Comment écrire sa thèse

En 2016, il se soutient plus de 30 000 thèses par an en France, toutes disciplines confondues. Umberto Eco aurait-il mitonné la recette-miracle pour que chacun écrive la sienne ? Disons-le tout de suite, le titre est un peu trop général…

Réveiller le désir d’apprendre

Voilà un ouvrage qui nous change des libelles déclinistes et des témoignages catastrophistes sur l’enseignement et qui aborde la question-clé du « désir d’apprendre ». L’auteure, journaliste, a mené une enquête sérieuse et…

Les blagues à PISA, le discours sur l’école d’une institution internationale

Il serait tentant de commencer la lecture de ce « court essai » par la « collection des citations » que les auteurs ont tirée d’une lecture attentive des nombreuses publications relatives aux cinq premières vagues du PISA. Notons…

Apprendre les maths, à quoi ça sert ? Mathématiques et enseignement au fil de l’histoire

Dans un court volume, dont le titre banal traduit mal l'intérêt, l'originalité de l'approche des auteurs est de resituer chaque chapitre dans une rapide mais riche genèse des pratiques actuelles à partir de l'histoire de l'enseignement…

Trois conférences, et de la bienveillance

Les 17 et 18 novembre dernier se tenait à Tours le colloque «Quelles médiations pour apprendre ?» de la FNAME, Fédération nationale des associations de maîtres E. 700 participants, beaucoup d’enthousiasme et de motivation, même si point aussi l’inquiétude pour l’avenir de ce corps spécifique dont l’utilité est pourtant évidente. Dominique Seghetchian a assisté à trois des conférences et a échangé autour de la table de presse des Cahiers avec nombre de participants.

L’arbre généalogique des mots

Un EPI Langues et culture de l’antiquité, mêlant français, langues anciennes et espagnol pour travailler les mots et leurs parentés, autour du bestiaire, imaginé par une enseignante de Lettres classiques, Delphine Amice. Un projet auquel les enseignants impliqués ne voudraient pas devoir renoncer…

Un petit tour sur les Cercles ?

Sur le site des Cercles des Cahiers pédagogiques, on trouve de nombreux fils de discussion en lien avec l’actualité pédagogique. On peut y venir pour lire les textes proposés, les réactions et même contribuer ! Découvrez ci dessous la présentation de deux fils de discussion tout récents.
passe-ton-socle-lasserpe.jpg

Le socle commun, la barrière et le niveau

A l’heure où certains politiques remettent en cause le collège pour tous, l’idée de socle commun comme axe de la scolarité obligatoire est plus que jamais d’actualité, ce que semblent oublier pourtant ceux qui l’ont en principe ( mais sans grande conviction) mis en avant il y a quelques années. Ce socle si critiqué par certains. Peut-être parce que sa garantie à tous les enfants fait planer la menace d’un abaissement du rendement social du niveau attesté par l’obtention du socle ? Il s’agit pourtant, ni plus ni moins, de la garantie apportée à tous d’acquérir ce que la Nation a défini comme le bagage minimal indispensable à l’insertion des jeunes dans la vie sociale, civique et professionnelle d’aujourd’hui.

«En faisant de nos élèves des aristocrates»

Il est des billets de blog que l'on lit et qui nous percutent, ou nous enchantent, si fort que l'envie nous prend de pousser la porte des mots pour en connaître la source. «L'un d'eux», écrit par Hugo Pellerin sur les élèves à qui il enseigne le français dans un collège REP+, est de ceux-là. Rencontre avec un enseignant qui emprunte des chemins différents pour que les collégiens des quartiers défavorisés échappent au miroir déformant qui leur est opposé.
,

Supprimer les notes, est-ce tromper les élèves ?

Évaluer n'est pas noter, car noter n'est pas tant évaluer que classer, sur une base imprécise et aléatoire. C'est aussi sur les objectifs de l'évaluation et sur ses effets sur les élèves qu'il faut s'interroger, pour une véritable «révolution scolaire».

Engagement éducatif

Illettrisme est un terme à tiroirs, ceux où se glissent les confusions, les idées reçues. Depuis seize ans, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) tisse avec des acteurs institutionnels ou de terrain, un cadre de référence et des initiatives pour reconnaître les situations diverses que le terme décrit et accompagner les personnes dans la maîtrise des savoirs de base qui leur font défaut. Rencontre avec Éric Nedelec, son coordonnateur de l’action nationale et territoriale, dont l’engagement éducatif a tracé la trajectoire professionnelle.

«Il s’agit de permettre aux élèves de “dire” leurs malaises ou leurs attentes.»

L’école est traversée par tous les débats qui agitent ou parfois déchirent la société. Ceux concernant la question de la justice, voire l’idéal de justice, y sont particulièrement vifs et doivent être envisagés dans différentes dimensions. Quelles réponses peuvent apporter les pédagogues au sentiment d’injustice ressenti par nombre d’élèves et aux conditions objectives des injustices vécues à l’école ?