C’est la rentrée ! Comment commencer l’année ?

Que l'on s'apprête à accueillir sa toute première classe, ou que l'on débute à chaque rentrée depuis des années, voici un Petit cahier pour réfléchir aux premières heures avec les élèves, à ce que l'on peut mettre en place pour l'année, et pour apprendre à commencer.

Enseigner avec les erreurs des élèves

« Attention à ne pas te tromper. » Ce message, envoyé à beaucoup d’élèves dans notre système éducatif, n’est-il pas révélateur d’une relation tout sauf sereine à l’erreur ? Il est pourtant si naturel de ne pas réussir du premier coup, surtout quand on est en train d’apprendre. Et si, loin de la considérer comme une catastrophe, on retournait le stigmate, on faisait de l’erreur un levier pour apprendre, ce qu’on retrouve dans l’expression « apprendre de ses erreurs » ?

Tous ensemble contre Blanquer ? Oui, mais…

On a senti l’exaspération monter au cours de l’année scolaire passée contre le ministre de l’Éducation nationale, on la retrouve dès cette fin d’été dans des rassemblements qui revendiquent la « convergence des luttes ». Pour l’auteur de cette tribune, il convient déjà de clarifier les revendications des uns et des autres afin de voir si elles peuvent vraiment être unitaires.
, ,

«On ne peut pas se passer d’un climat scolaire de qualité.»

«À partir du moment où il y a consensus sur le fait que ça n'est pas normal de venir à l'école et d'y subir de la violence, et sur le fait qu'auteurs comme victimes des violences nécessitent une prise en charge, on travaille déjà sur les valeurs.» Caroline Veltcheff, la directrice de Réseau Canopé Normandie, chargée de la politique de pro-action par le climat scolaire au sein de Réseau Canopé, intervenait le 22 aout 2019 lors des rencontres du CRAP-Cahiers pédagogiques, organisées cette année à Bonneuil-Matours (Vienne). Le thème de son intervention : «Climat scolaire et justice restauratrice».
, ,

Pas de profil-type aux Rencontres du CRAP !

Qui sont les participants des rencontres du CRAP-Cahiers pédagogiques, organisées cette année à Bonneuil-Matours (Vienne) ? Des profs ? Oui, mais pas seulement. Et que viennent-ils chercher là, en aout, pendant les vacances ? Voici ce qu’en disent quelques-uns, parmi la centaine de participants réunis pour cette semaine de co-formation.