Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 14 mars 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 14 mars 2019

Confiance et méfiance — Supérieur — Ressources

La loi de la confiance qui sera bientôt votée soulève pas mal de méfiance. Quelques infos sur le supérieur et deux ressources pour terminer cette revue.


Confiance, méfiance

Pays-Haut : les syndicats d’enseignants se mobilisent contre la réforme Blanquer
Alors qu’elle sera bientôt examinée au Sénat, après avoir été adoptée par l’Assemblée nationale le mois dernier, la loi Blanquer irrite les enseignants du 1er cycle. Une mobilisation va démarrer dans le Pays-Haut, par l’information sur une réforme dont beaucoup ignorent le contenu.”

Évaluations : les enseignants réfractaires menacés de sanctions par Marie-Estelle Pech
La direction des ressources humaines de l’Éducation nationale tape du poing sur la table. Dans une missive envoyée cette semaine aux recteurs et directeurs académiques et cosignée par le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, le directeur Édouard Geffray évoque le cas de ces professeurs qui ont refusé cette année de faire passer les évaluations nationales demandées par le ministre en CP, CE1, 6 e « ou d’en transmettre les résultats »." pour les abonnés

Bac blanc annulé : Descente de l’Inspection générale à Nîmes
Comment stopper le mouvement hostile à ses réformes ? JM Blanquer pense avoir trouvé la solution dans la répression des enseignants. Des professeurs et des élèves du lycée Philippe Lamour de Nîmes sont convoqués le 14 mars par deux inspecteurs généraux. Cette convocation est justifiée par l’annulation par les enseignants du bac blanc dans ce lycée. Selon le Dasen, c’est le cabinet du ministre qui a diligenté cette mission d’inspection. Alors que le ministère vient d’annoncer son intention de poursuivre pour faute professionnelle les enseignants qui n’ont pas fait passer les évaluations nationales de Cp, Ce1 ou 6ème et que des professeurs d’un lycée sont menacés de poursuite pénale pour avoir mis des 20/20, voilà que le ministère ouvre un nouveau front en lycée.”

Evaluations à l’école : le rappel à l’ordre du ministère de l’éducation La Rue de Grenelle pointe la « faute professionnelle » des professeurs qui refusent de faire passer les tests. Par Mattea Battaglia
“C’est un « serrage de vis », disent les syndicats d’enseignants. Un « calage » plutôt qu’un « recadrage », nuance-t-on au ministère de l’éducation. Le courrier signé du « DGRH » de la Rue de Grenelle, Edouard Geffray, et adressé le 8 mars aux recteurs et directeurs d’académie, n’en finit pas de faire parler de lui depuis sa diffusion par le site d’informations « Le Café pédagogique ».”

La formation continue de l’Éducation nationale cherche son pilote (rapport IGEN/Igaenr)
Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse vient de publier le rapport sur le plan national de formation réalisé par l’IGEN et l’Igaenr. Dispositif chargé de la formation continue des cadres pédagogiques et administratifs en académie, le plan national de formation est fortement critiqué par les deux inspections, qui regrettent une absence de vision stratégique.”

Enseignons l’écologie à l’école par Antoninadolphe93 sur son Blog : Le blog de antoninadolphe93
Le système scolaire a pour vocation de doter les futurs citoyens des outils essentiels pour la compréhension du monde dans lequel ils exerceront leurs libertés. Aujourd’hui, il apparaît donc inconcevable de ne pas éduquer les nouvelles générations aux enjeux écologiques qu’ils devront affronter, et qui conditionneront toute forme de société future.”


Supérieur

Parcoursup : "C’est tout à fait normal à 17 ans de ne pas savoir ce que l’on veut faire"
L’inscription sur Parcoursup, c’est aussi se demander "qui suis-je ?" et "où vais-je ?"
. Et dans quelle étagère ?
Stress, angoisse, déprime, Parcoursup n’arrange rien aux classiques tourments adolescents. Et pour cause, la plateforme incarne tous les problèmes que se posent les lycéens en matière d’orientation. Ce jeudi 14 mars est le dernier jour pour s’inscrire et émettre ses vœux. Jusqu’au 3 avril, les inscrits ne pourront plus ajouter de nouveaux vœux mais pourront toujours en supprimer.”

La hausse des frais universitaires pour les étudiants étrangers, un risque pour "l’attractivité française"  ?
La forte hausse des droits d’inscription universitaires pour les étudiants hors Union européenne fait courir "un risque réel de décrochage sur le court terme" pour l’attractivité de l’enseignement supérieur, selon un rapport parlementaire qui déplore une mise en oeuvre "précipitée" de cette réforme. "Tous les acteurs du monde universitaire s’accordent (…) pour indiquer que la mesure (de hausse des frais d’inscription) devrait produire, dans le court terme, un effet d’éviction aux conséquences potentiellement importantes", note ce rapport présenté mercredi par les députés Pascal Brindeau (UDI) et Marion Lenne (LREM).”

La gratuité des frais d’inscription, « valeur ajoutée » de l’université par David Diop
Derrière la réforme de la hausse des frais pour les étudiants étrangers transparaît l’idée que payer cher son diplôme garantit son poids sur le marché du travail. Pourquoi ne pas inverser cette logique ?


Ressources

Sur le site du ministère : Les publications de la Depp, La motivation et le sentiment d’efficacité des élèves baissent de façon socialement différenciée au cours du collège
Élèves et apprentis - Note d’information - N°19.02 - mars 2019
Le panel d’élèves du second degré suivi par la DEPP en 2007 offre l’opportunité de mettre en perspective des dimensions non cognitives avec des informations d’ordre social ou contextuel et de suivre leur évolution. Les analyses mettent en évidence une dégradation de la motivation et du sentiment d’efficacité scolaire des élèves au cours du collège.
Ces résultats sont, pour partie, socialement déterminés. Ainsi, si la motivation envers les activités scolaires est peu différenciée socialement en sixième, elle baisse ensuite davantage parmi les élèves les plus défavorisés.
Le sentiment d’efficacité scolaire des collégiens, différencié socialement en sixième, baisse lui aussi nettement par la suite.
Néanmoins, cette tendance est relativement comparable quelles que soient les caractéristiques individuelles des élèves
.”

L’interculturel à l’école : quels cadres de référence ? n°129, mars 2019 par Ravez Claire
Que recouvre la notion d’interculturel depuis son apparition dans les politiques et les pratiques éducatives dans les années 1970, principalement en France et en Europe ? L’usage de ce terme polysémique a occasionné de nombreuses propositions et autant de critiques, qui ont appelé à une mise au point dans le cadre d’un Dossier de veille – cadrage qui reste approximatif au vu de la diversité des angles d’analyse en cours dans la communauté scientifique sur cette question. L’interculturel interroge en effet les temporalités, les lieux et les échelles des interactions entre des interlocuteurs et interlocutrices identifié.e.s et/ou s’identifiant comme culturellement différent.e.s, dans des cadres à la fois scolaire et extrascolaire.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 548 - Des collectifs enseignants connectés
Dossier coordonné par Régis Forgione, Fabien Hobart et Jean-Philippe Maitre
novembre 2018
De nombreux champs d’actions du métier enseignant ont été transformés à mesure que l’informatique a envahi les lieux professionnels et personnels des enseignants. Comment définir aujourd’hui ce qu’est un collectif d’enseignants connectés et comment le numérique prend place dans son fonctionnement ?

N° 547 - Des alternatives à l’école ?
Dossier coordonné par Richard Étienne et Jean-Pierre Fournier
septembre-octobre 2018
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.