Accueil > Appels à contribution > Éducation à la sexualité


Éducation à la sexualité

Dossier coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian


« L’éducation à la sexualité, qui se situe à l’intersection de trois champs : biologique, psycho-affectif et social, contribue à la construction de la personne et à l’éducation du citoyen. »

Cette présentation sur le site Éduscol illustre l’importance des enjeux de l’éducation à la sexualité et sa complexité, que les contributions à notre dossier devront illustrer, voire révéler à travers des situations scolaires, ou, parfois, éclairer par des regards réglementaires, juridiques, éthiques...

Une « éducation à »… forcément transversale.

  • Comment la rencontre des questions liées à la sexualité s’opère-t-elle selon les situations d’apprentissage (en SVT, en littérature, en histoire, dans les arts, le cinéma…) ?
  • Comment les différentes disciplines contribuent-elles à cette éducation et comment collaborent-elles ?
  • Comment les différents professionnels de l’école (enseignants, CPE, infirmière ou médecin scolaire…) y collaborent-ils ?

C’est une éducation, aussi, à laquelle l’école est loin d’être la seule contributrice.

  • Comment prendre en compte la circulation d’informations entre pairs, sur Internet ?
  • Quelles articulations, et parfois quelles confrontations, avec les projets éducatifs des familles, entre sphère privée et sphère publique à l’école ?
  • Quels apports de partenaires extérieurs à l’école (associations…) et selon quelles modalités ?

Nous souhaitons également que les futures contributions permettent de rendre compte de la façon dont cette éducation accompagne le développement de l’enfant de la maternelle au lycée et comment elle croise le parcours santé.

À l’intersection des champs biologique, psycho-affectif et socio-culturel, l’éducation à la sexualité est une question vive. Peut-on échapper à l’idéologie y compris dans le champ de la biologie ? Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST, ce n’est pas neutre.

  • Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ?
  • Comment construire la conscience de soi, la confiance en soi et l’empathie indispensables pour apprendre à accepter et conjuguer les désirs ? Sexualité et amour ?
  • Comment et jusqu’où faire place à une diversité de normes culturelles et religieuses (par exemple en matière de discrétion, de pudeur, de rôle et place des hommes et des femmes…) dans une école qui promeut une culture émancipatrice ainsi que l’égalité de chacun et chacune.
  • Comment aborder le refus des discriminations et de l’homophobie ?

Enfin, parce que l’école non plus n’est pas un cadre neutre, des contributions pourront interroger le rapport au corps dans les usages scolaires et « les risques du métier ».

Les contributions pourront être des réflexions, récits d’expérience, voire témoignages courts (y compris de votre passé d’élève). Adressez vos propositions, sous la forme d’un micro-résumé de 3-4 lignes, d’ici le 30 juin, conjointement aux deux coordonnatrices (remplacer [at] par @) :
chantal.guitton[at]cahiers-pedagogiques.com
dominique.seghetchian[at]cahiers-pedagogiques.com