Agriculture et justice alimentaire : de beaux epis

Les EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires), une vaine distraction, un détournement des « vrais savoirs » forcément disciplinaires, quelque chose qui ne peut concerner les élèves en difficulté qui ont besoin des « fondamentaux » avant de penser à l’interdisciplinaire ? Qui peut encore dire cela quand on découvre certains projets hauts de gamme, réalisés dans les milieux les plus divers, telle cette magnifique opération « Marguerite » en lien avec l’ENS (École normale supérieure) de Lyon et l’IFÉ (Institut français de l'éducation) dans la région lyonnaise qui nous a été décrite par deux professeures dynamiques et engagées.
,

Semaine de quatre jours : l’argumentaire à charge d’un parent d’élèves

Ce père de deux enfants scolarisés dans une commune du Rhône, représentant des parents d’élèves dans leur école, est aussi chercheur en biologie, enseignant à l’Université. L’argumentation scientifique lui tient à cœur de par son métier, il a donc lu avec attention les rapports sur les rythmes scolaires afin de se forger son propre avis, qu'il a exposé à d'autres parents élus de sa commune.
,

Lettres canadiennes

Jade a treize ans et, cette année, elle est partie finir sa 4e au Canada pendant six mois. L'occasion d'un échange épistolaire (par messagerie électronique) transatlantique avec Caroline, sa mère, enseignante en France.

« Devoirs faits » : beaucoup de questions et quelques craintes

Le dispositif « devoirs faits » annoncé par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, sera bel et bien mis en place en collège à la rentrée 2017, avec différents intervenants (enseignants, volontaires du service civique, assistants d'éducation...). Mais de nombreuses questions restent en suspens, sur les conditions de mise en place du dispositif comme sur la nature des « devoirs », terme auquel on préférerait substituer celui de « travail personnel ».

J’entre en sixième

Sous la direction de Odile Amblard et avec de savoureux dessins de Tehem, ce guide à destination d’élèves et de parents présente la sixième avec ses nouveautés liées à la réforme du collège. De nombreux adhérents du CRAP-Cahiers…

2017 – 2027 : Quelles politiques scolaires pour former notre jeunesse ?

Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE), organise son   Université d'été : Quelles politiques scolaires pour les prochaines…

CLICx à Ludovia

Inversons la classe ! lance un nouveau format : les CLICx ! Dans le même esprit que le CLIC (Congrès de la classe inversée), le CLICx est un avant tout un espace collaboratif pour partager et échanger.   CLICx à Ludovia pour…

L’Éducation, un bien commun confisqué

La lutte contre les inégalités scolaires est une priorité, entend-on partout ! Comme l’école est mère et fille de la société, on ne peut que l’évoquer – même rapidement – quand on parle d’éducation. Le terrible « chacun…
,

Galerie de portraits

Semaine après semaine, leurs visages s'affichent au fronton du site des Cahiers, composant un kaléidoscope de l'éducation, un paysage subjectif de l'école nourri de leurs témoignages. Enseignants pour tous les niveaux, personnels de direction, assistante de vie scolaire, militants ou intervenants en éducation populaire, leurs paroles nous donnent à voir les pulsations de l'école, ce qui la fait vivre, la fait évoluer, la belle énergie déployée pour que la réussite se conjugue au pluriel. Visite de la galerie de portraits de l'année 2016-2017.

La construction sociale de la «question scolaire» en Argentine

Emilio Tenti Fanfani, sociologue argentin francophone, nous a contactés après avoir lu notre série d'antidotes, pour nous faire part de sa surprise face à la coïncidence des préjugés circulant en France et en Argentine, à propos de l'école et de la pédagogie. Il nous propose ici un état de la question en Argentine.

De la pâte à tartiner à la mondialisation

Tiens donc, un EPI dont le thème est la pâte à tartiner : nouvelle lubie grotesque de pédagogistes ? Et si, au contraire, à partir de ce prétexte, les élèves abordaient des questions graves autour de la santé, de l’environnement et du commerce équitable, en travaillant compétences et connaissances des programmes ?