Accueil > Ressources > Nous avons lu > Esprit critique. Outils et méthodes pour le second degré


Esprit critique. Outils et méthodes pour le second degré

Dirigé par Gérald Attali, Abdennour Bidar, Denis Caroti, Rodrigue Coutouly, Canopé éditions, 2019

11 septembre 2019

Un ouvrage particulièrement utile en une période où développer l’esprit critique des élèves devient un impératif, sans doute insuffisamment pris en compte par l’institution. Nous avons travaillé avec certains des auteurs à l’occasion de notre dossier « former l’esprit critique », en particulier ce groupe d’Aix-Marseille qui a mise en place de nombreuses formations sur le sujet.

L’ouvrage est surtout constitué d’exemples de pratiques autour de plusieurs thématiques : comment vérifier les informations, comment mettre à l’épreuve des hypothèses, comment débattre en classe , comment décoder les images, comment mener un projet global au niveau d’un établissement, etc.

On pourra donc trouver des séquences longues où l’objectif peut être ici de démystifier les idées reçues sur les influences de la Lune, de s’opposer à des théories complotistes, d’échapper aux fausses argumentations publicitaires, mais aussi de pratiquer l’oral là de porter un regard critique sur les sondages d’opinion ou de démonter des stéréotypes sur le masculin et le féminin. Chaque fois, il s’agit bien de décrire des mises en œuvre effectives, tout en indiquant ce qui peut être transférable et exploitable. Des fiches méthodologiques accompagnent ces exemples, ainsi sur ce qu’est le journalisme de vérification ou l’usage responsable des images d’actualité.

De nombreuses ressources sont repértoriées et un glossaire complète ce bel ensemble.

Dans une première partie sur les enjeux de cette formation, il est affirmé notamment que « c’est en travaillant, en testant et en s’exerçant dans toutes les disciplines que l’élève pourra efficacement mettre en œuvre, en dehors de l’école, sa pensée critique. SI la répétition dans différents contextes n’est pas un gage de succès, son absence est à coup sûr un frein au transfert dans la vie quotidienne de ce qu’un enfant apprend en cours. »

Indispensable dans les CDI des collèges et lycées.

Jean-Michel Zakhartchouk