Accueil > Ressources > Nous avons lu > Professeurs, l’orientation c’est aussi votre affaire


Recension parue dans le N° 411 de février 2003

Professeurs, l’orientation c’est aussi votre affaire

Danielle Ferré, Jean-Marie Quiesse (2002). Paris, L’Harmattan.

6 février 2003


Commander cet ouvrage



Partant du constat implicite que les enseignants ne s’occupent pas (ou si peu !) de l’orientation de leurs élèves, Danielle Ferré et Jean-Marie Quiesse les interpellent pour les convaincre que c’est « aussi » leur affaire. Un ton simple et direct, un vouvoiement respectueux et un discours marqué au sceau du bon sens permettent d’amorcer le dialogue. Si le professeur n’est pas seul, il n’en est pas moins directement concerné, surtout s’il est « principal ».
Certes, son acharnement à promouvoir sa discipline et son incompétence (par manque de formation) dans le domaine de l’information lui imposent de procéder à une révolution copernicienne. De manière très opportune, des séances clés et fiches en mains lui sont proposées, ce qui facilite sa tâche... mais aussi risque de lui donner un sentiment d’enfermement dans une routine pensée sans lui. Fondée sur Orientation-lycée des mêmes auteurs, la démarche pourrait sembler répétitive, en fait elle poursuit l’objectif d’impliquer les professeurs dans l’éducation à l’orientation. C’est d’ailleurs là que le bât blesse : quel intérêt ont-ils à s’impliquer dans un processus aussi incertain et intrusif ? Même en appelant à la rescousse la loi d’orientation et l’Europe en construction, il n’est pas sûr que les enseignants se vivent comme les promoteurs d’une « nouvelle conception de l’éducation qui vise à développer des compétences à l’orientation » (p. 81).
Pas de conclusions dans cet ouvrage original mais un kaléidoscope des systèmes européens d’éducation et de formation agrémenté de quelques « plus » qui donnent l’occasion au lecteur de se revoir à quinze ans et d’évoquer le parcours improbable qui l’a fait professeur, de découvrir la méthode Orientation-lycée (encore !), de s’approprier différents outils et de bénéficier d’un glossaire Educ’Nat pour s’orienter de A (ancien bac littéraire) à ZEP (en espérant que cela ne sera pas prémonitoire). Une bonne occasion de réviser ses classiques de l’orientation, voire de découvrir le rôle trop méconnu des professeurs dans ce perpétuel « à faire »...

Richard Étienne


Commander cet ouvrage