Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > revue de presse du lundi 12 décembre 2005


JPEG - 26.3 ko

revue de presse du lundi 12 décembre 2005

Deux sujets à l’ordre du jour : les méthodes de lecture et les Zep.
En ce qui concerne la polémique sur les méthodes de lecture, vos journaux prorposent des analyses intéressantes et qui permettent de remettre à sa place les déclarations du Ministre concernant la méthode globale. On peut citer en particulier les analyses d’Emmanuel Davidenkoff et de Bernard Gorce respectivement dans Libération et dans La Croix. L’un et l’autre montrent bien que cette querelle est en grande partie dépassée et que le ministre s’appuie sur un rapport qu’il aurait mal interprété d’après ses auteurs (Problème de lecture ? ). Le Monde nous informe aussi que les orthophonistes refusent eux aussi leur instrumentalisation dans les propos du Ministre. Mais Gilles de Robien s’entête et insiste "Je n’ai jamais dit méthode globale seule mais méthode globale et assimilée, on a évolué avec des méthodes mixtes et semi-globales", a-t-il assuré lors d’un point presse à l’issue d’une visite au lycée technique Margueritte à Verdun. "Je vais passer de la parole aux actes en envoyant cette semaine une circulaire à tous les inspecteurs et enseignants", a-t-il ajouté.
En ce qui concerne les ZEP, l’heure est à la réforme. On lira avec intérêt un bon papier dans Le Monde de ce week-end sur le bilan des Zep. Quelle sera cette réforme ? On n’en connaît pas encore le détail. Mais les choses semblent aller vite puisqu’une conférence de presse de M. De Robien est prévue demain sur ce sujet. Dores et déjà, on apprend par une dépêche que ce plan devrait se matérialiser par "quinze mesures concrètes" pour « revitaliser » les Zep. On verra donc cela plus précisément demain (ou plutôt après demain étant donné l’heure de la conférence de presse), mais si le plan comporte la même dose de schématisme et de méconnaissance de la réalité que les déclarations sur la lecture, on peut être inquiet...
Bonne Lecture (quelle que soit la méthode) ...


Libération du 12/11/05

Robien fait sa pub sur le dos de la méthode globale
Alors que cette façon d’apprendre à lire est déjà écartée des programmes, le ministre attise la polémique.
Lire la suite de l’article

Comment s’en débarrasser ?
La symbolique est redoutable ¬ c’est là son moindre défaut. Elle l’était plus que jamais, en cette fin de semaine passée, dans le spectacle d’une incapacité d’Etat confinant à l’absurde. Soit un Parlement se découvrant soudain, près d’un an après l’avoir voté, avec sur les bras un monstre législatif ¬ je parle de l’amendement IV de la loi du 23 février 2005, relatif au « rôle positif » de la colonisation.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 12/11/05

Des musulmans s’opposent à la représentation d’une pièce de Voltaire
VOLTAIRE suscite toujours la polémique, même au coeur du pays de Gex, où il vécut les dix-huit dernières années de sa vie. C’est plus particulièrement la pièce Le Fanatisme ou Mahomet le prophète mise en scène par Hervé Loichemol et programmée jeudi dernier à Saint-Genis-Pouilly (Ain) qui a déclenché les foudres de plusieurs associations musulmanes locales et de représentants de la mosquée de Genève.
Lire la suite de l’article

Précis d’une décomposition
Les passions qui se déchaînent dans notre pays autour de la mémoire coloniale laissent les étrangers perplexes. L’explication de ce délire, pourtant, est sans mystère : la France, accablée de dettes, épuisée par le chômage s’acharne à réveiller les querelles d’hier parce qu’elle n’est pas capable de regarder en face son problème majeur d’aujourd’hui. Ce problème, qui est lui-même une conséquence de la mondialisation, est la tentation de renier la culture politique universaliste qu’elle a été la première à diffuser en Europe et dans le monde.
Lire la suite de l’article

Colonies : Sarkozy contre « l’excès de repentance »
La polémique sur la loi reconnaissant le « rôle positif » de la présence française continue.
Lire la suite de l’article

Mékachéra : « Pourquoi passer sous silence les aspects positifs ? »
Hamlaoui Mékachéra, ministre délégué aux Anciens Combattants, représentait le gouvernement lors de l’examen au Parlement du projet de loi « portant reconnaissance de la nation envers les rapatriés ».
Lire la suite de l’article

Les ados en crise ont leur maison
Financée grâce à l’opération « Pièces jaunes », la Maison de Solenn accueille depuis un an à Paris des jeunes, suicidaires ou anorexiques.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 12/11/05

Colonialisme. André Mandouze : « Il faut abroger ! »
Le fondateur de Témoignage chrétien, s’élève contre une loi scandaleuse.
Lire la suite de l’article

Les sciences arabes, moteur d’une civilisation moderne
Avant, ça se passait là-bas. De la fin du VIIe siècle au XVe siècle naissant. De Samarkand, métropole dorée des montagnes orientales, à Saragosse, dans les terres espagnoles ; de la grouillante Bagdad à Tombouctou, maîtresse du désert. Les deux tiers du globe... Les scientifiques d’alors ne portaient pas de blouses blanches et se nommaient Al Khwarizmi, Averroès, Ibn Al Haytham... C’est en fait une civilisation qui se donne à voir, par le prisme de ses sciences, à l’Institut du monde arabe, à Paris
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 12/11/05 ( payant)

Rien vu...


La Croix du 12/11/05

L’apprentissage de la lecture corrigé
La « méthode globale » va-t-elle être définitivement mise à l’index ? Après l’annonce, la semaine dernière par Gilles de Robien, de l’abandon de cette méthode d’apprentissage de la lecture, le ministère de l’éducation nationale devrait publier dans les jours qui viennent une circulaire afin de préciser les conditions de l’abandon définitif de cette méthode qui repose sur une mémorisation des mots et non pas sur un décodage syllabique et dresser une liste des manuels scolaires à proscrire dans les écoles.
Le problème est que pour justifier son choix, le ministre s’appuie sur une étude complète et inédite dont les conclusions prouveraient l’efficacité des « méthodes syllabiques ». Or, les auteurs de ce rapport, resté confidentiel, ne se sont pas reconnus dans les propos de Gilles de Robien. Commandé par le précédent ministre, François Fillon, le rapport remis en juin dernier est le résultat d’un an de travail mené par l’Observatoire national de la lecture (ONL) et l’inspection générale de l’éducation nationale. Soit une quarantaine des meilleurs spécialistes français et étrangers.
Son président, Erik Orsenna, ne comprend pas que le ministre réveille une querelle idéologique selon lui dépassée. [...]
En 2003, une « conférence de consensus » réunissant les spécialistes dans ce domaine dressait déjà un premier bilan. « La seule méthode qu’on doive écarter est la méthode dite idéo-visuelle parce qu’elle refuse le travail systématique sur la correspondance » entre les lettres et les sons, précisaient les experts. Toutefois, ils refusaient de trancher entre deux grandes « familles de méthodes » : celles qui partent du sens du texte pour aller vers un décodage phonétique et celles qui font le chemin inverse. Tous les experts insistent en revanche sur la nécessité de combiner le travail sur le déchiffrement et sur le sens. « Le point délicat est le dosage entre les deux », concluait la conférence.
L’offensive du ministre de l’éducation serait donc hors sujet. Car il s’agit moins aujourd’hui de rechercher une méthode « miracle » ou de réhabiliter le bon vieux b.a.-ba, que de traduire les progrès de la recherche pédagogique dans le travail quotidien des instituteurs.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 12/11/05

Colonisation, la mission Chirac
Jacques Chirac a tenté vendredi de calmer la polémique sur l’article 4 de la loi du 23 février 2005 concernant le « rôle positif » de la colonisation française. Il a notamment annoncé la création d’«  une mission pluraliste pour évaluer l’action du Parlement dans les domaines de la mémoire et de l’histoire ».
Lire la suite de l’article

Enseignants : la FSU garde la tête
La FSU a conforté sa position dominante dans l’Education nationale aux élections triennales, dont les résultats ont été publiés samedi. A l’inverse, la CFDT a enregistré une baisse significative. Fait marquant pour une des professions les plus syndiquées, la participation, traditionnellement très forte, a connu un net repli cette année : 60,8 % seulement des 343 000 électeurs des écoles primaires ont voté (en baisse de 6,34 % par rapport à 2002), ainsi que 61,94 % des 448 000 électeurs des collèges-lycées (en baisse de 3 % par rapport à 2002).
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 12/11/05

Rien vu...


Le Monde daté du 12/11/05

M. de Robien accusé de se tromper de cible sur la lecture
e ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, a prévu de recevoir les éditeurs de manuels scolaires, mercredi 14 décembre. Objectif : leur annoncer officiellement l’abandon de la méthode globale au profit de la méthode syllabique et leur demander de se conformer aux nouvelles directives en matière d’apprentissage de la lecture. Une circulaire devrait être publiée très prochainement pour les définir.
Les annonces de Gilles de Robien ont suscité la réprobation de nombre de spécialistes et des principaux syndicats d’enseignants. "La méthode globale est abandonnée depuis belle lurette", a estimé Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp-FSU, le principal syndicat des enseignants du primaire.
"Cela fait plus de vingt ans qu’il n’est plus sorti une méthode globale de lecture,pprouve Marie-Noëlle Audigier, présidente de l’association Savoir Livre, qui regroupe six éditeurs de manuels scolaires : Belin, Bordas, Hachette, Hatier, Magnard et Nathan. « Quoi qu’il en soit, nous sommes là pour respecter les programmes et les circulaires du ministère, et nous nous y conformerons."
Lire la suite de l’article

Les orthophonistes démentent tout lien entre dyslexie et méthode globale
Pour justifier la suppression de la méthode globale d’apprentissage de la lecture, le ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, a affirmé, dans Le Parisien du 8 décembre, que "les orthophonistes" l’avaient "alerté sur une véritable épidémie de dyslexie liée à cette méthode". Faux, rétorque la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) qui, avec 6 000 adhérents, constitue le principal syndicat représentatif de la profession. "Il n’existe à ce jour aucune étude menée par des orthophonistes, validée scientifiquement, mettant en évidence des liens de causalité entre méthodes de lecture et pathologies du langage écrit", indique la FNO.
Lire la suite de l’article

L’efficacité des ZEP en question
C’est la réouverture d’un chantier à haut risque qu’a annoncée, jeudi 1er décembre, le premier ministre, avec la relance des zones d’éducation prioritaires (ZEP). Coupant court aux déclarations du ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, qui avait estimé qu’il fallait "déposer le bilan des ZEP", Dominique de Villepin a estimé qu’il fallait "les renforcer". Le gouvernement y voit un moyen de favoriser l’égalité des chances, au lendemain de la crise des banlieues.
Le ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, doit, d’ici à la mi-décembre, présenter un plan pour la rentrée 2006. Le premier ministre lui a fixé sa feuille de route : "Concentrer les moyens sur les établissements où les difficultés sont les plus lourdes."
Au fil des réformes et des gouvernements, les établissements classés en ZEP se sont multipliés, entraînant une dilution des moyens et une perte d’efficacité. Lancée par la gauche en juillet 1981, cette politique de "discrimination positive" mise en oeuvre par Alain Savary, alors ministre de l’éducation nationale, entendait lutter contre l’échec scolaire et "faire plus pour ceux qui ont moins".
Lire la suite de l’article

Des enseignants débutants et un turn-over important

Un enseignant sur cinq exerce en ZEP. Parfois par idéal mais plus souvent par le "hasard" des affectations, ces professeurs atterrissent là sans y être vraiment préparés. A l’enthousiasme des débuts succède souvent le découragement et l’envie de fuir un environnement de travail difficile.
Lire la suite de l’article

Les enseignants précaires réclament une titularisation

Le collectif national des non-titulaires de l’éducation nationale assure vouloir "radicaliser" ses actions après la journée de mobilisation organisée, mercredi 7 décembre, sur la place de la Sorbonne, à Paris. Réunis autour d’une dizaine de tentes, ils étaient une petite centaine venus des académies de Créteil, Versailles, Nice et Toulouse réclamer leur réemploi et leur titularisation.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Quotidien du 12/11/05

Luca prône l’union ?autour de la loi
Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, affirme que "sans la colonisation, ni Léon Bertrand ni Azouz Begag ne seraient ministres".
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 12/11/05

La FSU en tête des élections professionnelles chez les enseignants

La FSU a conforté sa position dominante chez les enseignants de la maternelle à la terminale selon les résultats définitifs des élections triennales publiés samedi par le ministère de l’Education nationale, qui traduisent également une baisse significative du Sgen-CFDT.
Lire la suite de l’article

Le SGEN-CFDT paie le soutien de sa "maison mère" à la réforme des retraites
La réforme des retraites fait encore des victimes dans les rangs syndicaux. Les élections 2005 des enseignants sont ainsi marquées par un recul du SGEN-CFDT, qui passe notamment à la quatrième place et se retrouve derrière FO dans le premier degré.
Alors que les fédérations peinent à mobiliser depuis l’échec du mouvement social du printemps 2003, les résultats montrent aussi une hausse de l’abstention, surtout dans le premier degré où le syndicat Sud passe par ailleurs devant la CGT, même si les deux organisations sont dans un mouchoir de poche.
Dans le premier comme dans le second degré, la Fédération syndicale unitaire (FSU) reste en revanche très largement en tête au travers des résultats de ses différents syndicats. Les quelques 800.000 enseignants que compte la France étaient appelés mardi dernier à désigner leurs représentants syndicaux dans les commissions administratives paritaires, instances où sont représentées l’administration et les personnels.
Lire la suite de l’article

Robien affirme qu’il a toujours dénoncé les "méthode globale et assimilée"
Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a affirmé, lundi à Verdun (Meuse), qu’il avait toujours dénoncé les méthodes d’apprentissage de la lecture "globale et assimilée", auxquelles il entend substituer la méthode syllabique.
"Je n’ai jamais dit méthode globale seule mais méthode globale et assimilée, on a évolué avec des méthodes mixtes et semi-globales", a-t-il assuré lors d’un point presse à l’issue d’une visite au lycée technique Margueritte à Verdun.
"Je vais passer de la parole aux actes en envoyant cette semaine une circulaire à tous les inspecteurs et enseignants", a-t-il ajouté.
Lire la suite de l’article

L’éducation prioritaire en première ligne : Robien prépare un plan Zep
L’éducation prioritaire se retrouve en première ligne cette semaine avec l’annonce mardi par le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, d’un plan de réforme des Zep qui devrait se matérialiser par "quinze mesures concrètes" pour les revitaliser.
Lire la suite de l’article

Un enfant de 5 ans décède dans la cour de recréation de son école
Un petit garçon de 5 ans est décédé lundi matin à Mortagne-au-Perche (Orne) alors qu’il faisait du tricycle dans la cour de recréation de son école maternelle, a-t-on appris auprès des gendarmes.
Lire la suite de l’article

Villepin annonce la création d’un service public de l’orientation
Dominique de Villepin a annoncé lundi le lancement d’ici le 1er septembre 2006 d’un "service public de l’orientation" et la nomination "dans les prochains jours" d’un délégué interministériel chargé de coordonner ce chantier.
Lire la suite de l’article

Téléphone portable : prudence pour les enfants, voire interdiction à l’école
La prudence est de mise, selon les experts, quant à l’utilisation de téléphones portables par les jeunes enfants, alors qu’une proposition de loi présentée fin septembre par des députés de toutes tendances préconise leur interdiction dans les écoles et collèges.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation