Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Qui sont les élèves aujourd’hui ?


Qui sont les élèves aujourd’hui ?

Un colloque de Education & Devenir à Rouen les 31 mars, 1er et 2 avril

17 mars 2006

Qui sont les élèves aujourd’hui ?
Croiser les regards en vue de la réussite scolaire

Nous avons encore en tête un modèle de l’école selon lequel, pour des enfants enfermés dans leurs particularismes, l’école est le lieu d’entrée dans l’universel, dans le domaine de la raison. Le maître, médiateur entre des êtres définis par leurs particularismes et l’universalité des principes, n’entre pas dans le secret des différences individuelles, sociales, culturelles.

Mais dans un monde où les structures primaires se délitent et où la population est imprégnée d’une culture de masse, l’école ne peut plus revendiquer d’être le seul passeur du monde privé au monde public.

La démocratisation quantitative du système scolaire n’a pas remis en cause l’uniformisation progressive des structures scolaires, de la formation et de l’origine des personnels et a promu une image de l’élève idéal. Le traitement uniforme d’élèves divers revient à lourdement pénaliser les plus défavorisés. Un enseignement uniforme n’est pas démocratique.

La nécessaire diversification s’est heurtée à de nombreux obstacles qui ont empêché l’accueil et l’identification non discriminants de la diversité des publics. Nous ne manquons pas de diagnostics, mais aucun de ces diagnostics n’aura été véritablement travaillé pour dégager des plans d’action locaux adaptés.

Une diversification effective en vue d’une démocratisation qualitative de l’école suppose de changer de visée. Non pas renoncer au rationalisme mais abandonner la lunette cartésienne qui modélise le "sujet du savoir" et s’engager dans une approche plus systémique de la complexité du sujet en devenir. Un sujet multiple, équivoque, "plurivoque". L’universalité ne réside plus dans le formatage d’une ressemblance mais dans la capacité, en dépit des différences reconnues, à construire ensemble une formation commune et une vie possible. Il faut d’abord apprendre à regarder, à connaître pour instruire. Il faut croiser les regards.
- Croiser le regard des enseignants et celui des élèves ;
- Croiser les regards des enseignants autour de l’élève ;
- Croiser les regards sur l’élève dans toute sa complexité.
Mais aussi :
- Croiser les regards sur l’école ;
- Croiser les regards entre la recherche (en particulier en sciences de l’éducation) et les professionnels de l’enseignement.
- Comment croiser les regards ?
- Comment penser une véritable expertise en matière d’éducation ?
- Quel diagnostic sur les élèves ?

Ce colloque est organisé en partenariat avec L’E.S.E.N.

Extraits du programme :
- Conférence d’ouverture : Madame Anne BARRERE, Sociologue, Professeur à
l’Université de Lille, auteur de « Sociologie de l’éducation », « Enseignants au
travail (les) routines incertaines »
...
- Conférence de Monsieur Marcel CRAHAY, professeur de psychologie et Sciences de l’Education à l’Université de Liège, Professeur associé à l’Université de Genève
- Conférence de Monsieur Roger ESTABLET, Sociologue, Professeur émérite de l’université de Provence, auteur de « Radiographie du peuple lycéen : Pour changer le lycée »
- Conférence de Monsieur Alain MICHEL, Président de l’Institut Européen d’Education et de Politique Sociale, directeur de publication de la revue « POLEF » Politiques d’Education et de Formation

Et aussi : ateliers, table ronde, soirée festive...

Renseignements : [ education.devenir.free.fr ]