Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Fatigue


Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !

Témoignage

Fatigue

Barbara Martin

11 juin 2020

En réponse à ce que l’on appelle sur les réseaux sociaux le « prof bashing », le témoignage d’une proviseure sur la réalité et la complexité du travail dans un établissement scolaire aujourd’hui, pour tous les personnels.


Je suis fatiguée.
Je suis fatiguée des éternels besoin de justifier tout ce que je fais auprès de la société. Je suis fatiguée de lire désormais cette haine envers les personnes qui font l’école. Voici ma réponse, dans le désordre et avec émotion...

Venez chercher les clés de mon lycée.

Venez faire classe à ces nouvelles générations qu’on ne remplit pas comme un vase mais pour qui on allume les feux du savoir, du savoir faire et du savoir-être. Venez éduquer chaque jour. Venez individualiser le parcours de chaque enfant.

Venez les aider à construire leur chemin de vie. Venez les aider à prendre confiance en eux. Venez leur montrer que l’erreur est source d’apprentissage. Venez leur apprendre à coopérer. Venez leur apprendre à être solidaires. Venez les rendre autonomes.

Venez les éclairer pour les rendre capables de débattre, d’argumenter, de défendre leurs idées. Venez leur faire reconnaître leurs fautes, leur faire réparer. Venez rencontrer les familles. Venez expliquer les parcours du combattant de l’orientation. Venez expliquer le nouveau bac.

Venez prendre une enveloppe d’heures et la répartir dans un emploi du temps pour faire en sorte que les connaissances et les compétences soient développées au mieux et pour tout le monde.

Venez voir comment réagit un jeune aujourd’hui à qui on dit de donner son carnet, de ne pas insulter ses pairs ou ses professeurs, d’enlever sa casquette, venez expliquer, ré-expliquer. Venez vous occuper des violences physiques et verbales. Venez vous occuper du harcèlement.

Venez chercher des solutions pour les enfants qui n’ont pas de moyens financiers pour travailler, pour manger. Venez gérer le budget d’un établissement. Venez faire des emplois du temps.
Venez préparer des cours, élaborer des scénarios pédagogiques innovants, numériques, inversés,en prenant en compte les plans d’accompagnement personnalisés, les plans particuliers de scolarisation. Venez répéter, répéter, répéter. Venez prendre sur vous, mettre votre ego de côté, garder votre calme.

Venez faire remonter des enquêtes, remplir des fiches-dialogue faire des démarches administratives quotidiennes Venez faire des projets non rémunérés. Venez aider, soutenir. Venez faire des heures sup non rémunérées parce qu’un élève vous demande de l’aider. Venez corriger des copies.

Venez vous former pour ne pas perdre pied sur les pratiques pédagogiques qui évoluent tout le temps. Venez participer aux conseils de classe, aux conseils pédagogiques, aux conseils d’administration, aux commissions permanentes, aux commissions hygiène et sécurité, aux commissions éducatives, aux rendez-vous avec les parents. Venez accompagner les personnes fragiles. Venez établir le budget, les comptes financiers. Venez accueillir les élèves au portail, répondre à tous les appels de parents, constater qu’un extincteur est vide, récupérer dans une classe un élève qui ne veut pas sortir...

Venez avoir des journées inédites chaque jour. Venez rencontrer les élèves en classe. Venez travailler avec des partenaires, avec les collectivités locales. Venez trouver des solutions pour les élèves en difficulté.

Venez gérer les retards, les absences. Venez prendre en charge l’autorité dans une classe, l’hétérogénéité. Venez appeler les pompiers. Venez rassurer les familles. Venez valoriser le travail des agents d’accueil, de restauration, d’entretien, de laboratoire, de maintenance.

Venez vous entretenir avec les personnels médicaux, sociaux et de santé pour évoquer des situations toutes plus douloureuses les unes que les autres. Venez répondre aux questions, aux angoisses, aux incompréhensions. Venez motiver chaque jour, venez reconnaître, venez valoriser.

Venez répartir les services d’enseignement. Venez être professeur principal. Venez faire les commandes de matériel. Venez répondre toujours dans l’urgence. Venez travailler avec de l’humain. Venez considérer chaque humain avec ses différences.

Venez aimer comme on aime. Venez faire grandir en humanité.
Je suis fatiguée d’être toujours une cible. À tous ceux incapables de reconnaître que sans la communauté scolaire, sans toutes ces femmes et ces hommes de terrain, qui sont face à la jeunesse chaque jour, envers qui je suis, moi, émerveillée et reconnaissante, il n’y aurait plus d’espoir pour les graines d’avenir de la société, alors oubliez-nous et laissez-nous poursuivre nos missions sereinement !

À ceux qui souhaiteraient répondre avec cynisme, sincèrement, abstenez-vous... On finira par ne plus supporter et poser nos stylos...

À toutes les communautés scolaires je souhaite du courage pour cette fin d’année. Cœur sur vous, comme disent nos jeunes.

Barbara Martin
Proviseure de lycée à Nanterre (Hauts-de-Seine)

Texte initialement posté sur Twitter sur le compte @_BarbaraMartin


Photo de Jean-Charles Léon

Sur la librairie

 

Pouvoir d’agir et autonomie, de l’école au lycée
Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

Voir le sommaire et les articles en ligne


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.