N°488 – Violences, l’école en cause ?

La violence est un concept mou au plan théorique, chargé au plan affectif et instrumentalisé au plan idéologique. Premier objectif de ce dossier : un diagnostic de ce que recouvre l'expression « violences à l’école », sans naïveté…

À l’échelle académique : l’aide aux établissements

Entretien avec deux responsables d'une structure intervenant en appui aux écoles, collèges ou lycées confrontés tant à des actes de violence proprement dit, heureusement rares, qu'à des climats dégradés, marqués par l’agressivité verbale.

Quelques pratiques éprouvées pour la formation des enseignants

En complément de l'article « Quelle formation pour les enseignants ? » dans la version papier de notre dossier, ce texte présente quatre dispositifs ou contenus de formation existants et éprouvés, se référant à des travaux de recherche dans le champ de la formation professionnelle et des violences à l’école[[Nous laissons volontairement de côté les programmes de prévention, bien qu’ils comprennent des temps consacrés à la formation. Leur force tient à la possibilité d’une évaluation précise des résultats des actions engagées. Il est incontestablement plus difficile – mais pas complètement impossible – de mettre en évidence l’efficacité des formations auxquelles nous allons nous référer ici, tant les transformations des sujets humains induites par des dispositifs de formation ou des pratiques pédagogiques leur appartiennent en propre et s’observent dans la durée.]].

Les enseignants en cause

Deux dimensions à croiser, sans tabou : l'institution donne-t-elle les moyens aux enseignants, en particulier dans leur formation, de travailler les échecs, les dérapages toujours possibles ? Que faire des réflexions, des attitudes qui ne sont ni des coups ni des insultes, mais qui exercent une violence sur les enfants et les parents ?

Petite histoire vraie

Un récit d'une colère qui emporte tout. Délicat de renouer les liens, mais peut-être seront-ils au final plus solides ?

Que faire de la violence verbale ?

Présentation de trois études sur les interactions verbales entre enseignants et élèves : en classe entière en collège, puis avec un élève en maternelle, et enfin dans des classes accueillant des élèves non francophones.

Agresseur, victime ou redresseur de torts ?

Le Jeu des trois figures est un jeu de rôles qui met les enfants en situation d'adopter successivement les différentes postures des protagonistes d'un conflit, les incitant à réfléchir aux stéréotypes, aux représentations trop simples véhiculées par les images qu'ils regardent.

Civiliser notre violence

Certains programmes de prévention de la violence recommandent désormais le recours à la discussion à visée philosophique. Comment cette forme de parole peut-elle contribuer à renforcer la cohésion du groupe d'enfants, permettre à chacun d'y trouver pleinement et pacifiquement une place ?

Organiser la parole pour responsabiliser

L'intervention d'une association dans une école primaire en butte à un climat de violence est une occasion, par l'intermédiaire de différents dispositifs et outils, de mettre des mots sur les ressentis, de faire circuler la parole pour que chacun prenne toute sa place.
Programmation 2014-2015

Quelques définitions pour s’y retrouver

Des précisions lexicales sur les termes employés dans le champ des violences à l'école.
carra_violences.jpg

Bibliographie

Ouvrages généraux Cécile Carra Violences à l’école élémentaire. L’expérience des élèves et des enseignants Paris, PUF, 2009 Cette première recherche d’envergure à l’école élémentaire livre des constats surprenants.…

Quelle violence ? Quelle école ?

La violence est un concept mou au plan théorique, chargé au plan affectif et instrumentalisé au plan idéologique. Dans ce dossier, notre premier objectif a été d’élaborer un diagnostic de ce que recouvre la dénomination « violences…