Accueil > Appels à contribution > Former des éco-citoyens


Former des éco-citoyens

Dossier coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk


Dans un contexte d’actions citoyennes de plus en plus nombreuses pour préserver l’environnement, nous voulons publier un dossier sur l’émergence de l’éco-citoyen et le rôle que doit jouer l’école. Mais de quoi parle-t-on exactement ? De montrer la beauté du monde et les différents risques encourus ? De mettre en activité les élèves pour les amener à être citoyens actifs ? Comment ne pas en rester aux « petits gestes », qui sont souvent très hétérogènes ? Comment intégrer pleinement la question de la lutte contre le dérèglement climatique dans les programmes scolaires et les activités quotidiennes ?

De nombreuses actions sont menées dans le cours habituel des classes, des écoles ou des établissements : jardin partagés, cultures en classe, murs végétaux, action dans le cadre de la COP 24, jouer pour sensibiliser, escape-games, visites, voyages, rencontres. Nous souhaiterions avoir de nombreux exemples de pratiques concrètes pour inciter à une mobilisation pour préserver une planète « humaine ».

Agir, c’est aussi travailler avec les enfants à divers âges en remettant parfois en cause leur quotidien, les familles peuvent être heurtées de cet envahissement et ainsi placer les élèves en conflit de loyauté. Faire prendre conscience, c’est aussi permettre à tous de faire un pas de côté, remettre en cause leur quotidien, accepter les débats, l’esprit critique et la citoyenneté active. Dans ce contexte, les éco-délégués existent-ils, ont-ils de l’impact ?

L’environnement proche peut aussi se mobiliser : ville, département, région, académie… Que ce soit sous forme d’actions, de concours ou de projets. Comment s’inscrire dans une dynamique plus globale ?

Enfin, ce combat concerne-t-il tous les territoires, tous les milieux sociaux ? Le concept d’éco-citoyenneté est-il un combat socialement et géographiquement pré-déterminé ?

Nous souhaitons donner la parole aux enseignants de toutes disciplines et à tous les personnels de l’Éducation nationale et de l’enseignement agricole mais aussi à des anciens élèves qui s’investissent aujourd’hui pour l’environnement. Quel cheminement les y a conduits et quelle y était la place de l’école ?

Les questions sont ouvertes et ce qui précède n’est pas exhaustif ; ainsi, il serait intéressant d’aller voir du côté d’autres pays.

Envoyez vos propositions de contributions sous forme de résumé de 4 ou 5 lignes avant le 15 mai, à la fois à (remplacer le [at] par @) :
jean-michel.zakhartchouk[at]cahiers-pedagogiques.com
et
peggy.colcanap[at]cahiers-pedagogiques.com