Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > Démocratisation


Démocratisation

7 novembre 2007

Éric Maurin, dans son dernier ouvrage La Nouvelle Question scolaire - Les bénéfices de la démocratisation, remet à l’endroit quelques idées reçues des déclinologues ou des tenants de la thèse de « l’inflation scolaire ». Oui, le collège unique, mis en cause aujourd’hui, est un progrès et contribue à un meilleur destin social des élèves. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Eric Maurin montre finalement qu’il ne faut pas renoncer à la démocratisation mais la renforcer pour permettre aux 20% d’élèves en échec scolaire de surmonter leurs difficultés. Dans ce sens, Christian Forestier, en conclusion de conférences faites à l’École supérieure de l’éducation nationale (ESEN) sur 20 ans de notre système éducatif, dégage des priorités où l’on retrouve les éléments de cette démocratisation : socle commun, aide aux élèves des classes défavorisées et augmentation de l’accès à l’enseignement supérieur. Dans Sciences Humaines de ce mois, on trouve également un entretien tout à fait intéressant d’Eric Maurin qui dénonce les critiques élitistes et malthusiennes à la démocratisation et qui analyse l’organisation de la scolarité dans différents pays européens.
La démocratisation, c’est certainement aussi la possibilité d’apprendre et de se former tout au long de la vie. Le dernier numéro des Cahiers (N°457) consacre son dossier à la Validation des acquis de l’expérience. Celle-ci pourrait être un moyen d’infléchir ou de contrer les déterminismes sociaux et d’accéder à de nouveaux diplômes. Cependant, la voie de la VAE est un parcours difficile. De nombreux témoignages en rendent compte, montrant finalement que la démocratisation de l’enseignement demeure un combat qui concerne aussi bien la formation initiale que la formation tout au long de la vie.