Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 24 janvier 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 24 janvier 2008

"Sarko arrête ton show, donne-nous des euros !",
Xavier Darcos déclarait hier mercredi à l’Assemblée nationale ne « plus très bien » savoir quels sont « les motifs de cette grève », devenue selon lui « une sorte de rituel ».
Les fonctionnaires ont voulu lui rappeler que le motif principal de la grève c’est le pouvoir d’achat.
Combien étaient-ils ? le taux de grévistes était de 20,6% dans la fonction publique et de 34% dans l’Éducation Nationale (sources ministérielles, 55% dans l’EN selon les syndicats).
Comme le rappelle une tribune dans Le Monde, pour les 5 millions de fonctionnaires, la baisse du pouvoir d’achat a été évaluée entre 6 % et 7 % depuis 2002. Sur ce sujet, toujours dans Le Monde , on pourra lire le témoignage d’Isabelle, insitutrice qui répond au slogan sarkozyen "On ne devrait pas seulement être payé plus car on travaille plus mais parce qu’on reconnaît nos compétences. La considération passe aussi par le salaire."

Xavier Darcos, toujours lui,détaille dans Le Figaro les grandes lignes des réformes à venir : école primaire, filières générales du lycée, bac professionnel, temps périscolaire.
A propos du primaire, il déclare : “ Il faut faire de l’école à l’école ! Notre plan pour l’école primaire vise à dresser les objectifs avec clarté sur ce que doivent savoir les enfants au primaire. Il faut en finir avec le sabir des circulaires et des instructions pédagogiques. ” . Ce type d’affirmation peut éventuellement séduire les enseignants mais s’accompagne d’autres affirmations faciles et approximatives. Comme celle-ci qui est très discutable : “Avant, les enfants d’ouvriers ou de paysans partageaient la même culture que les enfants de bourgeois. Tous devaient connaître la date du baptême de Clovis, savaient placer les fleuves sur une ­carte et connaissaient les départements. Aujourd’hui, on a perdu ces repères-là. Ce qui est important, c’est aussi, bien sûr, la maîtrise de la langue.
On peut lire aussi dans cette interview une affirmation qui, elle ne peut que nous convenir : “ la vraie performance d’un système scolaire, ce n’est pas d’amener 80 % d’une classe d’âge au niveau du bac mais d’assurer la réussite de tous ses élèves.”. Reste à s’en donner les moyens et là, c’est une autre affaire...
En ce qui concerne le lycée, M. Darcos s’en prend une nouvelle fois à la série ES qui “ n’en finit pas de grossir alors qu’on connaît mal sa finalité. Une chose est sûre, elle ne forme pas non plus les dirigeants de nos grandes entreprises, qui passent très souvent par la section S.”. L’offensive se poursuit et elle semble coordonnée...
Le projet concernant les filières générales et qui devrait être présenté dans 3 mois semble aller dans le sens d’un tronc commun et la fin des sections (L, ES, S).

Tout cela va faire du schtroumpf ! . L’occasion de rappeler que ces petits personnages de BD fêtent leurs cinquante ans

Bonne Lecture...


Libération du 24/01/08

Les salaires ne sont pas la seule revendication des fonctionnaires
Fonction publique. Profs, agents hospitaliers et territoriaux sont en grève aujourd’hui.
Lire la suite de l’article

Cinq collèges Cohn-Bendit à la rentrée 2008
Aussi dissemblables soient-ils, entre Gabriel Cohn-Bendit et Xavier Darcos le courant passe. Le ministre de l’Education a donné son feu vert pour qu’à la rentrée, cinq collèges difficiles soient dévolus à des équipes prônant des pédagogies innovantes, comme le lui proposait Cohn-Bendit. Les établissements devaient être connus à la fin du mois mais l’annonce pourrait être reportée après celle du plan Banlieue par Nicolas Sarkozy
Lire la suite de l’article

Professeur agressé à Tourcoing : deux dents cassées
Un enseignant du collège Roussel de Tourcoing a été ceinturé et jeté à terre vendredi par un élève à qui il demandait de sortir de la classe et s’est cassé deux dents.
Lire la suite de l’article

2023 villes appliqueraient le service minimum, selon Darcos
En ce jour de grève des fonctionnaires et des personnels de l’éducation, le service minimum va être appliqué dans « 30% des villes de plus de 100 000 habitants ».
Lire la suite de l’article

Des cours de cuisine comme recette anti-gros
la Grande-Bretagne a décidé de rendre obligatoires les cours de cuisine pour tous les jeunes de 11 à 14 ans. Dès 2011 et à raison d’une heure par semaine, les collégiens devront littéralement mettre la main à la pâte, pour étudier les ingrédients et les recettes de base. Et surtout apprendre quelques principes diététiques.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 24/01/08

Darcos : « Il faut faire
de l’école à l’école ! »
Le ministre de l’Éducation lève le voile sur les grandes lignes de son plan pour l’école primaire. Nicolas Sarkozy devrait détailler la réforme dans les prochaines semaines.
Lire la suite de l’article

Un enseignant sur trois 
en grève
34,21% des personnels de l’Education nationale, selon le ministère, et 55% selon les syndicats, participaient à la journée d’action.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 24/01/08 (un jour de retard)

Le lycée des Canuts ne lâche pas les élèves sans papiers
Une délégation de l’établissement
a saisi la ministre des cas de six lycéens en danger
Lire la suite de l’article

Un collège face aux bulldozers
Les enseignants de Jean-Vilar s’opposent à la fermeture de leur collège et se battent pour leurs élèves en difficulté.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 24/01/08 ( payant)

Service minimum dans les écoles jeudi : les mairies de gauche disent non
A moins de deux mois des municipales, les mairies de gauche refusent d’organiser le service minimum dans les écoles pour la grève des fonctionnaires jeudi, alors qu’environ "2.000 villes" vont "expérimenter" cet accueil des élèves, selon le ministre de l’Education Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article

Darcos ne connaît « plus très bien » les motifs de la grève des enseignants
Le ministre de l’Education Xavier Darcos a affirmé mercredi à l’Assemblée nationale, à la veille d’un mouvement de grève des fonctionnaires, ne « plus très bien » savoir quels sont « les motifs de cette grève », devenue selon lui « une sorte de rituel ».
Lire la suite de l’article


La Croix du 24/01/08

Le grand malentendu entre les Français et leurs fonctionnaires
En grève aujourd’hui, les agents de la fonction publique disent souffrir d’une image dévalorisée alors que les Français les plébiscitent. Explication
Lire la suite de l’article


20 minutes du 24/01/08

Fonctionnaires : entre 34% et 54% de grévistes dans l’Education
Entre 34,21% en moyenne selon le ministère et 54% en moyenne selon les syndicats des personnels de l’Education nationale, essentiellement des enseignants, étaient en grève jeudi, pour l’emploi et les salaires, à l’appel de la quasi totalité de leurs fédérations.
Lire la suite de l’article

Le service minimum : une aubaine pour les instits non-grévistes
Jeudi, l’école Buffalo à Montrouge (Hauts-de-Seine) a testé pour la première fois le service minimum, à l’occasion de la grève nationale de la fonction publique. Pour pallier l’absence de huit des quatorze enseignants, et du directeur de l’école, lui aussi en grève, quatre jeunes animateurs ont été réquisitionnés par la mairie.
Lire la suite de l’article


Un enseignant agressé par un collégien de Tourcoing

Un élève de 14 ans s’en est pris à son professeur qui lui avait demandé de quitter la classe. L’agression a eu lieu, vendredi au collège Roussel de Tourcoing dans le Nord.
Lire la suite de l’article


« Une des dernières grèves classiques »

André Santini est secrétaire d’Etat chargé la Fonction publique.
La grève est une solution complètement dépassée. Celle sur les régimes spéciaux a montré les limites de l’exercice. Je pense que la grève de demain est une des dernières grèves classiques.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 24/01/08

Darcos : les maires refusant le service minimum dans l’éducation le font par "idéologie"
Le ministre de l’Education Xavier Darcos a estimé mercredi, à la veille d’une grève des fonctionnaires, que les maires qui refusaient de mettre en place le "service minimum d’accueil" dans le primaire le faisaient "pour des raisons idéologiques".
Lire la suite de l’article


Rue89 du 24/01/08

Service minimum à l’école : débat très politique sur le Net
Peu d’informations pratiques, sur le Net, à la veille du mouvement de grève dans la fonction publique -notamment dans l’Education nationale- annoncé ce jeudi. C’est le baptême du feu pour le service minimum, qui doit être mis en place dans 1900 communes, indiquait un communiqué de presse du ministère de l’Education nationale, qui invitait les internautes à consulter la carte des établissements concernés à partir de mercredi sur son site.
Très peu d’informations pratiques, donc, mais pas davantage de professions de foi des écoles elle-mêmes : sur le Net, directeurs et instituteurs ont peu défendu leur choix de suivre, ou pas, le mouvement. Le débat reste en fait principalement relayé par la classe politique locale, élus ou candidats aux municipales. Non sans arrière pensée, à quelques semaines du premier tour.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 24/01/08

Depuis 50 ans, ça schtroumpfe fort pour eux
Les Schtroumpfs ont 50 ans. Toujours aussi bleus, ils participeront activement au Festival de la bande dessinée d’Angoulême qui débute aujourd’hui. A Bruxelles, Véronique et Thierry Culliford perpétuent l’univers merveilleux des petits personnages créés par Peyo, leur père.
Lire la suite de l’article

Les fonctionnaires dans la rue
Ils manifestent pour les salaires et les emplois. Une forte mobilisation est attendue dans l’Éducation.
Lire la suite de l’article


Sud-Ouest du 24/01/08

« Les effectifs augmentent, pas les enseignants »
La mobilisation sera un peu moins importante dans le Gers que lors de la dernière grande grève du 20 novembre. Selon les estimations du SNUIPP, il y aura, demain, environ 65 % d’enseignants du premier degré en grève, contre 80 % la dernière fois.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 24/01/08

Grève dans la fonction publique : le service minimum en test
1.900 communes, majoritairement de droite, ont accepté d’appliquer le dispositif. Selon les syndicats, un enseignant sur deux devrait participer au mouvement des fonctionnaires, qui réclament en urgence des négociations sur les salaires et protestent contre les suppressions de postes.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 24/01/08

La grève dans l’éducation mobilise au-delà des syndicats de gauche
Dans l’éducation, même le Syndicat national des lycées et collèges (Snalc), organisation classée à droite mais qui préfère se déclarer "apolitique", est dans l’action. "Nous avons l’impression, explique au Monde son président, Bernard Kuntz, que les fonctionnaires en général et les profs en particulier sont devenus la bête à abattre de ce gouvernement. Ça suffit !"
Ce syndicat, qui compte dans ses rangs nombre d’électeurs de Nicolas Sarkozy, a appelé ses adhérents à suivre le mot d’ordre de grève du jeudi 24 janvier dans la fonction publique, lancé par la quasi-totalité des fédérations syndicales. Le Snalc n’avait pas appelé à la précédente journée d’action, le 20 novembre 2007. Il "pèse" environ 10 % des professeurs des collèges et des lycées.Sa présence lors d’une mobilisation est généralement un signal que la température monte.
Lire la suite de l’article

Isabelle, institutrice : "La considération passe aussi par le salaire"
Isabelle [le prénom a été modifié] ne sera pas aux côtés de ses collègues fonctionnaires en grève jeudi 24 janvier. Ce n’est pourtant pas l’envie qui lui manque de se battre pour les salaires, le pouvoir d’achat, et contre le démantèlement des services publics. Mais cette institutrice parisienne de 33 ans a dû se faire une raison. Elle vient de se faire poser une couronne dentaire et doit plus de 500 euros à sa sœur. Alors, elle ne dédaigne pas les 75 euros que représente une journée de grève. Car 1 650 euros net par mois, c’est "un peu juste". Avec un loyer de 600 euros pour un studio de 27 m2, son salaire lui "permet de vivre mais pas d’épargner, ni de partir en vacances".
Lire la suite de l’article

Mauvais traitement sur fonctionnaires
par Bernard Derosier, président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, député du Nord.

Président du pouvoir d’achat", ainsi se proclamait Nicolas Sarkozy dès son arrivée à l’Elysée. Neuf mois plus tard, la réalité est tout autre, et de très nombreux foyers subissent aujourd’hui une réelle baisse de leur pouvoir d’achat.
Pour les 5 millions de fonctionnaires, cette dégradation a été évaluée entre 6 % et 7 % depuis 2002. Pourtant la question de la rémunération des agents publics est traitée avec mépris par le gouvernement. Choquantes, les "mesurettes" décidées récemment ne concernent qu’une minorité d’agents, et sont sans commune mesure avec les véritables attentes des fonctionnaires pour remédier à la dégradation de leur niveau de vie.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 24/01/08

L’UMP appelle à "sanctionner" les maires qui refusent le service minimum
Un service minimum d’accueil par des personnels municipaux est expérimenté pour la première fois dans plusieurs centaines de communes. La grève dans l’Education nationale est suivie par 34 à 50% du personnel.
Lire la suite de l’article

Fonction publique : 20,6% de grévistes selon Woerth
Jeudi à la mi-journée, la grève était moins suivie que le 20 novembre, estime le ministre du Budget Eric Woerth, pour qui cette grève est "totalement inutile".
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 24/01/08

Nouvelle grève des fonctionnaires pour les salaires
Sept fédérations syndicales de la fonction publique appellent jeudi à la grève pour obtenir des hausses de salaire et contester des suppressions de postes prévues cette année.
Lire la suite de l’article

Le service minimum fait son apparition dans les écoles
Un service minimum d’accueil par des personnels municipaux sera expérimenté pour la première fois jeudi dans plusieurs centaines de communes françaises. Le même jour que la grève dans la fonction publique à laquelle s’associent les syndicats du monde scolaire.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 24/01/08

Au coeur des défilés jeudi : "Sarko arrête ton show, donne-nous des euros !"
"Sarko arrête ton show, donne-nous des euros !", ou "Carla avec nous, bling bling ça suffit !" : dans les défilés de province, jeudi, les fonctionnaires ont souvent interpellé Nicolas Sarkozy pour qu’il tienne ses promesses en matière de pouvoir d’achat
Lire la suite de l’article

Fonctionnaires : des milliers de manifestants défilent à Paris
Plusieurs milliers de personnes, fonctionnaires, enseignants ou postiers, ont commencé à défiler jeudi entre la place de la Bastille et Saint-Augustin vers 14H45 à Paris, pour demander des augmentations de salaire et contester les réductions de personnels, ont constaté des journalistes de l’AFP.
Lire la suite de l’article

Pécresse favorable à l’évaluation des enseignements par les étudiants
La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a affirmé jeudi qu’il fallait "aller vers l’évaluation des enseignements par les usagers, c’est-à-dire par les étudiants", au lendemain de la publication du rapport Attali qui fait cette proposition.
Lire la suite de l’article

Réactions de Unsa-Education, SNUipp-FSU, Sgen-CFDT, Snalc-CSEN, Unef et UNL
Réactions des responsables de l’Unsa-Education, deuxième fédération, du SNUipp-FSU et du Snes-FSU (majoritaires), de la Sgen-CFDT, du Snalc-CSEN (classé à droite), de l’Unef et de l’UNL, interrogés par l’AFP dans la manifestation parisienne jeudi.
Lire la suite de l’article

Service minimum : Jego (UMP) appelle à "sanctionner" les maires PS aux municipales
Yves Jego, porte-parole de l’UMP, a appelé jeudi les électeurs à "sanctionner" aux élections municipales de mars les maires socialistes qui ont refusé d’organiser un service minimum dans les écoles de leur ville.
Lire la suite de l’article

Sarkozy "se réjouit" du service minimum à l’école (porte-parole)
Le président Nicolas Sarkozy "se réjouit" de l’application du service minimum dans des écoles de plus de 2.000 communes, jeudi, jour de grève des fonctionnaires, selon David Martinon, porte-parole de l’Elysée.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !