Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 13 juin 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 13 juin 2019

Réformite - Bac et brevet - Divers

Encore et toujours on parle des réformes du gouvernement. Les examens de fin d’année, surtout le bac, dominent l’actualité. On évoque divers sujets comme le redoublement, la lecture, la coupe du monde de foot...


Réformite

Dédoublement des classes, école obligatoire dès 3 ans... Philippe confirme les mesures sur l’éducation
“Le Premier ministre a prononcé ce mercredi, à l’Assemblée nationale, sa deuxième déclaration de politique générale. Il a rappelé et confirmé les engagements du président de la République et du gouvernement en matière d’éducation, de la maternelle aux études supérieures. La réduction des inégalités comme fil rouge de ces réformes éducatives a été plusieurs fois évoquée.”

Réformer l’éducation a-t-il encore un sens ?
“La question peut surprendre au pays de la réformite aigüe, alors que s’enchainent à un rythme endiablé les réformes du collège, de l’école primaire, du lycée, du bac et maintenant de la maternelle, mobilisant contre elles enseignants et parents. Elle est pourtant revenue avec insistance le 12 juin lors de la conférence internationale organisée par la Revue internationale d’éducation de Sèvres sur les conditions de réussite des réformes. Le thème de la réforme en éducation a été interrogé par des politiques, à commencer par JM Blanquer, et par des experts, dont JM de Ketele, A Novoa, et X Pons. De cette mise en perspective internationale, le cas français de la réforme propulsée par en haut ressort isolé et désuet.” Et Pan !

Réforme du bac : on a demandé aux futurs élèves de première ce qu’ils en pensaient
“A la rentrée prochaine, les élèves de première expérimenteront la nouvelle version du baccalauréat, après la réforme mise en place par Jean-Michel Blanquer. Un texte contesté. Les premiers concernés, eux, ne sont pas forcément contre, mais font part de leurs incertitudes.”


Bac et brevet

Le bac est-il "donné" à tout le monde ? Ce que disent les chiffres
“Contrairement aux idées reçues, le bac n’est pas "donné à tout le monde". En 2018, 40% des jeunes en âge de passer le diplôme étaient titulaires d’un bac général. Toutes séries confondues, ce chiffre monte à 80%.
En 2015 déjà, l’ancien ministre de l’Education nationale, Luc Ferry, affirmait que "pour ne pas avoir le bac, il faut en faire la demande". Des propos qui font perdurer l’idée que, de nos jours, tous les jeunes sont bacheliers. Ce qui est encore loin d’être le cas.”

Le bac ? "Une formalité" pour beaucoup de lycéens, plus préoccupés par "l’après"
“Cet examen bicentenaire, dont le coup d’envoi sera donné le 17 juin cette année, a atteint en 2018 un taux de réussite de 91% pour la voie générale (S, ES et L), 88,9% pour la voie technologique et 82,6% pour la voie professionnelle. Le pourcentage de bacheliers dans cette génération est de presque 80% (contre 43% il y 30 ans).
Pour beaucoup, le stress du bac, qui clôt 15 ans de scolarité, semble s’être déporté sur les modalités leur permettant d’intégrer la fac ou l’école de leur choix.”

Bac 2019 : « L’an dernier, j’ai craqué… mais cette fois, je dois l’avoir »
“Lisa, 20 ans, a dû renoncer aux épreuves du baccalauréat, et même au lycée l’an dernier à Angers, à cause de trop fortes angoisses. Comme près de 17 000 élèves chaque année en France, elle va passer l’examen en candidat libre. Elle témoigne.”

Le brevet des collèges est-il plus simple aujourd’hui qu’il y a vingt ans ?
“[...] une étude parue à l’automne 2018 nuance l’idée selon laquelle le niveau d’exigence des épreuves écrites est la raison principale de l’obtention du diplôme. Le contrôle continu joue aussi un rôle important dans la réussite des candidats. Pour rappel, la note finale de l’examen intègre une part de contrôle continu. Dans la version actuelle du brevet (que Blanquer prévoit de réformer, comme tant d’autres avant lui), le candidat est noté sur 800 points, dont 400 sont attribués dans le cadre du contrôle continu – contre 400 points sur 700 dans sa version 2017.”


Divers

Conseils de classe de fin d’année : Comment sont décidés les redoublements ?
“En cette période de conseils de classes, les enseignants doivent se prononcer sur le passage ou non des élèves au niveau supérieur
« La plupart des redoublements portent sur les années de transition, à savoir la 3e, la 6e ou la seconde. Ils concernent des élèves qui ont accumulé des difficultés au cours des années. Et comme les enseignants sont tenus de suivre des programmes, ils ont du mal à prendre en compte les difficultés de leurs élèves au fur et à mesure », estime Eric Charbonnier. « Une partie des collégiens qui redoublent leur 3e le font aussi car ils refusent de s’orienter en filière professionnelle, comme leur a recommandé le conseil de classe, et souhaitent refaire une année pour entrer en seconde générale », observe Audrey Chanonat, principale d’un collège de La Rochelle. « Cette décision peut aussi être prise parce qu’un élève a connu un long arrêt maladie ou que sa scolarité a été perturbée par une grosse crise d’adolescence », explique Philippe Vincent. ”

Difficulté de lecture : « Il faut simplifier la langue française au lieu de rajouter des heures d’apprentissage »
“Trois expertes de la langue reviennent pour « 20 minutes » sur l’étude qui a révélé que plus d’un jeune Français sur dix était « en difficulté de lecture »”

Les collégiens et lycéens fument moins, mais boivent toujours autant
“La clope entre deux heures de cours est visiblement passée de mode. Si le collège et le lycée restent les périodes d’expérimentation des premiers verres d’alcool, les jeunes Français délaissent de plus en plus la cigarette. C’est ce que révèle l’enquête nationale dirigée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) en collège et en lycée chez les adolescents sur la santé et les substances (EnClass) menée de mars à juin 2018 auprès de plus de 20 000 collégiens et lycéens.”

Après la Coupe du monde de foot, Elise Bussaglia redeviendra maîtresse d’école
“On peut disputer une Coupe du monde de foot et s’apprêter à reprendre son métier d’institutrice un an plus tard. C’est l’histoire d’Elise Bussaglia, milieu de terrain chevronnée de l’équipe de France (33 ans, 188 sélections), qui lance le Mondial ce vendredi soir au Parc des Princes.”

Paris : Bientôt un bonus financier pour les collèges en fonction de leur mixité sociale ?
“Le groupe Parti communiste-Front de gauche du Conseil de Paris veut encourager les collèges parisiens à accueillir davantage d’élèves issus de milieux défavorisés”

Pour terminer, on s’amuse un peu.
Bac 2019 : quelle note auriez-vous en Histoire-Géographie ? Testez vos connaissances avec le quiz de L’Indépendant
“Le bac, c’est dans une semaine ! A cette occasion, L’Indépendant a sollicité des professeurs perpignanais pour vous aider à réviser avant les premières épreuves. Tout au long de la semaine, nous vous proposerons des quiz pour tester vos connaissances. Lycéens d’aujourd’hui et d’hier, à vous de jouer.”

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 552 - Les dys dans la classe
Dossier coordonné par Nicole Bouin et Émilie Pradel
mars 2019
L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations…

N° 551 - Expliciter en classe
Dossier coordonné par Andreea Capitanescu Benetti et Sylvie Grau
février 2019
L’enseignement explicite, de quoi s’agit-il exactement ? Le projet de ce dossier est de faire le point sur ce que disent les chercheurs, les formateurs, mais surtout d’aller explorer ce qui se passe dans les classes. Qui explicite ? Quoi ? Quand et comment ?