Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 29 juin 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 29 juin 2006

A deux jours de la fin du sursis accordé par Nicolas Sarkozy aux familles ayant des enfants scolarisés sans papiers, le Réseau éducation sans frontières (RESF) a mis en place un système de veille et d’alerte , qui "consistera à faire le plus grand bruit dès qu’une famille sera arrêtée", a annoncé, Richard Moyon, son porte-parole.
La mobilisation continue et on peut même dire qu’elle s’amplifie. Dans Libération, on pourra lire deux tribunes. L’une s’adresse à Azouz Begag, en tant qu’ancien auteur, par des auteurs de livres pour la jeunesse (Jeanne Benameur, Thierry Lenain et Rebecca Dautremer). L’autre est écrite par les secrétaires généraux de trois syndicats , la CFDT, l’UNSA et la CGT. Francois Chereque, Alain Olive et Bernard Thibault s’adressent au président de la République. «  A la veille du 14 Juillet, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Président, de faire en sorte que les autorités de la République renoncent à poursuivre les parents sans papiers des enfants scolarisés et qu’elles s’engagent à tout mettre en oeuvre pour accélérer la régularisation de toutes ces familles, en élargissant les critères de l’admission au séjour dans l’intérêt des enfants, énoncés dans la circulaire. ».
Tous les journaux (sauf Le Figaro) se font l’écho de cette mobilisation. Les uns évoquent l es risques psychologiques des expulsions sur les enfants. . Les autres font le portrait des signataires de la pétition, ou des animateurs du Réseau Education Sans Frontières ou encore de sans-papiers .

Quand on fait une revue de presse, on aime les journaux. On s’intéresse à leur vie et on s’inquiète quand ils vont mal, quelque soit leur couleur. Aujourd’hui Serge July “tourne la page” de son journal... Quand on est un vieux lecteur de Libé, qu’on a été ému par ses Unes, qu’on a été énervé par certains papiers, qu’on a lu attentivement certaines chroniques, c’est vraiment un tournant. J’espère que je pourrai encore chroniquer les articles de Libération ou encore de L’Huamnité à la rentrée...
C’est en effet l’antepenultième revue de presse avant la pause estivale.

Bonne Lecture...


Libération du 29/06/06

« L’enfant va hériter de cette honte »
Bernard Golse, pédopsychiatre, explique les risques engendrés par une expulsion.
Lire la suite de l’article

Mobilisation à Toulouse
ne délégation de 300 parents d’élèves et enseignants mobilisés contre les expulsions a été reçue hier à la préfecture de Haute-Garonne.
Lire la suite de l’article

Klarsfeld, l’ultime médiateur
Désigné par Sarkozy, il examinera les « situations très délicates ».
Lire la suite de l’article

France, terre d’expulsions
par Jeanne BENAMEUR et Thierry LENAIN et Rebecca DAUTREMER

Appel à Azouz Begag avant la vague annoncée pour cet été de reconduites d’enfants à la frontière.
Lire la suite de l’article

L’intérêt de l’enfant
par Francois CHEREQUE et Alain OLIVE et Bernard THIBAULT

Lettre des secrétaires généraux CFDT, Unsa et CGT au Président.
A la veille du 14 Juillet, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Président, de faire en sorte que les autorités de la République renoncent à poursuivre les parents sans papiers des enfants scolarisés et qu’elles s’engagent à tout mettre en oeuvre pour accélérer la régularisation de toutes ces familles, en élargissant les critères de l’admission au séjour dans l’intérêt des enfants, énoncés dans la circulaire.
Lire la suite de l’article

« Je m’adresse à vous pour la dernière fois »
C’est devant l’équipe de « Libération » jeudi 29 juin que Serge July a lu la lettre de démission qu’il a présentée ensuite au conseil d’administration • « Souvent nous avons fait l’un des plus beaux quotidiens du monde », a-t-il dit, « Certains jours le plus beau »•
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 29/06/06

La carte des émeutes de novembre 2005 confirme le profond malaise des immigrants africains
Peut-on comprendre les émeutes de novembre 2005 par la géographie ? Quels sont les points communs entre les villes qui ont connu des flambées ? Pourquoi dans cette banlieue-ci et pas dans celle-là ? Pourquoi des départements jusqu’ici calmes, comme l’Aisne, la Loire ou l’Eure, ont-ils connu des soubresauts ? Six mois ont passé et les scientifiques commencent à livrer leur version détaillée. Pour le sociologue du CNRS Hugues Lagrange, les troubles ont éclaté pour l’essentiel dans des zones urbaines sensibles abritant une large proportion de familles africaines de plus de six enfants
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 28/06/06 (un jour de retard)

Pique-nique solidaire pour Fatoumata
Une mère guinéenne et ses trois enfants nés en France risquent l’expulsion. Amis, parents d’élèves et parrains les placent sous leur protection.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 29/06/06 ( payant)

L’émotion gagne partout en faveur des élèves sans papiers
La solidarité se renforce autour des enfants scolarisés sans papiers et leurs parents, tandis qu’expire demain le « sursis » accordé par Nicolas Sarkozy. L’avocat Arno Klarsfeld a été nommé hier médiateur national...
Lire la suite de l’article

Mobilisation inédite à l’école
ILS N’EN REVIENNENT PAS. Abasourdis parce qu’ils ont réussi à faire en quelques mois. Sonnés par tout ce que leur mobilisation a généré. Tant de pétitions signées, de coups de main inattendus, de solidarité face à tant de désespérance,...
Lire la suite de l’article

Maria et ses enfants, clandestins au grand jour
« EXCUSEZ mon retard, j’ai retrouvé ma voiture emboutie sur le parking... Je ne vais pas pouvoir porter plainte, bien sûr.  » Maria, 33 ans, vit sans papiers sur le sol français depuis 1997. Sous le coup d’un arrêté de reconduite à la frontière, sa famille...
Lire la suite de l’article

Cinq questions pour comprendre
1 Les élèves sans papiers sont-ils expulsables ? En France, la scolarisation des enfants est un droit. Le chef d’établissement n’a pas à se préoccuper des titres de séjour des parents. En outre, jusqu’à sa majorité, un enfant étranger n’est pas...
Lire la suite de l’article

« On les cachera s’il le faut »
ALAIN GISCLON, 38 ans, est gérant, avec son épouse Josiane, d’un Petit Casino dans le I e r arrondissement de Lyon. Il est aussi depuis quelques jours l’heureux parrain d’Inès, 4 ans, d’origine congolaise. Inès fréquente la même école maternelle que..
Lire la suite de l’article


La Croix du 29/06/06

Rien vu...


20 minutes du 29/06/06

Fin des classes, début des expulsions
Après la sortie des classes, les vacances ? Pas pour tous. Pour environ 10 000 enfants sans papiers et pour leurs parents, le 30 juin correspond à la fin du sursis que le ministre de l’Intérieur avait demandé aux préfets d’accorder aux familles dont les enfants étaient scolarisés en France. Depuis, des associations se sont mobilisées, à l’instar du Réseau éducation sans frontières (RESF), qui organise depuis plusieurs mois des « parrainages » d’enfants menacés. Reste qu’à partir de demain, journée nationale d’action ponctuée de manifestations, le soutien apporté aux familles expulsables ne suffira plus, c’est d’une cache dont leurs enfants auront besoin.
Lire la suite de l’article

Une chaîne de solidarité bien huilée, au profit des enfants
Les cacheurs d’enfants sont rodés, ayant déjà eu à intervenir par le passé. A Sens, Rachel et Jonathan ont disparu de la circulation l’été dernier pendant deux mois, « rimballés d’un lieu de cache top secret à l’autre », précise Jean Pilon, un membre de RESF qui a suivi leur parcours de bout en bout. « Ils ne sont réapparus que le jour où leurs parents n’ont plus été inquiétés. » A Evreux, pour empêcher les autorités de renvoyer Wei Ying et Ming en Chine, leurs enseignants et leur collectif de soutien les ont cachés pendant des semaines avant que le tribunal administratif ne casse l’arrêté préfectoral de reconduite à la frontière.
Lire la suite de l’article

« On m’a amené un garçon et sa soeur, j’ai ouvert ma porte »
« Vous savez, après ce que j’ai vécu pendant la guerre, c’est instinctif, c’est en moi », raconte Christiane, 72 ans. Cette grand-mère, qui vit seule en Seine-Saint-Denis, a caché récemment à plusieurs reprises deux adolescents africains chez elle. « Un jour, on m’a amené un petit garçon et sa soeur, alors j’ai ouvert ma porte. Et puis avec les enfants, le courant passe, j’ai le feeling. »
Lire la suite de l’article

Le réseau d’entraide s’organise
Ils risquent cinq ans de prison, et 30 000 e d’amende. Et pourtant, ils sont des centaines à proposer depuis plusieurs semaines au Réseau éducation sans frontières d’accueillir chez eux un enfant sans papiers menacé d’expulsion.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 29/06/06

Lourd train de mesures contre la délinquance
Adopté, hier, en Conseil des ministres, le projet Sarkozy renforce l’arsenal judiciaire contre les mineurs, les parents largués, les toxicomanes, les pédophiles, les maris violents...
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 30/06/06

Enfants sans papiers : RESF met en place un système de veille pour empêcher les expulsions
A deux jours de la fin du sursis accordé par Nicolas Sarkozy aux familles ayant des enfants scolarisés sans papiers, le Réseau éducation sans frontières (RESF) a mis en place un système de veille et d’alerte, qui "consistera à faire le plus grand bruit dès qu’une famille sera arrêtée", a annoncé, mercredi 28 juin, Richard Moyon, son porte-parole.
Lire la suite de l’article

Le projet de loi sur la prévention de la délinquance, objet de vives critiques
Instrumentalisation du thème de la sécurité, retour en arrière, logique ultrasécuritaire : les critiques des partis de l’opposition et des syndicats fusent après la présentation, mercredi 28 juin en conseil des ministres, du projet de loi de Nicolas Sarkozy sur la prévention de la délinquance.
Lire la suite de l’article

La commission université-emploi formule ses premières propositions
Au terme d’une consultation marathon, Patrick Hetzel, nommé le 25 avril par le premier ministre à la tête de la commission université-emploi, devait remettre, jeudi 29 juin, au ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, et au ministre délégué à l’enseignement supérieur, François Goulard, un rapport d’étape visant à améliorer l’orientation, l’information et l’insertion professionnelle des étudiants.
Lire la suite de l’article

"Nous sommes là pour mener un travail de fond"
ar deux fois, Patrick Hetzel, benjamin des recteurs de l’éducation nationale et président de la commission université-emploi, a été nommé à une mission de confiance par le premier ministre. La première, Dominique de Villepin, l’avait appelé comme conseiller pour les questions d’éducation et d’enseignement supérieur. L’aventure avait vite tourné court.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 29/06/06

"J’accomplirai ma mission ?avec vigilance et tendresse"
par Arno Klarsfeld, ?avocat français, ?nommé "médiateur national" ?pour la régularisation ?de familles d’élèves sans-papiers
Lire la suite de l’article


L’Express quotidien du 29/06/06

Klarsfeld, médiateur national
Le ministre de l’Intérieur confie une "mission de médiation" à l’avocat Arno Klarsfeld et accorde un nouveau sursis, jusqu’en septembre, aux étrangers en situation irrégulière parents d’enfants scolarisés. Le temps d’examiner leur situation au cas par cas
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 29/06/06

Un plan à la rentrée en faveur de 249 collèges difficiles
Le gouvernement concentrera ses efforts sur les établissements les plus en difficulté à la rentrée scolaire 2006, en lançant notamment un programme en faveur de 249 collèges qui bénéficieront de 3.000 assistants pédagogiques.
Lors de sa 12e conférence de presse mensuelle, Dominique de Villepin a également annoncé l’ouverture de 200 classes relais à la rentrée pour les élèves "perturbateurs".
"Dès la rentrée prochaine, nous concentrerons nos efforts sur les établissements les plus difficiles : 249 collèges feront partie d’un programme ambition-réussite et auront droit à 1.000 enseignants expérimentés, plus 3.000 assistants pédagogiques pour aider les enseignants les plus jeunes et répondre concrètement aux attentes des élèves", a-t-il dit.
Ces collèges auront par ailleurs à leur disposition "au moins une infirmière". Trois cents postes supplémentaires seront ouverts à cet effet en 2006.
Lire la suite de l’article

De 230 à 400 manifestants contre l’expulsion d’enfants scolarisés à Toulouse
De 230, selon la police, à 400 personnes, selon les organisateurs, ont organisé mercredi un rassemblement devant la préfecture de Haute-Garonne pour protester contre l’expulsion d’enfants scolarisés dont les parents sont sans papiers, a constaté une journaliste de l’AFP.
Lire la suite de l’article

Des médecins dénoncent les sous-effectifs dans la médecine scolaire
Un collectif de médecins s’est alarmé mercredi, dans un communiqué, des "sous-effectifs chroniques" et du "non-renouvellement" de médecins vacataires dans l’Education nationale, en rappelant que ces médecins scolaires remplissaient "des missions de santé publique".
Lire la suite de l’article

Expulsions de jeunes étrangers scolarisés : appel CFDT à la mobilisation
La CFDT appelle jeudi ses militants à "amplifier" la mobilisation contre les expulsions des jeunes étrangers scolarisés et à participer à cet effet aux rassemblements et manifestations organisés samedi.
Lire la suite de l’article

Elèves sans-papiers : "A la rentrée, pas un seul ne doit manquer" (syndicats)
Des syndicats de l’Education à Paris ont annoncé jeudi dans un communiqué leur "ferme intention de rappeler aux autorités tout élève qui serait manquant à la rentrée" et ont prévenu que "pas un seul enfant ne devra manquer" lors de cette rentrée 2006.
Lire la suite de l’article

Sans-papiers : J-2 avant la fin du sursis, RESF lance une veille pour l’été
A deux jours de la fin du sursis accordé par Nicolas Sarkozy aux familles ayant des enfants scolarisés sans papiers, le Réseau éducation sans frontière (RESF) accélère les parrainages et a mis en place un système de veille estivale afin d’empêcher la moindre expulsion.
Lire la suite de l’article

Etudiants sans papiers : appel en faveur d’un réseau au sein des universités
Plusieurs associations de défense des droits de l’Homme ainsi que des syndicats étudiants et enseignants ont lancé un appel pour créér au sein des universités un réseau d’aide (RUSF) aux étudiants sans-papiers, semblable à celui existant dans les établissements scolaires (RESF), indique un communiqué publié mercredi.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

La maison des enseignants

L’indispensable café pédagogique