20e Festival du Jeu de Saint-Ouen

20 ans de festival, 20 surprises, 20 heures de jeux non stop… Le Festival met le Jeu à l’honneur avec des animations dans les lieux publics, installation de cafés jeux éphémères dans les lieux culturels ; ateliers jeux dans les médiathèques…

Et si l’abstention avait à voir avec la difficulté ?

La conscience de l'importance du vote et de la prise de décision démocratique est inscrite dans le pilier 6 du socle commun portant sur les compétences sociales et civiques. La démobilisation des électeurs lors des élections régionales…

« Si, ça existe les pièces de 7 euros… »

L'intervention du maitre G, à dominante rééducative, doit ajuster un nécessaire de temps de séparation de la classe, mais pour au final mieux restaurer les liens avec le maitre, les autres élèves, les apprentissages.

N°480 – Travailler avec les élèves en difficulté

Que faire avec ces élèves que l'on dit « en difficulté », c'est-à-dire ceux qui mettent leurs enseignants en difficulté, qui incarnent la difficulté de l'école à assumer ses ambitions d'une culture commune pour tous ? Il nous faut…

Un guide d’entretien avec l’élève en difficulté

Le cadre règlementaire des PPRE place l’entretien avec l’élève au cœur de la pratique des enseignants[[Circulaire n° 2006-138 du 25.08.2006 et rectificatif du BO n° 31 du 31.08.2006 et BO n° 32 du 07.09.2006 ]]. Il s'agit dans cet article de construire un outil comprenant un guide de passation et une grille d’entretien utilisable pour tout projet d’aide pédagogique. Au-delà de la mise en place des PPRE, il s’agit d’ouvrir la réflexion à l’élaboration d’une formation spécifique des techniques d’entretien en milieu scolaire.

Tension dans l’éducation prioritaire

Les moyens accordés aux ZEP doivent-ils aider des territoires ou aider des individus ? À cette question abrupte, la tentation est de répondre de manière dogmatique et idéologique. Mais quand c’est réellement le sort des élèves en difficulté qui est au centre des préoccupations, la réalité s’accommode mal des solutions simplistes.

La difficulté ne se réduit pas à une question gestionnaire

Lorsque l’on parle d’« élèves en difficulté », on sous-entend l’existence d’une catégorie d’élèves : ceux qui ne suivent pas sans que l’on sache très bien ni quoi, ni comment, ni pourquoi, ni surtout que proposer. Mais que signifie le mot difficulté ? Qui la nomme ? Selon quels critères et quelles normes ? Y a-t-il une frontière entre « normal » et « pathologique » ?
tab_veaubourg_1.png

Comment aider les élèves à surmonter des difficultés orthographiques

Des dispositifs pratiques pour travailler les difficultés de maitrise de l'orthographe au cycle 2, en jouant à la fois sur les apprentissages systématiques et sur les encouragements à la métacognition.

L’orthographe, une montagne ?

Comment faire en sorte que chaque élève progresse à son rythme en orthographe dans une classe très hétérogène ? La démarche est fondée sur un constat classique : les élèves, qui connaissent généralement les règles du code orthographique, ne parviennent pas à les appliquer ; et une interrogation récurrente : comment faire pour les aider à intégrer un questionnement sur l’orthographe qu’ils emploient ?

Avec ceux qui ont des bosses à cause des maths

Les ProfenZep sont une équipe d’enseignants qui ont décidé de prendre à bras le corps les difficultés des élèves : mettre en place des remédiations efficaces sur des points précis ; de façon plus ambitieuse encore, ajuster le travail sur les nombreuses techniques à acquérir en mathématiques avec les objectifs plus généraux de maitrise de compétences complexes.

Récit d’une expérience de sauvetage

Pour que l’erreur cesse d’être une faute, il faut changer la posture de l’élève face à l’évaluation. Dans l’expérience qui est relatée ici, les élèves sont mis en situation d’être eux-mêmes évaluateurs puis analyseurs et conseilleurs. Il s’agit de faire en sorte qu’ils commencent ainsi à observer et à comprendre les difficultés pour les affronter et commencer à les relativiser.

Au lycée, la difficulté de la motivation

Au lycée, des élèves sont considérés comme « en échec » par le simple fait qu’ils n’ont pas réussi à obtenir le passage souhaité en fin de 2de. Le projet de la classe présentée dans cet article permet d’établir des relations plus proches avec ces élèves et de réaliser un suivi de leur travail, tout en proposant une analyse de leurs difficultés et des pistes de réponses.