La Turquie fait-elle partie de l’Europe ?

En complément de l'article « La Turquie fait-elle partie de l'Europe ? », on trouvera ci-dessous les consignes distribuées aux élèves, puis trois dossiers réalisés par des élèves de mes deux classes de cette année. Ce sont des dossiers que j'estime réussis, même s'ils conservent leurs défauts : une orthographe parfois approximative, des restes de « copier/coller », des parties moins problématisées que d'autres (en particulier sur l'histoire de la Turquie). Pour un travail réalisé en un temps relativement court (environ deux semaines entre la distribution des consignes et le retour des dossiers, avec une heure au CDI, une heure en salle informatique, deux heures en classe), je pense que l'on peut dire que ces élèves ont largement réussi à entrer dans une démarche véritablement géographique. Patrice Bride, collège Joliot-Curie (Bagneux, 92)

Fastoche

C'était une affaire entendue : les élèves n'apprenaient rien et les enseignants n'enseignaient plus. Mais qu'ont-ils donc tous fait à l'école depuis trente ans ? Rien, nous dit-on. Du futile, de l'accessoire, des amusements. Rien de rien. Mais…
Schimibiel-DameEurope.jpg

Ressources et documents en complément de l’article de Catherine Schmittbiel

Références de l'article Partie 2- Europe et mondialisation « C'est quoi l'Europe ? » (p. 19/21), par Catherine Schmittbiel Si l'on veut éduquer chaque élève à exercer son autonomie de jugement et « à se préparer à sa vie de citoyen…
diapo_1.jpg

Ressources et documents en complément de l’article de Christian Grataloup

Références de l'article Partie 2 - Europe et mondialisation Le territoire paradoxal de l'ailleurs (p. 23/25), par Christian Grataloup Enseigner la géographie de la mondialisation, c'est introduire une rupture avec une tradition française…
godin_1.jpg

Ressources et documents en complément de l’article de Marie-Alice Godin

Références de l'article Partie 4 : Construction de l'espace géographique À la découverte de l'espace vécu, ou : commencer la géographie à l'école maternelle (p. 38/40), par Marie-Alice Godin La rencontre d'une association, Arc en…
didier_fevre_1.jpg

Ressources et documents en complément de l’article de Catherine Didier-Fevre

Références de l'article Partie 4 - Construction de l'espace géographique Le « sujet d'étude » dans les nouveaux programmes de 1ère STG (pages 43/45), par Catherine Didier-Fevre Dans des classes de 1re STG avec leurs nouveaux programmes,…
chevalier_1.jpg

Ressources et documents en complément de l’article de Jean-Pierre Chevalier

Références de l'article Partie 5 - Formations et politiques éducatives De la géographie à l'école élémentaire : enseignement à la carte ou au menu (pages 46/48), par Jean-Pierre Chevalier Quelles évolutions ont marqué l'enseignement…

De quelles écoles de la deuxième chance parle-t-on?

Lors de l'annonce du plan de Fadela Amara sur les banlieues, le Président de la République a souhaité une France qui donne une deuxième chance aux jeunes en décrochage scolaire. Il pense alors immédiatement au travail effectué par les écoles de la 2ème chance (E2C), qui offrent une formation qualifiante et donc professionnelle aux jeunes décrocheurs grâce au soutien actif des Chambres de commerce. La réponse est classique : les jeunes qui quittent l'école doivent être mis au travail plutôt que remis à l'école. Mais les jeunes en rupture de scolarité rêvent également de pouvoir reprendre leurs études secondaires et aspirent bien souvent à tout autre chose qu'une entrée rapide sur le marché du travail, fut-il qualifié. L'école de la République devrait pouvoir être celle de la réalisation de ce rêve. Elle l'est peu, trop peu et le slogan un temps mis en avant « L'école doit être son propre recours » est aujourd'hui, encore une fois, aux oubliettes. Il est pourtant l'une des bases de la réussite de cette école finlandaise que l'on met si souvent en avant et que Xavier Darcos vient d'honorer de sa visite.
mevel_tourniquet.jpg

Du tourisme scolaire à la géographie du tourisme

Pas de contrôle à l'entrée de Yasmine-Hammamet [En savoir plus], 65 élèves de seconde du lycée Angellier de Dunkerque [En savoir plus] franchissent le portillon sans y prêter attention, les caméras de sécurité sont invisibles, les…

Commission Pochard : à examiner, pas à mettre en examen !

Dans la continuité de la réflexion que le CRAP a engagée sur le métier d'enseignant, qui avait abouti à l'automne dernier à 15 propositions, nous avons lu avec intérêt le « Livre vert » rédigé par la commission sur l'évolution du métier enseignant présidée par Marcel Pochard. Nous souhaitons insister sur quelques éléments qui nous paraissent fondamentaux.
Cette démarche de réflexion sur le métier enseignant a été engagée par le nouveau ministère suite à l'abrogation des décrets des ministères de Robien sur le service des enseignants, fortement contestés par la profession. Loin d'enterrer la question, il faut bien constater que la commission Pochard ne s'est pas contentée d'un état des lieux, de propositions consensuelles et à courte portée, et n'a pas hésité à se mêler de questions dépassant largement la définition du métier enseignant, touchant à l'organisation même du fonctionnement des établissements scolaires.
Mais voilà, elle en dit trop ou pas assez.

Repères pour une éducation citoyenne au développement durable

Le développement durable n'est pas un concept scientifique fondé sur des éléments précis et objectivables et les enseignants ont été parfois amenés à improviser à partir de sources scientifiques, associatives et médiatiques hétérogènes, divergentes, voire contradictoires. L'auteur propose quelques repères pour promouvoir une éducation authentique à un développement durable considéré dans toutes ses dimensions : écologique, économique, sociale, culturelle.
carlot.jpg

Pour une formation à l’éducation au développement durable…

Une éducation au développement durable, de plus en plus en consonance avec les préoccupations de nos sociétés occidentales fait l'objet d'expériences, de propositions de mise en œuvre, de plans de formation disciplinaires et interdisciplinaires au sein du Ministère de l'éducation nationale. Une double mutation peut s'observer : - aux trois piliers environnemental, économique et social s'est adjoint un « pilier » politique et culturel qui donne toute sa place à l'éducation d'un éco-citoyen ; - l'éducation au développement durable a, de plus en plus, une dimension internationale symbolisée par le Troisième congrès mondial sur l'éducation à l'environnement de Turin - octobre 2005
http://www.3weec.org/