Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Gloup’s : éducation civique, clowneries et régal !


Gloup’s : éducation civique, clowneries et régal !

Petite suite en 4 mouvements autour du racisme et de la discrimination : un spectacle jeune public au Théâtre de la Girandole à Montreuil


Il y a un an et demi, Gérard Noiriel mettait doublement à l’épreuve sa réflexion sur les liens entre le théâtre, l’histoire et la politique. Auteur d’une pièce, Chocolat, l’historien y endossait, sur scène, le rôle du conférencier, éclairant des lumières du savoir historique la douloureuse histoire du premier clown noir à avoir joué en France à la fin du XIXe siècle. Le duo de clowns Footit (blanc) et Chocolat (noir) était fondé sur le ridicule des coups systématiques portés par le premier sur le second. Ainsi, Gérard Noiriel amenait le spectateur à s’interroger sur la fonction sociale du rire et sur la banalisation du racisme. Cette pièce qui a beaucoup tourné s’adressait aux adultes et aux lycéens mais il fallait trouver le maillon manquant en s’intéressant cette fois aux enfants. C’est désormais chose faite avec Gloups.

On serait tenté de parler de transposition enfantine de Chocolat, mais ce serait confisquer à la pièce l’autonomie de son écriture et de sa mise en scène. En réalité, telle Cabosse, la clownesse de la pièce et « peut-être petite-fille » du clown noir, « Gloup’s » est la petite fille émancipée de Chocolat : une écriture de Sylvie Chenus très dynamique frôlant parfois la comptine, deux actrices hilarantes jouant Cabosse et Chouquette, deux copines qui souhaitent monter un duo de clownesses et un message très efficace sur toutes les formes de discriminations. Il y a de la danse, de la musique, du rire, et surtout beaucoup d’intelligence sur laquelle rebondir avec des élèves de primaire et des collégiens.

Représentations en région parisienne fin novembre

Pour en savoir plus, faire venir le spectacle : Martine Derrier