Face aux classes difficiles

Classe difficile : objet insaisissable ! Tous les enseignants la connaissent et pourtant ce n'est jamais la même. Bavarde ou passive, agressive ou amorphe, pinailleuse ou ricaneuse, soumise à la tyrannie d'un leader négatif ou écartelée entre des clans dont l'hostilité se retourne contre les adultes, évitant l'effort ou multipliant les malentendus, désespérément monotone ou inexplicablement changeante, composée d'élèves incapables de se concentrer ou de se mettre au travail tous en même temps, homogène, hétérogène... la classe difficile n'est jamais celle à laquelle nous nous sommes préparés !
Programmation 2014-2015

États généraux de la formation des enseignants du 4 octobre

Des personnalités et des organisations (Syndicats, associations, mouvements pédagogiques) ont décidé l'organisation d'Etats généraux de la formation qui font suite au communiqué de presse publié durant l'été 2008.
Programmation 2014-2015

Enseignants et parents : on se dit tout ?

Trois heures pour débattre ensemble des relations complexes, mais si nécessaires entre parents et enseignants (et autres personnels de l'Education nationale).
coppens_2-2.jpg

L’école maternelle aujourd’hui

Voilà certainement une lecture à recommander à tous et en particulier au ministre de l'Éducation nationale... La polémique est lancée depuis qu'on a appris que pour notre ministre la fonction d'enseignant en maternelle consiste (du moins…
Programmation 2014-2015

Colloque des journées d’automne du CRAP-Cahiers pédagogiques – Une école juste ? L’égalité des chances en débat

L'égalité des chances est un concept passe-partout, qui peut justifier des orientations diverses et contradictoires.
Il s'agit dans ce colloque d'interpréter cette notion. N'est-elle qu'un habillage de la méritocratie et de l'élargissement de la sélection des élites ? Ou bien peut-on y voir l'autre nom de la démocratisation de l'école ? Choisir la réussite de tous plutôt que la seule méritocratie nécessite de promouvoir des dispositifs qui soient de véritables mesures innovantes et de réfléchir aux conditions de la réelle démocratisation du système éducatif. Pas si simple ! [caption id="attachment_62920" align="alignnone" width="7"]Programmation 2014-2015Programmation 2014-2015[/caption] Lire et écouter les échos du colloque

L’école enfin expliquée aux parents (et aux autres)

Attention: ceci n'est pas un recueil de recettes à l'usage de Papa et Maman angoissés. C'est autrement ambitieux et intéressant. Pour la première fois, un collectif de professeurs a décidé de rendre l'école compréhensible et d'inviter ceux dont les enfants sont scolarisés à pénétrer l'institution, à la regarder fonctionner - bien ou mal -, à saisir sa logique et ses absurdités, ses réussites et ses impasses.

Réformer les lycées : au-delà des mots, quels remèdes ?

Tandis qu'on parle de « retours aux fondamentaux » à l'école primaire, le ministère s'engage dans une réforme qu'il annonce ambitieuse des lycées. Si le texte diffusé en juillet par le ministère ouvre effectivement bien des pistes, elles paraissent bien cabossées, et le calendrier très resserré peut faire craindre une sortie de route prématurée.
arrouch_4-2.jpg

Apprendre, pas si simple !

Cette année scolaire inaugure les nouveaux programmes de l'école primaire voulus par le ministre de l'Education nationale et la suppression des cours du samedi matin décidée par le Président de la République.
Sur ces deux aspects, l'avis de la communauté éducative, les apports de la recherche et l'intérêt des élèves ont été fort peu pris en compte. C'est d'autant plus regrettable que le ministre, alerté par les résultats prétendument catastrophiques des écoliers français aux évaluations internationales, entend « redresser la barre » par ces nouveaux programmes.
conf1-2.jpg

Donner du temps… au temps de l’élève

Le 3 septembre, le CRAP-Cahiers pédagogiques a organisé à son siège à Paris une conférence de presse autour des nouvelles organisations du temps scolaire à l'école primaire, dans la continuité de l'appel lancé en juin « Evitons la catastrophe ! »

Les temps, les rythmes et la sécurité affective de l’enfant, fondements obligés de l’aménagement du temps scolaire

Pour les scientifiques qui se penchent sur le développement, les attachements, les comportements, les temps et les rythmes de l'enfant, l'aménagement du “temps scolaire” n'a de sens que s'il repose d'abord sur deux principes majeurs.

Bleu Primaire

50) this.border=1" alt="Preview by Thumbshots"> Ostiane est une jeune professeur des écoles qui tient un blog sur son métier et sur l’évolution de l’école en général. Comme elle se définit elle-même : « Ostiane, ni journaliste,…