Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 27 décembre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 27 décembre 2020

Transphobie—Prioritaires ou déclassés—La grande Orientation—Supérieur—Divers

Si on fait le bilan de l’année 2020, on se souviendra des ordres et contre-ordres ; de l’incohérence d’un protocole sanitaire qui change tout le temps ; de Sibeth qui voulait nous envoyer aux fraises, en plein effort du distanciel ; de l’amateurisme ; du démerdentiel ; de l’improvisation et de la défiance. Bref, ce fut l’épreuve du feu. Certains ne s’en remettront jamais vraiment, comme Samuel Paty.

Transphobie

Celles et ceux que l’école ne sait toujours pas accueillir :

À Lille, le lycée Fénelon pleure Fouad, 17 ans, rayonnante et transgenre par Olivier Chartrain
“Élève en terminale au lycée Fénelon, à Lille, Fouad s’est donné la mort le 15 décembre. Face à la mise en accusation de certains personnels de l’établissement sur les réseaux sociaux, ceux qui l’ont connue témoignent.”

Suicide d’une lycéenne transgenre : « Fouad assumait pleinement son identité » par Stéphanie Maurice, correspondante à Lille et Cécile Bourgneuf pour Libération
“Après l’agitation des réseaux sociaux dénonçant la responsabilité de son établissement, les amies d’une élève transgenre qui a mis fin à ses jours mercredi à Lille se sont rassemblées pour lui rendre hommage et continuer la lutte contre la transphobie.”
A Lille, le suicide de Fouad, lycéenne transgenre, secoue l’institution scolaire Par Khedidja Zerouali et Faïza Zerouala sur Médiapart pour les abonnés.
“Mercredi 16 décembre, Fouad, jeune lycéenne trans de 17 ans, s’est donné la mort. Quelques jours plus tôt, l’administration lui refusait l’accès de la classe parce qu’elle portait une jupe. Devant le lycée Fénelon, l’émotion est forte et l’urgence est à la protection des jeunes LGBT, y compris au sein de l’école. L’Éducation nationale, elle, a beaucoup de retard théorique à rattraper sur le sujet. Entretiens avec des lycéens mobilisés, et explication d’une déconnexion sociétale.“

Le suicide d’une lycéenne transgenre à Lille interpelle la communauté éducative

Éducation : la question de la reconnaissance des enfants transgenre à l’école se pose après le suicide d’une lycéenne à Lille-[connexe] ]
“Les familles concernées parlent d’un parcours du combattant pour la reconnaissance d’un changement de genre par l’établissement scolaire.” par Alexis Morel
“Le suicide d’une lycéenne transgenre à Lille, mercredi 16 décembre, repose la question de la prise en charge et de la reconnaissance des enfants transgenre à l’école. L’élève avait été exclue une journée de son établissement car elle portait une jupe. Sur les réseaux sociaux, certains mettent en cause une altercation filmée entre l’adolescente et une adulte, identifiée par des élèves comme un cadre de l’établissement, à propos de ce vêtement. Les familles concernées par la question font souvent état d’un vrai parcours du combattant pour qu’un établissement scolaire reconnaisse un changement de genre.”

Adolescents transgenres : « Il existe un vrai phénomène de mode aux États-Unis »
ENTRETIEN - “Abigail Shrier, journaliste américaine au Wall Street Journal, publie une enquête sur l’engouement que suscitent les enfants et les adolescents transgenres aux États-Unis. Ce phénomène qui touche en particulier les jeunes filles est, selon elle, très préoccupant. Son livre fait l’objet d’attaques et d’appels au boycott outre-Atlantique.” Par Eugénie Bastié


Prioritaires ou déclassés ?

Education prioritaire : une réforme discrète qui suscite des inquiétudes
“L’éducation nationale a annoncé fin novembre le lancement de « contrats locaux d’accompagnement » dans trois académies. Ce dispositif pourrait déboucher sur un changement profond de philosophie.” Par Violaine Morin pour les abonnés.

« L’éducation prioritaire souffre de problèmes de pilotage »
“Pour Marc Douaire, qui dirige l’Observatoire des zones prioritaires, les écarts de niveaux restent trop importants entre enfants issus de réseaux REP et les autres.” Propos recueillis par Violaine Morin :
“Au bout de quatre décennies, qu’est-ce qui coince encore ?
Dans son rapport d’octobre 2018 sur le sujet, la Cour des comptes rappelle que l’éducation prioritaire est la seule politique publique de lutte contre les inégalités qui a permis que les écarts ne s’aggravent pas, quand les situations sociales, économiques et culturelles se dégradent par ailleurs. Mais les écarts de résultats restent trop élevés entre les enfants de REP et les autres.
Qu’est-ce qui, au contraire, a fonctionné et mériterait d’être préservé ?
Dans les enquêtes que nous menons sur le terrain, on perçoit une forte culture commune, qui s’est installée malgré les revirements politiques. D’abord, les enseignants croient profondément en l’éducabilité de chaque enfant et de chaque jeune, à rebours d’une vision qui consiste à sortir les plus méritants des quartiers. Là où les choses fonctionnent bien, les enseignants opèrent également un savant équilibre entre bienveillance et exigence. Ils savent ne pas rabaisser les exigences et encourager la coopération.”


La grande Orientation

“Le site Parcoursup ouvre ce lundi 21 décembre, mais les élèves de terminale et les étudiants en réorientation sont privés de certains canaux d’information et de conseils. Les salons n’ont plus lieu, les journées portes ouvertes sont compromises. Tout se fait virtuellement et c’est encore plus difficile d’y voir clair.”

Parcoursup, « les élèves de Terminale sont en plein tâtonnement  »
Entretien “À l’heure des choix d’orientation sur la plateforme Parcoursup, beaucoup d’élèves de Terminale sont partagés entre perplexité et inquiétude, face à un avenir incertain. Clémence Nommé, psychologue spécialisée (1), nous dit comment les motiver.” recueilli par France Lebreton

Un nouveau parcours pour devenir professeur des écoles, dès janvier sur Parcoursup Par Maya Baldoureaux-Fredon
“C’est une nouvelle voie pour les bacheliers qui rêvent de devenir professeurs des écoles, en maternelle ou en primaire. Le Parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) arrive dès janvier 2021 sur Parcoursup. Objectif : former, dès la L1, de futurs professeurs motivés, avec un bon niveau dans toutes les matières. Décryptage.”
Formation des enseignants : silence, on « réforme » la tribune de Christian Delacroix, historien , François Dosse, historien et Patrick Garcia, historien
“La refonte de la formation des professeurs, dont le principe a été arrêté par la loi Blanquer en 2019, est censée remplacer une formation trop théorique par plus de « professionnalisation ». La part des disciplines critiques y est condamnée au profit d’une logique managériale.”


2020, les jours les plus longs

Année confinée, année inquiétante, 2020 fut une année de profond changements pour les enseignants. Protocole sanitaire qui change tout le temps, improvisation, solitude, mépris, défiance. Certains ne s’en remettront jamais vraiment.

Pourquoi j’ai quitté l’Education nationale par Xavier Molénat
“Encore rares mais en forte hausse, les démissions d’enseignants s’inscrivent dans des trajectoires diverses, sur fond d’une critique commune de conditions de travail dégradées.”

Enseignante mutée pour avoir manifesté : le tribunal administratif désavoue le rectorat de Poitiers
“Le tribunal administratif de Poitiers demande à la rectrice de Poitiers de réintégrer l’enseignante du lycée Desfontaines de Melle qui avait été mutée pour avoir perturbé les épreuves du bac en février 2020. Quatre professeurs de Melle avaient été suspendus puis sanctionnés.”


Supérieur : il faut sauver l’étudiant Ryan

« Pendant la pandémie, un domaine est resté trop négligé : l’enseignement supérieur »
Chronique de Pierre-Cyrille Hautcoeur, Directeur d’études à l’EHESS
“L’historien et économiste Pierre-Cyrille Hautcœur alerte, dans une chronique au « Monde », sur les effets à long terme de l’importante dégradation des conditions d’enseignement depuis mars.”
Comment le Covid-19 a bouleversé l’enseignement supérieur
par Wally Bordas
“D’abord, en faisant passer, du jour au lendemain, la totalité des cours à distance. Les écoles de commerce, par exemple, ont massivement investi pour étoffer leur offre de cours à distance. « Nous avons rénové nos salles pour qu’elles soient adaptées aux cours en streaming », précise Emmanuel Métais, directeur général de l’Edhec, qui évoque plusieurs millions d’euros de dépense. Et il fallait également innover, pour arriver à intéresser des étudiants souvent ennuyés par la répétition de cours à distance.”

Cours à distance : qu’en pensent vraiment les étudiants ? par Sophie Gebeil, Maître de conférences en histoire contemporaine et Perrine Martin, Maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, Aix-Marseille Université
“Depuis le 30 octobre 2020, dans le contexte de cette deuxième période de confinement, les étudiants français sont contraints de suivre un enseignement à distance. Cette situation donne lieu à des réactions contrastées, associant éloge de la capacité d’adaptation des universités et critique du maintien de ce mode d’enseignement. Les médias se font l’écho de souffrances chez les étudiants.”

«  Etudier à distance fonctionne mal, voilà tout »
Même en temps ordinaire, les meilleures universités du monde gardent difficilement leurs inscrits à des cours en ligne. En fermant les établissements du supérieur, on compromet à court terme la réussite d’une part importante de la jeunesse, alerte, dans une tribune au « Monde », le mathématicien Serge Cantat.

Mentorat, tutorat, parrainage… Quand des étudiants volent au secours d’autres étudiants
Alors que les jobs s’évaporent depuis le premier confinement, des milliers d’étudiants travaillent comme « tuteurs » au sein des universités, à distance ou non. L’Etat va financer 20 000 emplois supplémentaires dans ce domaine ( par Pascal Galinier)
Pairs, tuteurs, mentors, référents, parrains ou marraines… les mots sont divers et variés mais la cause est la même : parler et s’aider entre étudiants. Rompre le silence, le non-dit, la solitude, l’isolement. Frédérique Vidal, la ministre de l’enseignement supérieur, en a pris l’engagement : les universités vont créer, en 2021, 20 000 emplois étudiants supplémentaires pour des missions de tutorat de quatre mois.

Une éclaircie ? (Va en) cours, Ryan, (va en) cours !

Une rentrée universitaire par paquets de dix
Après avoir annoncé une reprise partielle des cours en janvier, la circulaire ministérielle n’autorise finalement que des séances de travail avec un maximum de dix étudiants. Par Olivier Monod


Réflexions de fond : clivage, confinement et technologie, clichés

Si vous n’en lisez qu’un, cliquez sur celui-ci, c’est l’article que je trouve le plus intéressant.
Le clivage entre les élites et le peuple se construit à l’école
« Si le mépris entre élite et classes populaires est réciproque, cela s’explique en grande partie par la ségrégation et la sélection qui règnent dans notre système éducatif. » Le point de vue de Vincent Troger, maître de conférences honoraire en sciences de l’éducation, extrait du journal Le Monde.

Enseignement et confinement, tous les résultats et les ressources de l’enquête de l’IFÉ

Les inégalités scolaires (1995-2020) Effets de l’origine sociale et du genre. article payant :
“Lors de leur recherche sur les transformations de l’accès à l’enseignement supérieur, Dominique Goux et Éric Maurin (1995) ont proposé la notion de démocratisation uniforme. Celle-ci caractérise une situation dans laquelle l’accroissement des taux d’accès des enfants de chaque catégorie sociale aux études supérieures n’a pas modifié les inégalités d’accès selon l’origine sociale. La notion de démocratisation ségrégative résulte, quant à elle, d’un accroissement des taux d’accès aux études qui se réalise simultanément à une augmentation des inégalités d’accès…”

État des lieux des enjeux technologiques dans l’éducation en 2020 par Louis Derrac
“Pour conclure cette année 2020, je vous propose de faire un état des lieux de certains enjeux posés par l’utilisation croissante des technologies, principalement numériques, dans l’éducation.”

Rire des clichés et autres tics de langage avec Jean-Michel Zakhartchouk :
Clichés 2020
« En 2020 ont fleuri et continueront à fleurir nombre de mots, d’expressions rebattus, les uns plutôt innocents et relevant davantage du tic de langage, les autres étant des révélateurs de certains types de pensée ou même des « empêcheurs de pensée ». »

La formule de notre revue de presse va changer. Moins mais mieux, pourrait la résumer. Un format hebdomadaire, plus thématique, avec toujours la veille indispensable de Bernard Desclaux, les dessins de Fabien Crégut et l’arrivée de Monique Royer qui apporte son savoir-faire à l’équipe composée de Géraldine Duboz et Emilie Kochert.

Joyeuses fêtes à tutti,
Catherine Rossignol


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

Hors-série numérique Travailler avec le dessin de presse
Dossier coordonné par Florence Castincaud

N° 563 : Actualité de la métacognition
septembre-octobre 2020
Dossier coordonné par Marc Romainville t Jacques Crinon
À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.
N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?