Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 13 octobre 2005


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 13 octobre 2005

Le nombre d’enfants obèses a doublé en cinq ans et plus d’un adulte sur dix est concerné. Premiers touchés : les familles modestes. Le Figaro consacre un dossier à cette question qui concerne aussi l’école. On lira surtout le témoignage émouvant de Kevin adolescent de 14 ans et pesant 70 kg. Même si le mot peut sembler excessif au premier abord, on peut parler de comportement discriminatoire contre les jeunes obèses. A ce titre cela devrait alerter tous les éducateurs que nous sommes.
Sinon, l’autre sujet du jour c’est toujours la lutte contre les remplacements de courte durée avec les compte-rendus des manifestations de mercredi et les suites de cette action.
Bonne Lecture...


Libération du 13/10/05

Sciences humaines.fr ?
Cairn : monticule de pierre élevé en montagne comme point de repère ou marque d’un passage. Cairn : nom d’un nouveau portail de revues de sciences humaines, sorte de jalon en ligne. Ce nouveau portail fédère 63 revues dans plusieurs disciplines (économie, droit, histoire, lettres, philosophie, etc.) mais ambitionne d’en regrouper plus de 200 d’ici trois à cinq ans. Il est né de la volonté de quatre éditeurs francophones, le belge De Boeck et les français Belin, La Découverte et Erès, déterminés à améliorer leur présence sur l’Internet face au millier de consoeurs anglophones mises à disposition des étudiants européens.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 13/10/05

La France est rattrapée par le fléau de l’obésité
SANTÉ Le nombre d’enfants obèses a doublé en cinq ans et plus d’un adulte sur dix est concerné. Premiers touchés : les familles modestes. Les parlementaires tirent la sonnette d’alarme.
Lire la suite de l’article

Kevin, nourri de pizzas et de télé
A 14 ans, l’adolescent est la risée de son collège.
Lire la suite de l’article

Dix propositions pour stimuler le travail bénévole
Le dévouement pour les autres se porte bien en France, mieux même qu’il y a quinze ans. Selon l’Insee, notre pays comptait en 2004 douze millions de bénévoles - soit près d’un Français sur cinq ! - et 7,9 millions en 1990.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 13/10/05

Des profs corvéables à merci
C’est le sujet qui a mis en colère les profs dès la rentrée : l’obligation, à compter du 1er janvier prochain, d’assurer le remplacement des absences de courte durée. Moralité, plus d’une vingtaine de rassemblements sont prévus cet après midi, à l’appel du SNES-FSU, pour refuser ce que les enseignants ont rebaptisé « les remplacements Robien ». Un rejet largement partagé par la profession, assure l’organisation, dont une pétition a déjà recueilli 45 000 signatures.
Lire la suite de l’article

Jura. L’école réinventée
Ils ont osé. Lundi dernier, avec le soutien de la municipalité de Champvans, petite commune du Jura, les membres de l’Association pour la scolarisation de tous les enfants et le retour d’un instituteur à Champvans (ASTERIC) ont eu l’idée folle de rouvrir leur classe de petite section fermée administrativement en septembre dernier. Dix-huit enfants de moins de trois ans ont ainsi retrouvé le chemin de l’école. « De l’école », insiste Christine Fieux, présidente d’ASTERIC, qui est prête à engager un bras de fer avec l’inspection académique, laquelle entend recourir à la voie judiciaire pour mettre un terme à cette initiative hors norme.
Lire la suite de l’article

à Nice, la lutte commence à porter ses fruits
Des non-titulaires représentant leurs centaines de collègues au chômage ont planté leurs tentes, symbole de leur précarité, devant le rectorat de Nice.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 13/10/05 ( payant)

Remplacement
Education Gilles de Robien est allé hier à Paris à la rencontre des profs manifestant contre le nouveau dispositif de remplacement des enseignants (300 dans la capitale, de plusieurs dizaines à une centaine dans 20 villes de province) .
Lire la suite de l’article


La Croix du 13/10/05

Rien vu...


20 minutes du 13/10/05

Photos d’élèves à la police, justice accusée
C’est pas moi c’est lui. Le ministère de l’Intérieur a indiqué hier que les photos des élèves d’un collège de l’Ardèche avaient bien été fournies à la police, mais « dans le cadre d’une enquête à la demande de l’autorité judiciaire ». La Place Beauvau tente ainsi de se dédouaner en renvoyant la balle vers la Justice.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 13/10/05

Dans un lycée, douze élèves en état d’ébriété aiguë...
Douze cas d’alcoolisation aiguë depuis la rentrée. Le proviseur et l’infirmière du lycée Bellevue au Mans sont désemparés. Mais ce lycée est loin d’être le seul concerné. Trois jeunes de moins de 15 ans sont morts de coma éthylique l’an dernier dans la Sarthe.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 13/10/05

Us et coutumes de l’I-génération, par Bertrand Le Gendre
Pour tous ceux qui ont eu vingt ans en 2005, les nouvelles technologies de l’information ne sont pas nouvelles. Nés en 1985, ils avaient 10 ans en 1995 lorsque l’usage du Net a commencé à se répandre et ont donc grandi avec lui. D’où le nom d’I-génération, "I" comme Internet, concept fourre-tout mais parlant, qui dit bien la symbiose de ces natifs du Web avec les moyens modernes de communication.
Modelée par le numérique, comme le furent les hommes de la Renaissance par la découverte de l’imprimerie, l’I-génération tient en haleine sociologues et publicitaires. De quel bois sont ces mutants, quel monde préfigurent-ils ? Leur familiarité avec le numérique n’est plus à démontrer. Selon Médiamétrie, 74,5 % des 20 ans sont équipés chez eux d’un micro-ordinateur et 41,6 % d’une connexion haut débit. Un tiers possède un baladeur MP3 et 90 % un téléphone mobile.
Plus que leurs aînés, ils sont friands de produits et de services nouveaux, dont ils font le succès ou l’échec. 19 % des 12-17 ans naviguent sur Internet via leur mobile, selon le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc). 26 % s’en servent pour envoyer des MMS (multimedia message service), ces messages accompagnés d’une image, d’une photo ou de son. Et 33 % ont déjà téléchargé gratuitement de la musique, des films ou des logiciels grâce à Kazaa, e-mule ou à un autre système d’échange peer to peer. Chez les 18-24 ans, la proportion des "pirates" du Net est même de 49 %.[...]Cette génération a fait tôt son nid dans le réseau des réseaux, comme s’il avait été inventé pour elle. L’interactivité satisfait sa soif de dialogue et d’authenticité. Formidable lieu d’échanges, la Toile tient de la cour de récréation et du défouloir. Elle encourage la mise en scène de soi, incite au marivaudage, désinhibe les timides, survolte les audacieux, tout cela sans grands risques. Accueillant, tolérant, virtuel, le Web autorise tous les faux-fuyants. Les "adulescents" apprécient.
Certains, comme la chercheuse américaine Christine Rosen dans un récent article de The New Atlantis, s’interrogent sur le sentiment de toute-puissance que les moyens modernes de communication donnent à l’I-génération. De l’exacerbation du moi qui en découle, un syndrome qu’elle nomme "egocasting". Quelle part, se demande- t-elle, reste-t-il pour la découverte, la surprise ­ - et le réel ­ - lorsque l’individu, vissé à son écran, a le sentiment exaltant de tenir le monde au bout de sa souris-télécommande ?
D’autres insistent, à l’inverse, sur les promesses de ce nouveau continent que les natifs du numérique défrichent sous nos yeux. Avec plus d’entrain que d’inquiétude, il faut bien le dire.
Lire la suite de l’article

Journée d’action des enseignants contre la réforme des remplacements
Le principal syndicat des lycées et collèges, le SNES-FSU, a recueilli 50 000 signatures contre les remplacements d’enseignants absents par leurs collègues du même établissement, et les a remis directement au ministre de l’éducation nationale, lors de sa journée d’action du mercredi 12 octobre.
La journée s’est caractérisée par des rassemblements devant les rectorats et les inspections d’académie dans une vingtaine de villes, réunissant d’une dizaine à une centaine d’enseignants. Souvent, des pétitions ont été remises aux autorités locales. A Paris, quelques centaines de personnes portant un autocollant "non aux remplacements Robien" ont manifesté derrière des banderoles affirmant : "mesure injuste, inefficace et démagogique".
Lire la suite de l’article

La Cour des comptes critique l’organisation des universités en matière de recherche
Les universités françaises remplissent un rôle croissant dans la recherche mais souffrent d’une organisation peu satisfaisante.
Dans un rapport rendu public jeudi 13 octobre, la Cour des comptes suggère une série de réformes pour améliorer des résultats jugés médiocres et répondre aux demandes des chercheurs. Cette publication intervient alors que le gouvernement a présenté, le 5 octobre, son projet de loi sur la recherche.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Quotidien du 13/10/05

Un millier d’étudiants ?manifestent à Paris
Protestant contre l’augmentation des droits d’inscription universitaire, les étudiants de Rouen réclament des moyens supplémentaires.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 13/10/05

Le processus de seconde carrière des profs repoussé d’un an faute de postes
Le processus de seconde carrière pour les enseignants justifiant de plus de 15 ans d’ancienneté a été "repoussé" du 1er septembre 2005 au 1er septembre 2006, essentiellement faute de postes proposés par les ministères, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l’Education. "C’est repoussé à l’année prochaine, le dispositif n’était pas prêt, il nous faut de l’élan : on a mis au point une procédure technique qui sera effective quand on aura des postes", a expliqué à l’AFP Pierre-Yves Duwoye, directeur des personnels enseignants au ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Des parents lancent un "DeRobienthon" pour financer une classe en breton
Des parents d’élèves d’une école maternelle de Lorient (Morbihan) ont lancé sur internet un "DeRobienthon" afin de lever les fonds qui manquent, selon eux, au ministre de l’Education nationale Gilles de Robien pour y créer une classe bilingue français-breton.
Lire la suite de l’article

Remplacements : le Snes-FSU ironise sur la "fébrilité" de Gilles de Robien
Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges-lycées, à l’initiative d’une journée d’action contre les remplacements entre eux des professeurs absents moins de 15 jours, a ironisé mercredi sur "la fébrilité" du ministre de l’Education nationale Gilles de Robien."Le Snes constate que le ministre fait preuve depuis 48 heures d’une fébrilité qui montre qu’il commence à prendre la mesure de la mobilisation que suscite sa décision autoritaire, prise début juillet, de modifier le statut des enseignants", a déclaré le syndicat dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

L’Afev, une association étudiante de soutien aux enfants et ados défavorisés
La rentrée universitaire, qui se déroule actuellement, est, pour beaucoup de jeunes gens, notamment pour ceux qui démarrent des études supérieures, l’occasion de s’engager dans la solidarité active. Ainsi, en octobre, dans les halls des facs, à côté des stands des syndicats étudiants ou des organismes proposant assurances, facilités de logement ou polycopiés à vendre, diverses associations humanitaires proposent de s’impliquer et d’offrir bénévolement quelques heures aux moins favorisés. C’est le cas de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), qui organise, depuis près de 15 ans, du soutien scolaire. Cette année, pour sa campagne de recrutement, elle a édité un dépliant, "Etre utile, combattre les inégalités", diffusé à 600.000 exemplaires dans les universités, et appelle à pratiquer "l’engagement solidaire".
Lire la suite de l’article

Journée Snes : 50.000 signatures contre les remplacements des profs
Le principal syndicat des lycées et collèges, le Snes-FSU, a recueilli 50.000 signatures contre les remplacements d’enseignants absents par leurs collègues du même établissement, et les a remis directement au ministre de l’Education nationale, lors de sa journée d’action de mercredi. Gilles de Robien est sorti du ministère et est venu à la rencontre des protestataires, quand les responsables nationaux du Snes ont déposé dans l’après-midi rue de Grenelle, devant le ministère, leur carton rempli de pétitions. "Je voulais savoir ce qui les ennuyait et ils ne m’ont pas donné d’arguments importants" sauf qu’ils ne veulent pas être contraints, a expliqué M. de Robien lors d’une conversation téléphonique avec l’AFP.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation