Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 11 décembre 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 11 décembre 2008

Désamorçage ?
Ca ressemble de plus en plus à un recul. Malgré les rodomontades d’après manifestation du genre “même pas peur”, on voit bien que Xavier Darcos semble reculer après chaque manifestation. Ses dernières déclarations sur RMC (relayées par tous vos journaux) montrent bien que le projet de réforme du lycée se réduit comme peau de chagrin. On verra ce qu’il en est pour la seconde dont le projet final sera présenté mardi prochain. Mais le recul semble réel pour la Première et la Terminale. Alors qu’initialement, il était envisagé de supprimer les filières voilà qu’il déclare que pour « la première et la terminale, nous n’avons pas d’intentions extrêmement novatrices dans ce domaine, parce que vous retrouverez toujours des dominantes, qui sont le professionnel, le technologique, le littéraire, l’économique et les scientifiques, c’est très difficile d’imaginer autre chose ».
Un seul et même bac pour tous les lycéens ? « C’est une orientation vers laquelle il faut aller » ,déclarait Xavier Darcos en septembre 2007. « J’ai toujours dit que le baccalauréat restera ce qu’il est », affirme t-il jeudi matin sur RMC.
Par ailleurs sur la maternelle, il ajoute « nous accueillons tous les enfants de trois ans sans exception et là où c’est possible ou nécessaire, nous accueillons les enfants plus jeunes ».
Pourquoi ce revirement ? Peut-être parce que la mobilisation des lycéens fait peur comme le dit 20 minutes ou bien encore Le Mondequi notent l’un comme l’autre la radicalisation et la violence des manifestations. Bien que cette chronique s’appuie essentiellement sur les quotidiens nationaux, il faut souligner qu’une très grande majorité des quotidiens régionaux met ce phénomène en Une de leur édition de ce jeudi, alors que les quotidiens nationaux en parlent moins.

Interrogé par 20 minutes à propos de la situation en Grèce, Sébastian Roché, chercheur au CNRS spécialiste des questions de violence collectives et auteur du « Frisson de l’émeute » (Ed. du Seuil), considère que le risque de contagion au reste de l’Europe n’est pas négligeable même s’il reste très prudent. “Si leur mouvement se radicalisait, attirant l’attention des médias européens sur un deuxième pays en proie à une contestation de jeunes étudiants, on pourrait en effet parler d’un risque de diffusion à l’Europe, un peu comme en mai 68. D’autant qu’il y a un terreau favorable au mécontentement en France à travers toute la fonction publique d’une part et les effets de la crise et la hausse du chômage d’autre part. Ce scénario n’est donc pas à exclure.

Bonne Lecture...


Libération du 11/12/08

Darcos « enlève plus à ceux qui ont moins »
A Paris et partout en France, enseignants, lycéens et étudiants ont manifesté hier contre les réformes de l’Education nationale. Ils réclament en priorité le maintien des aides aux élèves en difficulté.
Lire la suite de l’article

Grèce : encore des escarmouches entre jeunes et forces de l’ordre
Plusieurs universités et écoles continuent d’être occupées. Trois personnes ont été interpellées ce matin au cours d’affrontements avec la police.
Lire la suite de l’article

Ces mathématiques vendues aux financiers
Denis Guedj mathématicien, historien des sciences et romancier.

L’algèbre, la géométrie, les probabilités, la géométrie algébrique, je connais. Les mathématiques financières, connais pas. Est-ce une nouvelle branche des mathématiques ayant créé ses propres concepts, élaboré des théories nouvelles, produit des résultats inédits ? Ou bien est-ce une application particulière des mathématiques à un champ particulier ? C’est une application. Il n’y a pas de mathématiques financières, mais des mathématiques appliquées à la finance (MAF) ! Ces MAF, à quoi servent-elles ? Qui servent-elles ? Ce savoir, ces techniques mises en action dans les cabinets financiers, qu’apportent-ils à l’ensemble de la société ? En quoi servent-ils la majorité des citoyens ? En quoi améliorent-ils notre vie ? Les applications des maths ont toujours revêtu un double aspect, bénéfique sur un flanc, nuisible sur un autre. Bénéfique, nuisible pour qui ? Mais pour la société, pour la masse des hommes ! [...]Certains chercheurs, par choix idéologique, intérêt financier, arrivisme, se sont délibérément installés dans le camp des puissants. Je regarde ces chercheurs comme des « ennemis », ils travaillent au malheur du plus grand nombre. [...]Les conseils d’universités seraient bien inspirés d’attribuer plus de postes à la recherche fondamentale qu’aux enseignements financiers sous peine de voir leur établissement devenir des succursales de la Bourse et de Wall Street, comme l’est déjà la faculté de Paris-Dauphine.
Lire la suite de l’article

Lycéens : Facebook et SMS, les nouveaux outils d’une mobilisation rapide mais difficile à cadrer
Ambiance électrique, mais sans débordements. Les lycéens étaient encore 2000 à manifester cet après-midi dans les rues de Bordeaux pour la journée nationale d’action de l’Education nationale. Cependant, contrairement à hier, aucun incident n’a été signalé. Partis de la place de la Victoire à 13 heures, après différentes AG ce matin et une tournée des établissements pour tenter de mobiliser les élèves, les petits groupes ont tous convergé vers la place de la République. « Darcos démission », scandaient les élèves. « Nous sommes la jeunesse et nous allons lutter ».
Lire la suite de l’article

Darcos : « Pas de mutation brutale » pour la réforme du lycée
Le ministre de l’Education assure ne pas avoir d’« intentions extrêmement novatrices » pour la première et la terminale. Mais la classe de seconde sera bien réformée dès la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article


Le Figaro du 11/12/08

Réforme du lycée : 
Darcos veut calmer le jeu
Le ministre de l’Education assure que la réforme du lycée n’impliquera pas la création d’un baccalauréat unique, contrairement à ce qu’il envisageait il y a quelques mois. La contestation, parfois violente, se poursuit dans plusieurs villes de France aujourd’hui.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 11/12/08

Genèse d’une révolte de la jeunesse grecque désanchantée
Haut-parleurs posés sur les tables, banderoles des cortèges du matin rangées, les voix éraillées se succèdent, mercredi après-midi 10 décembre, sur l’estrade de l’amphithéâtre comble, au dernier étage de la faculté de droit, à Athènes. Au cinquième jour d’émeutes, c’est l’heure de l’assemblée générale dans cette place forte de la révolte de la jeunesse grecque.
Lire la suite de l’article

Contre les réformes de Xavier Darcos la mobilisation s’éternise
La pilule des réformes de Xavier Darcos, ministre de l’éducation nationale, ne passe pas. Des professeurs occupent leurs établissement scolaires et battent le pavé avec le soutien des parents d’élèves, de nombreux lycéens leur emboîtent le pas dans les villes de France. Quand le ministre de l’éducation emet une analyse rassurante de la situation, Xavier Darcos se trompe en qualifiant de “presque habituels” les mouvements de contestation contre sa politique. Effectivement, tout est dans le “presque”. La grogne s’éternise. La mobilisation fait tache d’huile et des actes violents ont déjà émaillé les manifestations. Sur Europe 1, à la question de savoir si le ministre allait revoir ses réformes, M. Darcos a répondu : “je ne suis pas ministre de l’hésitation nationale, j’ai un devoir pour les générations futures”. Mais en les écoutant dans les cortèges ou devant la porte de leur lycée, ces générations présentes peinent à imaginer un futur. Quand elles l’entrevoient, c’est d’un mauvais oeil.
Lire la suite de l’article

Réforme du lycée : le projet du gouvernement
Le ministre de l’éducation nationale, Xavier Darcos, présentera mardi 16 décembre, la nouvelle classe seconde, telle qu’elle se mettra en place à la rentrée 2009. Globalement, celle-ci devrait ressembler beaucoup au projet que le ministre avait présenté le 21 octobre, avant de le soumettre à concertation. Et avant les manifestations de ces derniers jours.
Lire la suite de l’article

Le mécontentement gagne les présidents d’université
Quelques jours après avoir reçu le montant de leur budget pour 2009, l’amertume voire la colère commence à poindre chez les présidents d’université. Certains, comme à Montpellier-II, Paris-VIII ou à l’université du Maine au Mans, appellent leurs personnels à la mobilisation.
Lire la suite de l’article

La violence des lycéens inquiète le gouvernement
Les manifestations lycéennes dispersées en province mais nombreuses, répétées et insistantes, souvent nerveuses et ponctuées de scènes de violence ; des mots d’ordre diffus : contre les suppressions de postes, contre la réforme du lycée, contre le ministre de l’éducation nationale, Xavier Darcos. Ce début de mouvement qui paraît peu contrôlé par les organisations officielles - Union nationale lycéenne (UNL) et Fédération indépendante démocratique et lycéenne (FIDL) - ne présage rien de bon aux yeux du pouvoir.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 11/12/08 (un jour de retard)

Ces profs qui entrent en résistance
Refus d’appliquer les programmes, occupations d’établissement, cybermanifestations... De plus en plus d’enseignants diversifient leurs formes de lutte.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 11/12/08

Darcos va écrire aux parents d’élèves
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a annoncé mercredi à France 3 qu’il allait écrire à tous les parents d’élèves de troisième pour leur présenter la réforme du lycée, qui doit s’appliquer pour la classe de seconde à la rentrée 2009. 

Lire la suite de l’article

La proviseure d’un lycée de Nîmes agressée par des manifestants
La proviseure d’un lycée de Nîmes a été agressée jeudi matin par des jeunes qui voulaient bloquer l’entrée de l’établissement, a annoncé dans un communiqué le recteur d’académie, Christian Nique, qui a décidé de porter plainte.
Lire la suite de l’article


La Croix du 11/12/08

Rien vu...


Les échos du 11/12/08

La mobilisation gagne les lycées, Darcos vigilant
Des professeurs distribuant des tracts gare Saint-Lazare déguisés en Père Noël. Des parents d’élèves occupant des écoles de nuit à Montpellier. Des enseignants entrés en « désobéissance » ou signant une pétition pour demander carrément la démission du ministre. L’approche des vacances scolaires n’entame ni la détermination ni l’imagination du milieu éducatif pour infléchir les réformes en cours Rue de Grenelle (13.500 suppressions de postes au budget 2009, soutien scolaire, nouvelle classe de seconde...).
Lire la suite de l’article


20 minutes du 11/12/08

Grèce : « La contagion pourrait passer par une radicalisation du mouvement lycéen français »
Alors que des incidents ont eu lieu devant les représentations diplomatiques grecques en Europe et notamment en France, des voix s’élèvent pour évoquer un risque de contagion du mouvement de protestation hellénique. Sébastian Roché, chercheur au CNRS spécialiste des questions de violence collectives et auteur du « Frisson de l’émeute » (Ed. du Seuil), analyse la situation pour 20minutes.fr...
Lire la suite de l’article

Pas de réforme « brutale » du lycée en première et terminale
Au lendemain d’une nouvelle journée de mobilisation contre sa politique éducative, Xavier Darcos s’est voulu rassurant ce jeudi matin quant à la réforme du lycée. « Je ne prévois pas de mutation brutale en ce qui concerne le cycle terminal » (qui comprend la première et la terminale, ndlr) dont nous allons parler en début d’année prochaine, a-t-il déclaré sur RMC.
Lire la suite de l’article

Pourquoi le mouvement lycéen fait peur
Ils sont peu nombreux, quelques centaines seulement, mais assez pour s’introduire dans un lycée privé, arracher les extincteurs, asperger profs et élèves, casser des vitres et molester un proviseur. Parallèlement aux défilés, qui ont réuni hier environ 15.000 personnes, des incidents violents opposent jeunes et gendarmes mobiles à l’ouest d’une ligne Caen-Marseille depuis plusieurs jours. 

Lire la suite de l’article

Les profils des agitateurs dans les défilés
Deux types de jeunes jouent un rôle ces jours-ci dans les explosions de violence. Des lycéens lambda d’abord, « tentés par la voie de la radicalisation depuis l’élection de Nicolas Sarkozy », note l’Unef, principal syndicat étudiant de gauche. Ils sont plus ou moins politisés - dans le cortège à Rennes hier s’affichaient des militants du Nouveau Parti anticapitaliste. Surtout, ils sont plus enclins à suivre une manifestation sauvage, susceptible de dégénérer, qu’un cortège encadré par les organisations syndicales et leurs services d’ordre.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 11/12/08

Manifestation contre Darcos : les lycéens marseillais en pointe
Comme partout ailleurs en France, Marseille s’est mobilisée contre les réformes menées par le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos. Plus de 1500 personnes ont défilé sous la pluie et dans le froid pour dénoncer la politique de "casse de l’Education nationale", en particulier en primaire et dans les lycées.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 11/12/08

Éducation nationale : la contestation s’étend
Aux défilés de lycéens contre les réformes Darcos se sont ajoutées des manifestationsde parents et enseignants à l’appel du collectif « L’Éducation est notre avenir ».
Lire la suite de l’article

Grèce : la jeunesse en crise
Alexis Grigoropoulos avait 15 ans. Il aimait lire. Aller au collège. Sortir entre amis. Il n’avait rien du casseur ni de l’anarchiste. Son seul tort : s’être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, victime, samedi soir, d’une bavure policière dans le centre d’Athènes. Sa mort a déclenché une série d’émeutes un peu partout en Grèce. Comme si la jeunesse grecque n’attendait qu’une étincelle pour faire éclater sa colère.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 11/12/08

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 11/12/08

La police évacue 200 lycéens qui bloquaient le périphérique à Aix
De nombreux lycées de l’académie d’Aix-Marseille protestent contre la réforme de l’éducation. Les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse sont également touchés.
Lire la suite de l’article

Lycée : "pas de mutation brutale" en cycle terminal
Après les manifestations qui ont eu lieu mercredi contre sa réforme du lycée, le ministre de l’Education a cherché à rassurer sur les changements qu’il compte apporter en première et terminale.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 11/12/08

La contagion après de nouveaux incidents à Athènes ?
De nouveaux incidents ont éclaté jeudi entre jeunes et policiers à Athènes, après cinq jours d’émeutes qui ont plongé la Grèce dans une profonde crise sociale et politique, tandis que des violences dans plusieurs grandes villes d’Europe faisaient redouter une contagion.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 11/12/08

Des manifestations partout
Selon l’AFP, c’est peut-être à Clermont-Ferrand que le plus gros cortège a eu lieu mercredi 10 décembre avec 3 000 manifestants, enseignants et lycéens. Rappelons que 25 organisations (syndicats, mouvements pédagogiques, associations de parents d’élèves) appelaient à manifester contre les suppressions de postes, le budget et la réforme du lycée. A Bordeaux ils étaient 2 000, plus de 1 000 à Marseille, Toulouse, Rennes, Nantes. A Paris plusieurs centaines de personnes participaient à un rassemblement encadré par des Pères Noël.
Lire la suite de l’article

Une élection peut en cacher une autre
Ce n’est probablement pas par hasard. Presque deux mois après les élections des 17 et 18 octobre, les résultats nationaux des élections des parents d’élèves ne sont toujours pas connus.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 11/12/08

L’UNL appelle les lycéens à manifester jeudi 18 décembre
L’Union nationale lycéenne (UNL, première organisation) appelle les lycéens à une journée nationale de manifestations partout en France jeudi 18 décembre, "contre la casse générale du service public" d’Education, dans un communiqué publié jeudi.
Lire la suite de l’article

Darcos : "pas de mutation brutale" pour la réforme de la première et terminale
Le ministre de l’Education Xavier Darcos, s’est voulu rassurant sur la réforme de la classe de première et de terminale, assurant qu’il n’y aurait pas de "mutation brutale" jeudi sur RMC.
Lire la suite de l’article

Appel à des "réveillons revendicatifs" dans les lycées lundi soir
Le syndicat enseignant Snes-FSU appelle à des "réveillons revendicatifs" réunissant enseignants et parents d’élèves dans les lycées le lundi 15 décembre au soir, afin de montrer qu’il est "vigilant sur la réforme du lycée", laquelle sera détaillée le lendemain par Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article

Scolarité à l’étranger : Gouteyron (UMP) réclame un plafonnement des frais
Le sénateur UMP Adrien Gouteyron a protesté mercredi contre le refus du gouvernement de plafonner la prise en charge des frais de scolarité des enfants français à l’étranger.
Lire la suite de l’article

Les réformes dans l’Education, les raisons du mécontentement (REPÈRES)
Les réformes lancées dans l’Education suscitent un mécontentement qui prend de l’ampleur et dépasse les seuls syndicats enseignants. Voici ces réformes et les critiques qu’elles suscitent :
Lire la suite de l’article

Darcos veut désamorcer la grogne dans l’Education, nouvelles manifestations lycéennes
Xavier Darcos a cherché jeudi à désamorcer la grogne dans l’Education, en relativisant l’étendue de la réforme du lycée, après une série de concessions sur d’autres dossiers, mais les organisations lycéennes ont annoncé de nouvelles manifestations la semaine prochaine.
Lire la suite de l’article

Darcos de samedi à lundi en Israël et dans les Territoires palestiniens
Le ministre de l’Education Xavier Darcos se rendra de samedi à lundi en Israël et dans les Territoires palestiniens, pour des échanges sur l’enseignement de l’histoire de la Shoah et pour signer deux accords de coopération éducative, a annoncé jeudi son ministère.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !