiques du vin dans le cadre d’une consommation appropriée". Des programmes d’éducation pour la santé devraient être mis en place, indique un rapport à paraître mercredi 6 décembre.
Les députés UMP et auteurs du rapport, Philippe-Armand Martin et Gérard Voisin, souhaitent "redonner son rang au vin français". Ils estiment que "l’apprentissage d’une bonne hygiène de vie commence dès l’enfance et l’école primaire" et affirment que "l’éducation du goût doit faire partie de l’éducation générale".
Lire la suite de l’article

Les jeunes se sentent plus victimes de "stigmatisations" que "d’injustices", selon l’Insee
Selon une étude d’Olivier Galland, chercheur associé au CNRS, publiée jeudi 30 novembre, les jeunes se plaignent davantage de vexations, moqueries ou insultes que d’injustices ou de privations de droits. Dans les sources de conflit relationnel, ils invoquent plus souvent des motifs liés à l’apparence que ceux ayant trait à leur situation économique et sociale.
Lire la suite de l’article

Impasse de l’université
C’est la rentrée à l’université, synonyme d’ascension sociale pour beaucoup d’étudiants. Mauvais calcul, hélas. Pour 40 % d’entre eux, ils n’obtiendront pas leur DEUG, le diplôme de deuxième année, comme ceux des rentrées 2005, 2004, 2003... A la différence des années précédentes, cependant, le gouvernement semble vouloir sortir de cette impasse, mais à pas lents.
Jacobinisme oblige, l’enseignement supérieur a été dessiné comme un jardin à la française. Le bac général était censé mener aux grandes écoles et à la fac. Le bac technologique conduire aux IUT (instituts universitaires de technologie) et aux BTS (brevets de technicien supérieur). Tandis que le bac professionnel était destiné aux futurs ouvriers et employés, même si cela n’a jamais été dit.
[...] Au fil des années, cette vision dirigiste, colbertiste, de l’éducation, s’est révélée de plus en plus inadaptée à la " massification " de l’enseignement supérieur, qui conduit 40 % d’une classe d’âge à l’université contre 15 % il y a vingt ans. Des filières sélectives, comme les IUT et les BTS, se sont multipliées, qui ont fait refluer vers l’université, où il n’y a pas de sélection, nombre de lycéens qui n’avaient rien à y faire.[...]
Comment expliquer à des parents qui, souvent, n’ont pas fait d’études supérieures que l’université est, pour trop d’étudiants, un miroir aux alouettes ? Et à tous qu’un BTS vaut mieux qu’un parcours incertain à la fac ? La démocratisation de l’enseignement supérieur - la vraie - est pourtant à ce prix.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 30/00/06

Les bienfaits du vin vantés à l’école ?
Une mission d’information de l’Assemblée propose une éducation "aux effets bénéfiques" du vin dès l’école.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 30/00/06

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 30/00/06

Temps de travail des enseignants : intersyndicale mécontente de Robien
L’intersyndicale des enseignants du second degré s’est dite "mécontente" mercredi soir après avoir été reçue par le ministre de l’Education Gilles de Robien qui veut dans un décret inviter des professeurs à travailler plus en réduisant leurs "décharges horaires".
Lire la suite de l’article

Délinquance : l’Assemblée renforce la lutte contre l’absentéisme à l’école
L’Assemblée nationale a approuvé mercredi un article du projet de loi Sarkozy sur la délinquance, renforçant le rôle du maire dans la lutte contre l’absentéisme scolaire et précisant que les établissements scolaires et universitaires "participent à la prévention de la délinquance".
Lire la suite de l’article

Fronde de syndicats contre le projet de réforme de la formation des profs
Cinq syndicats enseignants (Snuipp-FSU, Sgen-CFDT, Snes-FSU, Unsen-CGT et Snesup) ont critiqué jeudi le projet d’arrêté réformant la formation des enseignants, se disant tantôt déçus, tantôt inquiets, seule l’Unsa-Education y étant "favorable".
Lire la suite de l’article

80 % des étudiants étrangers contents de leurs études en France (enquête)
Quatre-vingt pour cent des étudiants étrangers se déclarent "satisfaits ou très satisfaits" de leurs études en France, selon une enquête menée par deux sociologues de l’université Paris VIII pour l’Observatoire de la vie étudiante (OVE), a annoncé jeudi le président de l’OVE.
Lire la suite de l’article

Lancement d’un référendum dans 50 universités sur l’orientation
La Confédération étudiante, syndicat actif lors de la lutte contre le CPE, a annoncé jeudi le lancement dans 50 universités (sur 84) d’un référendum sur l’orientation et les préoccupations des étudiants sur leur avenir, "six mois après le CPE, six mois avant la présidentielle".
Lire la suite de l’article

Des chefs d’entreprise dans les établissements pour vanter l’entreprenariat
Le ministre de l’Education Gilles de Robien a lancé jeudi dans un collège ZEP de Paris l’opération "100.000 entrepreneurs" pour rapprocher l’école de l’entreprise et donner envie aux adolescents de devenir de futurs chefs d’entreprise.
Lire la suite de l’article

"Coup de gueule" de l’Académie de médecine contre les eaux sucrées et les prémix
Dans un rapport sur la place de l’eau minérale dans l’alimentation, l’Académie nationale de médecine s’inquiète du développement des eaux sucrées et lance un véritable "coup de gueule" contre les "prémix", ces boissons fortement sucrées et alcoolisées.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !